.
.

Le triomphe de la vérité

.

Démarrage du débrayage des travailleurs dans 24 ministères après le messages de désapprobation du Chef de l’Eat:La grève suivie malgré les menaces du Président; Yayi descend dans les ministères et hausse le ton


Vues : 3

Le Chef de l’Etat, Dr Boni Yayi

A situation exceptionnelle, attitude exceptionnelle. C’est en faisant sien ces propos que le Chef de l’Etat est descendu hier, mardi 14 juin 2011, dans plusieurs ministères pour s’enquérir de l’état de fonctionnement de ces derniers. En effet, à la faveur de leur dernière assemblée générale, les travailleurs d’une vingtaine de ministères ont décidé d’observer une grève sans service minimum durant soixante douze (72) heures sur toute l’étendue du territoire national pour exiger l’extension de la mesure de la revalorisation du traitement indiciaire des agents du Ministère de l’économie et des finances aux autres agents de la fonction publique béninoise.

En réaction à cette décision des travailleurs, le Chef de l’Etat est sorti de son mutisme pour s’insurger contre cette grève «illégale », exiger la présence de tous les agents à leur poste et instruire ses ministres pour des sanctions à l’encontre des grévistes récalcitrants à son appel. C’est donc pour se rendre compte de l’écho de sa mise en garde au sein des agents de l’administration publique du Boni Yayi a effectué dans la matinée d’hier une descente dans plusieurs ministères à Cotonou.

Ainsi, accompagné par ses collaborateurs, le Chef de l’Etat a sillonné les ministères de la Justice, du travail et de la fonction publique, des Affaires étrangères et des Mines. A chacune de ses étapes, le Chef de l’Etat a pu se rendre compte de l’effet mi-figue mi raisin de sa sortie musclée sur les grévistes dont le mot d’ordre a été à l’origine d’un fonctionnement au ralenti de l’administration publique.

La colère affichée par le Chef de l’Etat à l’endroit de certains agents fortuitement rencontrés dans l’enceinte des ministères visités n’aura pas réussi à ramener les agents sur leur décision de poursuivre, durant trois (03) jours, leur arrêt de travail en vue de contraindre le gouvernement à l’amélioration de leur traitement salarial.

Jean-Claude D. DOSSA

Reviews

  • Total Score 0%



2 thoughts on “Démarrage du débrayage des travailleurs dans 24 ministères après le messages de désapprobation du Chef de l’Eat:La grève suivie malgré les menaces du Président; Yayi descend dans les ministères et hausse le ton

  1. capo-chichi luc

    Pas deux sans trois “203” c est deja une gangrenne pour notre pays.Aujourd hui c est le groupe A demain c est le groupe B et apres demain le tour du groupe C.

    Reflechissons pour panser notre plaie. Nous etions victimes et nos enfants seront aussi de meme. C est quand le developpement? Je ne crois plus, en tout cas ce ne serait plus de notre temps. J ai pitie des enfants!

    Les autres pays avancent deja vers le pays ou il fera bon vivre en ce moment n accusons plus nos enfants qui chercheront a y immigrer.

    Salut mon frere!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page