.
.

Le triomphe de la vérité

.

Polémique autour des doublures dans le traitement salarial de la DGID Madame Baba Moussa:La Dg/Impôts donne des explications, une commission d’enquête pour clarifier l’affaire


Vues : 4

Démenti formel de madame Baba Moussa, Directrice Générale des impôts et domaines des allégations qui font état de ce qu’elle touche un double salaire et une double prime en tant que fonctionnaire d’Etat. Elle s’est exprimée sur les antennes de la télévision nationale samedi dernier pour donner sa part de vérité dans ce dossier.

« Je n’ai jamais touché ni un double salaire, ni une double prime comme le témoigne d’ailleurs ma fiche de paye…. J’ai toujours gardé mon salaire d’Inspecteur général d’Etat depuis que je suis nommée à la Direction générale des impôts et domaines », a-t-elle laissé entendre dans cet entretien que nous vous publions en intégralité.

Madame Baba Moussa s’indigne également qu’on mêle le Chef de l’Etat à cette affaire qui en réalité paraît sans fondement selon elle. Interrogés sur le même dossier, l’Inspecteur Général d’Etat, Alidou Koussé et le Ministre de l’Economie et des Finances, Marthys Adidjatou apportent des précisions au dossier.

 Ils ont tous les deux confirmé que Madame Baba Moussa ne perçoit ni double salaire, ni double prime. Mieux, ils ont apporté d’autres précisions à l’affaire dans un entretien sur la télévision nationale que nous proposons de lire en intégralité.

La Dg/Impôts, Baba Moussa

Télévision nationale

: On vous accuse de toucher un double salaire et une double prime, c’est-à-dire au niveau de l’Inspection générale d’Etat et au niveau de la Direction générale des impôts et domaines : qu’en dites-vous ?

Baba Moussa: Après avoir passé le concours d’Inspection générale d’Etat, j’ai touché le salaire d’Inspection d’Etat, un salaire que touchent d’ailleurs les inspecteurs d’Etat. Et lorsque j’ai été nommé à la tête de la Direction générale des Impôts et des domaines, je suis partie en tant qu’inspecteur d’Etat et quand j’ai rejoint mon poste, j’ai toujours gagné mon salaire d’inspecteur d’Etat. Je n’ai jamais touché un double salaire comme le témoigne d’ailleurs ma fiche de paye que j’ai fournie au Ministre des finances. Ceci étant, je voudrais dire que les allégations ne sont pas vraies.

Vous persistez ?

Je persiste puisque mon ministre m’avait interpellée à ce sujet et je lui ai expliqué que je n’ai jamais gagné un double salaire. Et par rapport à ça, je lui ai fait une fiche, fiche à laquelle j’ai joint ma fiche de paie.

Vous jurez et vous signez ?

Je suis croyante et je suis sure que je ne vais jamais faillir à la mission ni mentir, ni calomnier, ni trahir. Ça, ce n’est pas moi.

Il est écrit dans l’article que si cette situation est arrivée, c’est parce que vous avez des relations particulières avec le Chef de l’Etat, y compris même dans le sens de votre rémunération. N’avez-vous jamais eu en effet des discussions avec le Président de la République à propos de votre rémunération que ce soit à l’IGE qu’à l’Inspection générale des impôts ?

Je vous ai dit tout à l’heure que c’est un concours que j’ai passé. Quand j’ai passé le concours au même titre que 8 autres inspecteurs d’Etat, j’ai eu un salaire. Et le salaire, ce n’est pas son Excellence, le Docteur Boni Yayi qui le fixe. C’est un salaire qui a été attribué dans des conditions données et que tous les inspecteurs touchent. Il n’y a qu’à aller prendre les fiches de paye des autres inspecteurs d’Etat pour voir que je ne mens pas.

Qu’en est-il des primes ?

