.
.

Le triomphe de la vérité

.

Coopération Bénino-Tchadienne:Idriss Déby Itno fait Docteur Honoris Causa de l’UAC


L’Université d’Abomey-Calavi (UAC) a connu une ambiance particulière hier, jeudi 7 juillet 2011. A l’occasion, le Chef de l’Etat tchadien a été fait Docteur Honoris Causa par les autorités universitaires béninoises.C’était en présence du Chef de l’Etat, Dr Boni Yayi.

En visite officielle au Bénin, le Président tchadien, Idriss Déby Itno vient de voir le Bénin lui témoigner sa gratitude pour ses actions en faveur de la consolidation des liens entre le Bénin et le Tchad. En effet, au nombre des diverses actions qui ont fait de la coopération bilatérale entre les deux pays l’une des plus exemplaires, le Président Idriss Déby Itno s’est illustré par sa décision d’offrir à l’université d’Abomey-Calavi une majestueuse tente d’une capacité de 12.000 place, étendue sur 1875 m2 soit 25 sur 75m entièrement climatisée et tapissée.

C’est donc en reconnaissance de cet acte de grande portée que le Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a saisi le Comité scientifique en vue l’attribution du titre honorifique de Docteur Honoris Causa de l’Université d’Abomey-Calavi. Ce dernier, prenant appui sur les articles 3, 4, 5 et 6 de l’arrêté N°1441-06/Uac/sg/sa du 20 septembre et portant création et procédure d’attribution du grade a accédé à la requête du ministre François Adébayo Abiola pour l’attribution de ce titre honorifique, au dirigeant tchadien.

C’est donc à cet effet que le Recteur de l’Université d’Abomey-Calavi a procédé à la remise du procès verbal d’admission, la toge, un diplôme et la chaîne qui le lie désormais le lauréat à l’UAC qui devient ainsi, après l’ancien directeur général de l’unesco, Amadou Moctar Mbow et l’ancien président du Nigéria, Olusegoun Obassanjo, la troisième personnalité à recevoir ce titre honorifique.

Dans ses propos à l’occasion, le ministre François Abiola a fait part de la reconnaissance de la communauté universitaire béninoise au généreux donateur qui a contribué, par son geste, à apporter une réponse concrète aux besoins pressants en infrastructures des universités publiques béninoises. Dans cette perspective, François Abiola plaide pour le renforcement de cette coopération pour l’épanouissement des échanges entre les universitaires béninois et tchadiens dans les prochaines années.

Pour sa part, le Chef de l’Etat béninois, Dr Boni Yayi s’est évertué à réitérer l’engagement de l’Union Africaine à promouvoir l’éducation des jeunes pour résoudre l’épineux problème de la qualité de la ressource humaine ainsi que la recherche-développement. « L’avenir du continent nous préoccupe au plus haut niveau. Vous constituez l’avenir du continent. C’est pourquoi, la jeunesse est au cœur de nos préoccupations ».

« L’Afrique est riche en minerais, en ressources agricoles. Ce qui nous manque, c’est, c’est le savoir technologique. Quel laboratoire américain s’occuperait de la recherche pour les remèdes aux maladies endémiquesde l’Afrique. C’est nous-mêmes. Même dans les domaines des Tic, nous avons besoin des logiciels adéquats aux besoins culturels… », a fait observer l’heureux récipiendaire dans son mot de gratitude à l’endroit des autorités béninoises pour cette distinction.

Ainsi, pour le dirigeant tchadien dont le gouvernement s’est illustré pour son intérêt pour l’éducation de sa jeunesse en construisant, au cours des cinq dernières années, plus d’universités que d’usines, l’heure est à la formation des prochaines générations en vue de poser les jalons de l’essor des pays africains.

Notons que le Président Idriss a également été reçu dans l’Ordre national du Bénin durant ses quarante huit (48) heures de séjour en terre béninoise.

Jean-Claude D. DOSSA

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page