.
.

Le triomphe de la vérité

.

Passation de service au ministère de l’économie maritime, des transports maritimes et infrastructures portuaires (Memtmip):Le ministre Jean-Michel Abimbola promet la croissance de l’économie béninoise par la mer


Vues : 0

Ce mardi 31 mai 2011, le nouveau ministre de l’économie maritime, des transports maritimes et infrastructures portuaires (Memtmip), Jean-Michel Abimbola a pris officiellement fonction avec à l’annonce des nombreux défis.

Le nouveau ministre Jean-Michel Abimbola prend de nouvelles charges...

Dans le grand navire du port autonome de Cotonou, un capitaine cède la place à l’autre. Et ce nouveau maître des lieux, Jean-Michel Abimbola a pris officiellement fonction avec de grandes promesses pour ce secteur vital de l’économie béninoise. Ainsi dans la cour du ministère de l’économie maritime, des transports maritimes et infrastructures portuaires (Memtmip), qui a abrité les deux acteurs du développement du Bénin, ce mardi 31 mai 2011, l’ambiance a été inédite.

Un nouveau jour a été annoncé pour l’essor de l’économie béninoise. Car le nouveau locataire pense rendre plus compétitif les ports en accroissant le trafic à l’importation comme à l’exportation. Le volume des transbordements et des opérations de transit se verront également augmenter en vue de créer de nouvelles opportunités et de nouveaux emplois. Et comme « c’est à l’ancienne comme qu’on tisse une nouvelle » selon un adage populaire, le ministre entrant, Jean-Michel Abimbola s’est imprégné des actions déjà menées par son prédécesseur.

 En faisant à cet effet le bilan de ses réalisations en présence de différentes personnalités de la République, des parents et amis depuis sa nomination le 27 octobre 2008, le ministre sortant Issa Badarou-Soulé s’est dit fier d’avoir œuvrer pour la concrétisation du rêve du Chef de l’Etat qui consiste à moderniser le port de Cotonou. Il s’est agi pour lui de veiller à l’exécution des chantiers en cours d’exécution dans le cadre du Programme du Millenium Challenge Account (Mca) dont le volet portuaire coûte 85 milliards de fcfa.

En effet, avec le prolongement de l’épi d’arrêt de sable aujourd’hui une réalité, il a engagé la construction des deux quais fondés à moins de 15 mètres pour accueillir les navires de nouvelles génération. En plus de cela, vient s’ajouter la construction d’un terminal moderne attenant aux quais Sud par le Groupe Bolloré.

Le Bénin peut se réjouit selon le ministre Sortant Issa Badarou-Soulé de ce que les investissements en cours de réalisation par les opérateurs privés et publics pour la mise en place des installations d’hydrocarbures et de gaz ainsi que pour d’autres activités qui porteront les investissements en cours de réalisation à plus de 300 milliards de fcfa. Et pour accompagner les investissements et les rendre plus efficaces, des réformes institutionnelles ont été introduites.

 Il s’agit d’après le ministre Badarou-Soulé de la mise en place d’un système de guichet unique pour le commerce extérieur au Port de Cotonou. Datant de plus de 19 ans, ce guichet unique vise la simplification des procédures d’enlèvement des marchandises à travers l’informatisation des opérations portuaires. A ces réformes, Issa Badarou-Soulé a matérialisé d’autres projets.

Il s’agit de la lutte contre la pollution marine accidentelle, la délimitation et la sécurisation de l’espace maritime, la navigabilité des voies d’eaux intérieures du Bénin, l’acquisition d’un navire pour la Cobenam. « Les chantiers ouverts sont nombreux et ceux qui restent à ouvrir sont encore plus nombreuses » a confié le désormais ministre de l’économie maritime, des transports maritimes et infrastructures portuaires. L’acte de double portée économique et sociale qu’a posé le Président de la République en conservant ce ministère et en réaffirmant sa volonté d’en être l’interlocuteur direct implique de la part du tout nouveau ministre, Jean-Michel Abimbola, des défis à relever à tous les niveaux.

 C’est pourquoi, il pense prioriser dans un premier temps l’apaisement de l’atmosphère sociale et secondo favoriser la cohésion et la synergie des actions de toutes les composantes du ministère quelques soient les directions dans lesquelles ils travaillent. Conscient du fait qu’il constitue avec ses collaborateurs un même corpus ministériel, il a invité les uns et les autres à une franche collaboration afin de permettre un meilleur rendement.

 Par ailleurs, Directeur général de l’Agence d’Administration de la Zone Franche Industrielle SA a promis dans le domaine des transports maritimes et fluvio-lagunaires. Le désormais Porte parole du gouvernement compte lancer sur les chantiers de la redynamisation de la Compagnie béninoise de navigation maritime et de la valorisation des différentes études effectuées sur la navigabilité des eaux intérieures du pays pour une exploitation optimale du potentiel hydrographique. Jean Michel Abimbola est diplômé de l’Ecole Supérieure Libre des Sciences Commerciales Appliquées (E.S.L.S.C.A) ainsi que de l’Ecole Supérieure de Commerce et de Gestion de Paris.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page