.
.

Le triomphe de la vérité

.

Sortie médiatique des responsables du Bureau d’Union d’entité de l’Enam (Bue) hier:Les énarques révoltés contre la convention de partenariat entre l’IS-FOPAS et l’ENAM


Vues : 3

Les responsables du Bureau d’union d’entité de l’Ecole nationale de Magistrature de l’Université d’Abomey-Calavi ont donné de la voix hier. C’était à l’occasion d’une sortie médiatique faite à l’Amphithéâtre1 de l’Enam. Au cœur de la polémique, la convention signée entre l’UAC et l’Institut supérieur de formation professionnelle et d’appui à la sécurité économique (Is-FOPASE) que les étudiants considèrent comme un complot contre eux.

Manque de considération envers les énarques, « système adjaka », injustice, sont entre autres les mots employés par les énarques au cours de la conférence de presse qui s’est tenue dans l’après midi du jeudi 07 juillet 2011 dernier dans l’amphi I de l’ENAM pour qualifier la convention de partenariat entre l’IS-FOPASE et l’ENAM.

A cette rencontre avec les journalistes, les étudiants de l’Enam se sont fortement mobilisés étant donné l’intérêt capital de la sortie médiatique. Claude GANDAHO, le Président du BUE a, dans son mot introductif étalé les réels motifs de cette conférence. Il s’agit selon ses dires, de rompre le silence vis-à-vis d’un certain partenariat signé entre l’IS-FOPASE et l’ENAM ou autrement dit, les dirigeants de ces deux écoles de formation. Pour lui en effet, l’ENAM, malgré tout le prestige qu’on lui connaît se heurte aujourd’hui à d’innombrables problèmes 20 ans après sa création.

 Ces problèmes ont pour nom, selon les termes utilisés par Claude Gandaho, la dégradation de la qualité de la formation, le clientélisme et l’affairisme autour du recrutement qui justifie l’effectif pléthorique de plus en plus inquiétant, puisque préjudiciable à la crédibilité de la formation qui s’y dépense , l’insuffisance et le manque criard d’amphithéâtres et de salles de cours rendant les conditions d’étude difficiles pour les élèves étudiants.

Toujours suivant les propos du président, c’est dans ce triste contexte qu’est survenu, tel un coup sur la tête la nouvelle d’une « sulfureuse » convention de partenariat signée entre le directeur de l’ENAM , Docteur Etienne AHOUANKA et le président, fondé de l’Institut professionnel et d’Appui à la Sécurité Economique(IS-FOPASE). Après l’intervention du président du BUE de l’ENAM a suivi celle des autres membres du BUE qui eux aussi dans leurs discours ont essayé de convaincre leurs camarades à se lancer dans la lutte pour une remporter victoire sur les autorités de tutelle.

A l’instar de ces derniers plusieurs autres étudiants de l’ENAM ont aussi donnés leur point de vue sur le phénomène. « L’entrée à l’ENAM doit se faire sur étude de dossier et ne doivent entrer que les plus méritants », affirme Jonathan DOSSA, ancien étudiant à l’ENAM. Or, du fait de la convention de partenariat entre l’IS-FOPASE et l’ENAM, certains étudiants arrivent à s’inscrire dans cette école sans être soumis à la rigueur de la sélection précédemment utilisée, c’est-à-dire sans soumettre leur dossier à une rigoureuse étude préalable prévue à cet effet.

 Cette convention en son article premier donne la possibilité aux étudiants de l’Institut, titulaires du BTS et, ou du DUT et d’une licence professionnelle de poursuivre leurs études tantôt au cycle II de l’ENAM dans les parcours et les filières conférant le niveau BAC plus trois et BAC plus cinq de cette prestigieuse école.

C’est une disposition que désapprouvent avec vigueur les énarques. Pour eux, il s’agit d’un deal entre les deux signataires. « Nous mettons les autorités en garde contre les intimidations car ce que nous revendiquons est purement légitime », insiste le président du BUE de l’ENAM.

Engagés plus que jamais dans le combat, les étudiants de l’ENAM soutenus par leur BUE donnent un délai d’une semaine aux autorités pour réagir face à la situation après quoi il y aurait cessation pure et simple des cours dans la dite école. Avis donc au directeur de l’ENAM.

Chimène Ahouandjinou: Coll

Reviews

  • Total Score 0%



One thought on “Sortie médiatique des responsables du Bureau d’Union d’entité de l’Enam (Bue) hier:Les énarques révoltés contre la convention de partenariat entre l’IS-FOPAS et l’ENAM

  1. Houngbo Boris

    Bonjour cher amis étudiants de L’ENAM.Je soutient parfaitement ce que vous revendiquez d’une part. D’autre part mettez vous à la place de ces étudiants, tout le monde ne peut pas faire l’école de l’état. la preuve abomey calavi est trop renplit à tel point où certains parent n’ont pas les moyens mais s’éfforcent à mettre leurs enfants dans les universités privées. Prais ceux ci il y en a d’autres qui passent le BTS le diplôme d’état (équivalent à BAC +2), d’autres optent pour le diplome d’école BAC+3. D’autres ont fini mais ils sont à la maison depuis. La preuve j’ai un amis sincère qui a fait administration des impôts et qui a fini depuis 2008 et qui est toujours à la maison jusqu’à ce jour car il a fait une formation d’état et il ne pourrait travailler que dans une structure d’état.
    Un autre volet du sujet, ce n’est pas tout ceux qui sont formé à l’énam que l’état recrute?Celà devraient être une opportunité pour les étudiants de l’énam qui n’ont pas trouvé du travail jusqu’à ce jour parce qu’il n’ont pas trouvé leur équivalence dans le secteur privé de se convertir afin de passer aussi le BTS en Comptabilité Gestion ou en Banque et FINANCE POURQUOI PAS.
    J’aimerais aborder aussi un point un peu différent des vôtres. J’ai fais la première année (PREPA 1) de l’EPAC où j’ai été rejeté. Je suis sorti tranquillement et je suis allé faire une BTS en TELECOMMUNICATION et une Licence en RESEAUX INFORMATIQUES ET TELECOMMUNICATION A GASA FORMATION. J’ai terminé depuis 2010 et je suis en stage professionnelle dans une structure de la place. J’ai bien envie d’avoir un diplôme d’ingénieur de l’EPAC mais j’ai constaté que lEPAC n’a pas de partenariat avec GASA FORMATION or gasa formation a été plusieurs fois premiers au BTS béninois EN INFORMATIQUES INDUSTRIELLES ET MAINTENANCE ET AUSSI DANS LA FILIERE TELECOMMUNICATION. LA CONTRIBUTION POUR LE MASTER A GASA FORMATION VAUT 850000F ET 1000000. ET C’EST ENCORE EN COUR DU SOIR. COMMENT PAYER çA. JE SUIS BLOQUE OR GASA FORMATION A DES PARTENARIATS AVEC LES ECOLES FRANCAISES EN CANADIENNES ET POUR QUOI PAS L’EPAC,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page