.
.

Le triomphe de la vérité

.

Ministère des Affaires étrangères, de l’intégration Africaine, de la Francophonie et des Béninois de l’Extérieur:Ehouzou part sous les ovations, Bako promet la poursuite de l’offensive diplomatique


Vues : 1

Le nouveau ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine, de la Francophonie et des Béninois de l’Extérieur est entré en fonction hier, mardi 31 mai 2011. A la faveur d’une cérémonie de passation de services organisée dans l’enceinte de ce département ministériel, Nassirou Arifari-Bako a reçu des mains de son prédécesseur les charges de sa nouvelle fonction. C’était en présence d’un parterre impressionnant de parents, amis et personnalités.

Les ministres Arifari Bako et Ehouzou s’échangent les documents.

Le processus de dynamisation de l’action diplomatique aborde un nouveau virage avec l’entrée en fonction du nouveau chef de la diplomatique béninoise, Nassirou Arifari-Bako. Ainsi, après la formation du premier gouvernement du second quinquennat de Boni Yayi, ce porte-feuille ministériel enregistre, à l’instar de 20 autres, l’arrivée d’un nouveau titulaire à sa tête.

Dans ses propos à l’occasion, le secrétaire général du Ministère des Affaires étrangères, Pamphile Goutondji s’est félicité de « la qualité du travail accompli ces trois dernières années » sous la houlette du ministre Jean-Marie Ehouzou. A en croire ses propos en effet, le passage de ce dernier à la tête du Ministère restera gravé dans la mémoire collective en raison des performances réalisées qui ont permis « d’insuffler un dynamisme nouveau à l’action diplomatique ».

En outre, Pamphile Goutondji a assuré, à l’occasion, le nouveau ministre des Affaires étrangères de la disponibilité du personnel à œuvrer à ses côtés pour la réalisation de sa lettre de missions. Dans ses propos à l’occasion, le Chef de la diplomatie sortant s’est évertué à exprimer sa gratitude à l’endroit du Chef de l’Etat qui, après avoir fait de lui son représentant personnel au siège de l’ONU, a décidé de le nommer dans son gouvernement le 22 octobre 2008 et de ses collaborateurs pour l’œuvre accomplie durant environ rois ans.

 Selon Jean-Marie Ehouzou, des efforts substantiels ont été faits depuis son avènement pour imprimer une nouvelle marque à la diplomatie béninoise. Il en est ainsi, selon lui, de l’extension de la carte diplomatique, l’amélioration de l’image du Béni sur la scène internationale, l’amélioration des conditions de vie et de travail du personnel, l’élaboration du nouveau statut des diplomates, la reforme des structures du ministère, l’élaboration d’un guide de protocole…

Aussi, invite t-il son successeur à favoriser la concrétisation des chantiers ouverts en vue de favoriser le rayonnent du Bénin dans le concert des nations.

Après ses mots de gratitude à l’endroit du Président Boni Yayi et de son prédécesseur à la tête de la diplomatie béninoise, Nassirou Arifari-Bako s’est félicité de l’importante contribution de ce corps de l’Etat dans le processus de développement du pays. Il a, à cette occasion, rassuré de son engagement à emboîter le pas au ministre Jean-Marie Ehouzou pour « promouvoir les atouts économiques et les potentialités humaines » du Bénin.

Ainsi, faisant la promesse de poursuivre les reformes entamées, le nouveau Chef de la diplomatie béninoise s’engage à faire de la diplomatie béninoise un facteur de rayonnement et une source de mobilisation des ressources nécessaires au développement du pays.

Jean-Claude D. DOSSA

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page