.
.

Le triomphe de la vérité

.

Regards croisés de l’opposition et de la mouvance sur le Projet de refondation de Boni Yayi :« La refondation est un concept vide » selon le député Prd Honfo, « c’ est un impératif pour le développement », justifie Bernard Lani Davo


Vues : 2

Le Député Prd, membre de l’Union fait la Nation, Charlemagne Honfo et l’ancien Ministre de Boni Yayi, Bernard Lani Davo étaient hier les invités de l’émission dominicale « Cartes sur table » de la Radio Océan Fm. Au cœur des échanges, les faits marquants de l’actualité nationale et le contenu du projet de la Refondation annoncé par le Chef de l’Etat, Docteur Boni Yayi pour son le compte de son second mandat.

En parlant de faits marquant de l’actualité nationale, la question de l’élection du bureau de l’Assemblée nationale et de la formation du gouvernement de Yayi II. Pour Charlemagne Honfo, la constitution de l’Union fait la Nation en un seul groupe parlementaire obéit à trois principales raisons. L’une, c’est dans le souci de respecter la volonté populaire étant donné que le peuple a exprimé son choix à l’ensemble du groupe et non de façon individuelle et l’autre raison est bien stratégique étant entendu que selon lui, au regard du nombre important que constitue ce groupe parlementaire, il pourra participer de façon représentative à certains grands dossiers qui engagent la vie de la Nation.

Sur la polémique qui fait état de ce que le Prd a été approché lors des négociations pour la formation du gouvernement, Charlemagne Honfo met au défi quiconque d’apporter la preuve de ces allégations. Pour lui, il s’agit juste d’une façon pour certaines personnes tapies dans l’Union fait la nation même d’avancer ces faits sans fondement pour justifier certaines de leur prise de position. Et très sérieux sur la question d’ailleurs, l’homme menace de répondre désormais si les auteurs de ces allégations n’arrêtent pas « salir l’image du PRD pour justifier leurs actes ». Néanmoins, Charlemagne Honfo ne voit pas tout en mauvais dans ce gouvernement.

Selon ses propos, le Chef de l’Etat a le mérité d’avoir « respecté pour une fois, sa parole en accordant aux femmes, les 30% de places qu’il leur avait promises. L’autre chose qui paraît intéressant aux yeux de l’homme, c’est que Boni Yayi s’est montré reconnaissant vis-à-vis de certaines personnes qui lui sont restées fidèles. Et pour ce qui concerne l’entrée de la Renaissance du Bénin dans le gouvernement, le Député Prd n’y voit surtout pas l’Union fait la nation.

Sans apporter des jugements de valeur à cette option de la RB, Charlemagne Honfo promet que les instances dirigeantes de l’Union se prononceront incessamment pour apporter les clarifications nécessaires qu’il faut. Sur la même question, Bernard Lani Davo a un avis contraire. Pour lui, le Chef de l’Etat a gagné le pari d’avoir intégré à son gouvernement, l’Union fait la nation à travers l’un des ses composantes que représente la Renaissance. Sur ce plan, il n’y a pas débat selon l’ancien Ministre de l’Enseignement secondaire, de la formation technique et professionnelle.

 Il reste selon lui, de fédérer désormais les autres forces au projet de la refondation annoncé par le Chef de l’Etat pour que le Bénin se décolle réellement pour le bonheur de tous. Selon Bernard Lani Davo, il ne servirait plus à rien que de chercher à bloquer les initiatives de développement de l’Exécutif comme ce fut le cas par le passé dans le blocage du vote de certaines lois et autorisations qui n’avancent guère le pays.

Le contenu de la refondation vu par les deux hommes

Sur ce plan, Charlemagne Honfo s’est montré plutôt très amer. Pour lui, c’est un concept vide, lancé tout comme ceux du changement et de l’émergence qui au finish n’ont rien donné. L’homme n’attend donc pas grand-chose du projet de refondation de la République annoncé par le Chef de l’Etat pour le compte de son second quinquennat.

Pour lui, le Bénin a aujourd’hui besoin de grandes choses qui s’énoncent par la garantie de sécurité des Béninois, la bonne gouvernance et la paix pour le pays. L’avis de Bernard Davo sur la question est totalement différent de cette façon de voir de l’Honorable Honfo. Pour lui en effet, il est impératif de mettre en œuvre cette réforme au contenu clairement bien expliqué dans le projet de société du Chef de l’Etat.

 Dans le cadre de la refondation donc, il faudra de l’avis de Bernard Lani Davo, redéfinir la Charte des partis politiques en vue de régler la question de la transhumance, du financement des partis politiques et du nombre sans cesse croissant des formations politiques qui se crée dans le pays.

L’une des questions que va régler la refondation selon Bernard Lani Davo, c’est bien celle liée à la problématique des grèves perlées qui menacent l’Exécutif. Selon lui donc, il faudra revoir la loi sur le droit de grève afin d’épargner à l’Etat, une asphyxie financière due aux mouvements de grève généralisés qui amenuisent dangereusement les ressources de l’Etat.

Donatien GBAGUIDI

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page