.
.

Le triomphe de la vérité

.

Spéciale rencontre entre le Chef de l’Etat et les membres de son gouvernement:Les confidences de Boni Yayi à ses nouveaux ministres ; Alidou expose les notions de gouvernance en conseil des ministres


Vues : 0

Le président de la république le docteur Boni Yayi a rencontré le vendredi dernier ses ministres. Une seconde rencontre au cours de laquelle les vérités de la refondation sont sorties avec les tâches attribuées à chaque département ministériel. La charte du gouvernement, l’attachement du chef de l’Etat au principe de la refondation et à la bonne gouvernance sont autant de sujets qui ont été abordés au cours de ce conseil des ministres.

L’esprit de la refondation selon le chef de l’Etat commence d’abord par la représentativité des régions et des contrées du Bénin autour de la table de décision. Le Président de la république dans son message aux membres du gouvernement a mis l’accent particulier sur ce fait. Il pense que ceux qui ne sont plus dans le gouvernement aujourd’hui ne sont pas des moindres et n’ont pas démérité. Il les a félicités et affirmé avoir envoyé en mission les quelques-uns élus aux seins de la 6ème législature.

Ainsi, le chef du gouvernement assigne à chaque département ministériel une mission et estime que ce sont les fils venus de partout du pays qui y participent et raison pour laquelle la prospérité doit être partagée. Il affirme que « Nous voudrions être une nation unie et c’est pourquoi nous avons appelé les ministres qui ont déjà compris l’occupation qui nous anime autour de cette table… ceux qui ne sont plus avec nous comme je vous l’ai dit sont en mission et là, la nation a besoin de toutes les compétences, de tous ses fils et si je ne me trompe pas, je crois qu’il y a autour de cette table presque toutes les localités.

Je vois en terme de représentativité, des ressortissants des localités qui peut-être, n’ont jamais connu de ministre. Et c’est là ma volonté de ce que la nation soit présente autour de cette table et que ce pays soit toujours uni comme une nation. Je vois ceux qui viennent de Karimama, de Ouassa-pehounko, de Boukoumbé, de Ouinhi, de Dangbo, je crois que c’est la nation qui est représentée. » Il promet faire le tour du pays et faire participer toutes les localités à la construction de la Nation.

Le Premier ministre Irenée Koupaki félicité pour ses loyaux services.

L’ancien ministre d’Etat chargé de la prospective et de l’évaluation de l’action gouvernementale est aujourd’hui le premier ministre du Bénin. Pascal Irénée Koupaki fait partie des premiers piliers du chef de l’Etat en matière de la gouvernance et de résolution des crises sociales. Reconnu pour sa disponibilité, sa perspicacité et son efficacité, le premier ministre béninois a au cours de ce conseil reçu les remerciements du peuple par le biais de président de la république.

Il a tout au long du premier quinquennat de Boni Yayi été non seulement l’homme de main du président mais aussi l’oreille du peuple. Boni Yayi ajoute que la nation attend encore beaucoup de lui et le prix de poursuivre avec ses qualités qu’on lui reconnait. La disponibilité, la compréhension des uns et des autres, l’ouverture et la patience dont il a toujours fait preuve dans les situations les plus délicates. Il a profité de l’occasion pour exprimer son désir d’avoir une équipe soudée, une équipe qui n’aura que pour seul but, le développement de ce pays.

Des réformes en cours et la question de la parité

Au cours de son intervention le président de la république est revenu sur les priorités du gouvernement. Il a parlé des réformes en cours et insisté sur les projets de loi que le gouvernement enverra à l’Assemblée pour examen et adoption. « A côté des projets de loi, la question de la parité nous préoccupe puisque nous ne pouvons pas laisser cette couche féminine qui dépasse déjà plus de 50% de notre population à l’écart…Dieu fera, nous sommes à 30% aujourd’hui pour votre insertion.

 S’il va falloir refaire cet exercice, je crois que nous allons avancer plus que maintenant. Moins nous le faisons, plus nous ne nous approchons pas de la prospérité. Il y a aussi la question du découpage territorial, la question de l’impunité, de la lutte contre la corruption sont des éléments fondamentaux dans la gestion de nos ressources limitées. » a martelé le chef de l’Etat à ses collaborateurs.

Toujours dans la même lancée, le chef de l’Etat a exprimé ses désirs de voir l’accès des enfants et des femmes aux soins de santé, le développement économique, l’accès aux routes et des universités. Rien n’a été omis car l’obligation de compte rendu et de résultat a été abordée. Boni Yayi a pour finir souhaité le bienvenue à ses ministres et leur a affirmé que le temps est précieux et qu’il va falloir se mettre au travail sans attendre.

Yannick SOMALON Coll.

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page