.
.

Le triomphe de la vérité

.

Mr Arouna LAWANI, Président de la CIA-OP sur le développement de l’agriculture dans l’Ouémé-Plateau:« La session budgétaire de l’Ag consulaire a adopté un budget programme très ambitieux »


Vues : 5

La semaine dernière n’a pas été de tout repos au Président de la Cia-Op, avec ses pairs élus au Conseil exécutif de ladite chambre, qui ont présenté lundi 4 juillet 2011 aux 60 élus consulaires du secteur agricole dans la région, un budget programme à 15 rubriques d’un montant de 57 187 300 (cinquante sept millions cent quatre-vingt sept mille trois cents) francs CFA.

« Ce budget dont au moins 26 millions sont à rechercher auprès des partenaires techniques et financiers et des projets de développement n’a rien d’irréaliste », a soutenu le Président Arouna Lawani, qui le reconnaît toutefois « très ambitieux et pertinent ». C’était lors d’un entretien où il a levé un coin de voile sur des actions passées et futures de son institution pour la contribution du Réseau de chambres d’agriculture au développement.

La première session ordinaire de l’année 2011 tenue ce 4 juillet 2011 donc au Centre chrétien d’accueil et de formation (CCAF) de l’Eglise protestante, à Porto-Novo, immeuble qui abrite aussi l’Université protestante d’Afrique de l’ouest, a permis aux mandataires élus en 2010 pour trois ans au Réseau de chambres d’agriculture du Bénin, d’évaluer les actions menées d’octobre 2010 à juin 2011 par l’organe exécutif que dirige Arouna Lawani, avec l’appui technique du Secrétaire général de la Cia-OP, Abdoulaye Moustapha qui vient de passer trois mois à ce poste stratégique de la chambre.

Aussitôt après cette assemblée générale qui a approuvé le rapport d’activités, et adopté le budget et programme d’activités exercice 2011, le Président Lawani a pris son bâton de pèlerin pour conduire l’équipe dirigeante à Cotonou, à l’Agence française de développement (Afd) en vue de solliciter de l’aide technique et financière et des garanties pour la facilitation du financement au profit des acteurs du monde agricole des départements de l’Ouémé-Plateau.

 La rencontre devra avoir lieu à l’Afd le mardi 12 juillet suite à une demande adressée il y a quelques semaines, et les conclusions s’annoncent satisfaisantes. Car ce serait le début d’un partenariat qui pourrait ouvrir la Cia-OP à des organisations françaises capables d’accompagner la chambre dans sa vision de développement du monde agricole, dans cette région du Sud-est du Bénin, qui a la chance d’être fortement arrosée, surtout par le fleuve Ouémé, dont la richesse de la vallée est très connue au-delà des frontières nationales.

Ce lundi 11 juillet, une délégation qu’il conduira personnellement devra rencontrer des responsables du Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud), qui assure aussi la coordination du Système des Nations Unies (Snu) au Bénin. La délégation discutera avec le Pnud, entre autres, des questions des objectifs du millénaire pour le développement (Omd), notamment la réduction de la pauvreté, l’approche genre, le développement agricole et le bien-être des acteurs du monde rural.

Le 24 juin dernier, il avait rencontré le Coordonnateur du projet de la Fondation danoise Borne Fonden pour le développement des micro entreprises de femmes (Dmef), avec la responsable technologie post-récolte, section de l’Ouémé-Plateau à Porto-Novo, et les relations tissées lors de cette rencontre augurent d’un avenir meilleur aux acteurs du monde rural du sexe féminin, de la filière palmier à huile et des céréales dans les localités d’intervention.

En mai, ses démarches auprès du Directeur général du Centre régional pour la promotion agricole (CeRPA) de l’Ouémé-Plateau et du Préfet de ladite région, ont permis entre autres de négocier l’implication plus accrue des membres des relais communaux de la Chambre pour travailler de façon plus sérieuse avec les mairies et centres communaux pour la promotion agricole (CeCPA) des 14 communes, afin de rapprocher mieux les acteurs des structures chargées de les appuyer aux plans technique et financier.

Ces relais, connaissant mieux les problèmes des agriculteurs, car eux aussi étant du domaine, aideront davantage les techniciens des mairies et des structures déconcentrées du CeRPA, ainsi que la préfecture, à mieux réussir leur combat contre la pauvreté et la sous-alimentation dans la région. Il s’agit là donc des démarches méthodiques que les participants à l’AG du lundi 4 juillet 2011 ont encouragé le Président Lawani à continuer de suivre.

Le Préfet François Houessou le 24 mai et le DG Cerpa Jean Sènou Kokoyè le 05 mai, ont pris la mesure de la situation et se sont engagés à travailler en étroite collaboration avec la Cia-OP pour une meilleure visibilité de ses a actions sur le terrain. Des réunions tripartites sont visées entre la chambre, la Préfecture et le Cerpa pour les préparatifs d’un forum régional sur le développement de l’agriculture de l’Ouémé et Plateau, à l’initiative du Préfet qui aidera à sa réalisation et à l’application de résolutions et recommandations qui en découleront. Ce, avec bien entendu, l’appui technique du Cerpa.

Selon le Président de la Cia-OP, le budget programme que vient d’adopter son institution consulaire est très ambitieux mais pas irréalisable dans la majorité des actions prévues aussi bien en renforcement des capacités des élus et des acteurs qu’en matière de partenariat au Bénin, dans la sous-région ouest africaine, de l’Afrique et au-delà du continent.

Il a d’ailleurs lancé à l’endroit du chef de l’Etat le Docteur Yayi Boni, un appel, lors de la session ordinaire de l’Assemblée générale consulaire, pour que la révolution verte amorcée au quinquennat 2006-2011, continue d’être soutenue, et que les représentants du monde rural que sont les institutions du Réseau de Chambres d’Agriculture du Bénin, soient mieux associées et consultées, dans toutes les initiatives d’intérêt agricole, en vue d’impulser le développement dynamique de notre pays le Bénin, qui passe nécessairement par celui de l’agriculture.

Moust Olaïlo (Coll.)

Reviews

  • Total Score 0%



One thought on “Mr Arouna LAWANI, Président de la CIA-OP sur le développement de l’agriculture dans l’Ouémé-Plateau:« La session budgétaire de l’Ag consulaire a adopté un budget programme très ambitieux »

  1. oussou

    le Président de l’AssociationNationale des Gestionnaires de Projets et spécialistes du Développement local vous soutient et vous prie d’associer sa structure à vos conceptions et réalisations pour un développemet durable merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page