.
.

Le triomphe de la vérité

.

Nommé à la tête de la diplomatie béninoise:Arifari Bako démissionne de la tête de la Cps-Lépi, Aholou-Kèkè aux commandes


Le ministre Arifari BAKO

Nommé ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration, de la Francophonie et des Béninois de l’Extérieur à l’issue de la formation du premier gouvernement de l’ère de la refondation, Nassirou Arifari-Bako s’est désormais dessaisi de ses charges à la tête de la Commission politique de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (Cps-Lépi).

Ainsi, à la faveur d’une cérémonie organisée au siège de la structure chargée de la mise en œuvre de la Lépi, l’ancien superviseur de la Cps-Lépi a transmis le témoin à l’un des membres de la structure, l’honorable Hélène Aholou-Kèkè qui a désormais la lourde mission de conduire le processus. Cette démission du superviseur, conséquence de son entrée au gouvernement du Dr Boni Yayi, met ainsi un terme à sa mission entamée au mois de mars 2010 à la suite du départ de son prédécesseur, Epiphane Kuassi Quenum.

Désormais investie pour mener à bien le processus d’établissement de la liste électorale, l’honorable Hélène Aholou-Kèkè succède au ministre Nassirou Arifari-Bako dans un contexte marqué par de nombreux reproches faits à cette liste destinée à impulser le développement du Bénin à travers la fiabilisation du fichier électoral, favoriser l’établissement de l’état civil, des passeports…

Aussi, en accédant au perchoir de la CPS-LEPI, l’honorable Hélène Aholou-Kèkè est invitée à relever le défi de faire taire les détracteurs de la liste à travers plusieurs initiatives notamment la poursuite du recensement des béninois de huit ans et plus sur toute l’étendue du territoire national en vue de rendre cet outil de développement inclusif.

Jean-Claude D. DOSSA

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page