Il y a des primes que les Directeurs généraux de société prennent. Je ne les ai jamais touchées. On peut aller le vérifier au Budget et sur ma fiche. Je n’ai jamais, au grand jamais pris les primes qui reviennent aux Directeurs généraux. Je ne touche que mon salaire d’inspecteur d’Etat.

Vous voulez ainsi dire que vous ne cumulez pas des primes au niveau de l’Inspection générale d’Etat et au niveau de la Direction générale des impôts et des domaines ?

Quand on est Directeur général, il y a des primes qui sont versés sur les salaires. Et j’ai dit pour ces primes, je n’en ai jamais pris. Quand on parle de double salaire, cela veut dire que je prends mon salaire d’Inspecteur général d’Etat et un salaire de DG. Je n’en ai pas. Maintenant, je suis Directrice générale des impôts.

Je concours au même titre que les agents des impôts. Il y a des primes qu’on appelle primes spécifiques ou primes de rendement. C’est lié au rendement de la Direction générale. Il faut être aux impôts pour les percevoir. Si vous n’êtes plus aux impôts, ces primes, vous n’en percevez pas. Je concoure à la réalisation des résultats de la Direction générale des impôts et nous avons eu des performances en 2008.

Et par rapport à ces performances, il y a une prime. J’en ai droit puisque j’ai concouru à la réalisation de ces performances. Les détails de cette prime, j’en ai parlé dans la fiche que j’ai envoyée au Ministre.

Etes-vous en train dire que vous continuez de percevoir des primes au niveau de l’Inspection générale d’Etat ?

Je dis que j’ai un salaire d’inspecteur général d’Etat. Je n’ai pas de salaire de DG. J’ai concouru à l’atteinte des performances en 2008 par exemple. On a eu une performance qu’on n’a jamais eue depuis 5 ans et c’est dit dans les textes que tous ceux qui ont concouru à la réalisation de ces performances ont droit à une prime.

Vous venez de mentionner qu’au niveau de la Direction générale des impôts et domaines, puisque vous concourez à des performances, il y a des primes que vous percevez. Dites-nous : est-ce qu’en plus de cela, vous avez encore des primes que vous percevez au niveau de l’Inspection générale d’Etat ?

Non. Depuis que je suis partie à l’Inspection générale d’Etat, je n’ai pas pris de prime.

Est-ce-que ces primes et ces salaires que vous percevez, lorsqu’on les additionne, cela fait 22 Millions de Francs CFA ?

Je ne sais pas sur quelle base ils ont fait leur calcul. Je ne sais pas de quoi il s’agit concrètement. Ce que je sais, c’est que j’ai eu un courrier, le mercredi et que j’ai ouvert jeudi matin et aujourd’hui je constate avec beaucoup de tristesse que sont les éléments de ce courrier qui se retrouvent dans le journal. Donc par rapport à ça, je suis indignée. Je voudrais d’abord souligner que ce n’est pas le Président de la République qui fixe les salaires.

Et jamais et au grand jamais, moi je n’ai vu le Président de la République pour une question de salaire. Où est-ce qu’on a eu ma fiche de paie ? Est-ce que c’est l’administration qui est tombée aussi basse pour qu’on puisse avoir les éléments de ma fiche de paie ? J’affirme et j’atteste que jamais je n’ai discuté de mon salaire avec le Président de la République. C’est un concours que j’ai passé et c’est grâce à cela que j’ai mon salaire. Je ne vois pas ce que le Docteur Boni Yayi vient chercher dans cette affaire.

Je voudrais dire à tous ceux qui s’adonnent à la malhonnêteté, au mensonge et à la mesquinerie de cesser et de laisser le Docteur Boni Yayi s’atteler à sa mission, c’est-à-dire le développement de cette nation. Je voudrais également dire : c’est une femme qui a été nommée au Ministère de l’économie et des finances. Nous avons l’obligation de la soutenir pourque les défis soient relevés.

Donatien GBAGUIDI

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page