.
.

Le triomphe de la vérité

.

Unanimité sur le bilan élogieux et exemplaire de l’ancien ministre des affaires étrangères:Jean-Marie Ehouzou consacré «Papa Theresa» par le personnel diplomatique


Vues : 3

Jean-Marie Ehouzou, ancien ministre des Affaires étrangères

Le travail bien fait ne passe jamais inaperçu. C’est ce que traduit la pluie d’éloges, de reconnaissance dont fait l’objet le travail de l’ancien ministre des Affaires étrangères, de l’intégration africaine, de la Francophonie et des Béninois de l’extérieur, sortant Jean Marie-Ehouzou durant son séjour dans le gouvernement.

En effet, depuis l’annonce de son départ de l’équipe du Dr Boni Yayi, c’est avec une admiration teintée de profonds regrets que nombre de citoyens béninois saluent l’œuvre d’hercule réalisée par le diplomate hors paire à la tête de ce ministère stratégique dans le processus de développement du Bénin. Nommé en effet au sein du gouvernement du Changement le 22 octobre 2008 en remplacement de Moussa Okanla, l’ancien représentant permanent du Bénin au siège des Nations Unies au Bénin a durablement marqué l’action diplomatique béninoise en raison de ses multiples et pertinentes initiatives et son engagement à imprimer un nouveau rythme à la diplomatie béninoise.

Ainsi, travailleur infatigable dont l’activisme suscitait une grande admiration aussi bien au sein de son entourage que des populations, Jean-Marie Ehouzou peut prétendre à un bilan des plus élogieux durant ses années de présence à la tête de la diplomatie béninoise en prenant appui sur le rayonnement dont jouit désormais le Bénin sur la scène internationale.

 En effet, au nombre des acquis découlant des deux ans et demi de présence de Jean-Marie Ehouzou, il est à noter l’extension de la carte diplomatique du Bénin avec l’ouverture de nouvelles missions diplomatiques. Ainsi, de 30 Ambassades et Consulats généraux en 2008, le Bénin compte désormais 34 missions diplomatiques et consulaires.

En outre, le Bénin jouit auprès de ses partenaires d’un capital de confiance et de sympathie important, comme en témoignent les nombreuses visites reçues ces deux (02) dernières années, ainsi que celles effectuées par le Chef de l’Etat à l’étranger. L’amélioration des conditions de vie et de travail des agents du Ministère des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine, de la Francophonie et des Béninois de l’Extérieur, la relecture des textes régissant la matière administrative et financière du Ministère, l’élaboration du nouveau statut des diplomates et du nouveau Décret 149, la création de nouvelles directions et structures…

constituent autant d’acquis à mettre à l’actif de l’ancien Chef de la diplomatie Béninoise. Ce bilan largement salué par le personnel diplomatique et surtout l’humilité et la générosité débordante de Jean-Marie EHOUZOU a valu à ce ministre débordant d’énergie une consécration de la part de ses collaborateurs. Emerveillé et séduits en effet par l’endurance du ministre Ehouzou, le personnel, n’ayant pas trouvé autre mot pour qualifier ce ministre pour qui le bien matériel et la reconnaissance de la valeur humaine est une priorité a décidé de l’appeler désormais « Papa Theresa ».

Ce surnom, autrefois murmuré entre collaborateurs en l’absence du dynamique ministre n’a été révélé à Jean-Marie Ehouzou que par surprise, le jour de sa passation de service, à la grande satisfaction de l’assistance qui, en signe d’approbation a fait un interminable ban comme pour justifier que l’inspiration qui trouvé ce surnom à Jean-Marie Ehouzou était la bonne. Car le surnom « Papa Theresa » sied bien au ministre Ehouzou qui a su laisser dans la mémoire collective des diplomates que le travail doit primer sur l’intérêt immédiat.

Somme toute, en recevant à l’unanimité les hommages des fils et filles du Bénin, Jean-Marie Ehouzou peut se réjouir d’avoir contribué, aussi modestement soit-il, à mettre la diplomatie béninoise sur orbite sur la scène internationale.

Jean-Claude D. DOSSA

Reviews

  • Total Score 0%



One thought on “Unanimité sur le bilan élogieux et exemplaire de l’ancien ministre des affaires étrangères:Jean-Marie Ehouzou consacré «Papa Theresa» par le personnel diplomatique

  1. Arnaud Dagbégnon

    L’homme n’est bon que quand il est mort ! C’est à peine croyable ce que ce monsieur a enduré de la part de ses collègues diplomates majoritairement mesquins et jaloux. Et pourtant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page