.
.

Le triomphe de la vérité

.

Professeur Alphonse da Silva, Directeur de l’Office du Baccalauréat du Bénin:« Les candidats composeront uniquement sur présentation de la carte d’identité nationale»


Vues : 51

Le 03 juin 2011, les séries E, F1, F2, F3 et F4 vont composer en épreuves pratiques

Prévu pour se dérouler du 20 au 23 juin prochain, les préparatifs et dispositions pour une meilleure organisation de l’examen du baccalauréat vont à bon train. Mais à travers cette interview, le Directeur de l’Office du baccalauréat (Dob) met l’accent l’interdiction systématique d’autres cartes ou pièces autre que la carte d’identité nationale pour accéder aux centres d’examens. Enseignant des universités publiques et privées, le Professeur Alphonse da Silva annonce que les nouveaux aménagements introduits dans le déroulement de cet examen surviennent dans l’intention de faciliter la hausse du taux de réussite. Toutefois, il convie les différents acteurs dans ce test à jouer leur partition pour une meilleure rentabilité des candidats.

L’Evénement Précis: Du 20 au 23 juin prochain, l’édition 2011 du Baccalauréat se déroulera sur toute l’étendue du territoire nationale. Où en sont les préparatifs ?

Alphonse da Silva: Nous avons un chronogramme que nous suivons strictement. Nous nous attelons pour être au rendez-vous du 20 au 23 juin prochain. Actuellement tout se déroule bien seulement qu’on ne peut pas dire que tout est fin près parce que jusqu’au jour du déroulement, il y a des tâches. Bref nous sommes déjà dans la dernière ligne de croisière pour que le bac se déroule sans accros et bien.

Mais déjà, à partir du 03 juin 2011, les séries E, F1, F2, F3 et F4 vont composer en épreuves pratiques au Lycée technique de Bohicon, au Lycée technique Coulibaly de Cotonou et au Lycée de Kpondéhou à Cotonou. Là, tout est fin près pour que ces épreuves pratiques puissent se dérouler comme prévu. Le 20 juin, la session normale commence sur toute l’étendue du territoire nationale et va prendre 3 à 4 jours pour les séries E et F.

Alors quelles sont les dispositions que la Direction de l’office du baccalauréat (DOB) prend pour faciliter aux candidats, une meilleure composition ?

L’Office du Baccalauréat a créé huit (08) nouveaux centres de composition pour rapprocher les centres d’examen du baccalauréat des candidats. Il s’agit des centres du Ceg Djakotomey et du Ceg Toviklin sans le Couffo, des centres du Ceg 2 Abomey dans le Zou, du Complexe scolaire Aimé Césaire d’Allada, du Complexe scolaire Saint Romaric d’Akassato, du Complexe scolaire Sainte Félicité à Calavi, Ceg 2 de Ouidah dans l’Atlantique, du Complexe scolaire la Rose à Sèmè-Podji, le Ceg Agblangandan dans le département de l’Ouémé.

Donc il y a de nouveaux centres qui ont été créés pour permettre aux candidats de ne pas faire de longues distances pour être essouffler avant d’arriver sur le site de l’examen. Et plus, nous avons personnellement visité ces centres pour nous enquérir des dispositions sécuritaires.

La polémique qui court actuellement au sein de l’opinion publique porte sur le rejet des cartes d’électeur, des passeports et permis de conduire. Que pouvons-nous retenir au juste ?

Jusqu’à nouvel ordre, seule la carte d’identité demeure la pièce fiable pour cet examen. Au séminaire de Bohicon du 22 au 24 septembre 2010, tout une série d’aménagements ont été pris pour que ce soit effectivement les cartes d’identité qui soient autorisées. Il est interdit les cartes d’identité falsifiées avec des photos et des signatures qui ne sont des auteurs. Bref, on n’acceptera pas les cartes scolaires, les permis de conduire ou les cartes familiales.

 Il faudra que les candidats soient près pour démontrer leur identité pour que ce ne soit pas des candidats qui viennent composer à la place d’autres. C’est pour cela que nous voulons que le Baccalauréat soit un examen national qui reflète les efforts fournis par les candidats. Voilà donc pour quoi nous exigeons la carte d’identité civile.

Cette année un certain nombre de réformes introduites dans l’organisation de l’examen de cette année.

On ne parlera pas de réformes mais plutôt des aménagements qui ont été proposés au séminaire de Bohicon de septembre 2010. Cela a fait objet de recommandations en conseil des ministres dont le communiqué qui a été adopté si bien qu’il y a un arrêté interministériel qui fixe les modifications pour le baccalauréat prochain.

 En ce qui concerne la session unique de juin 2011, cela concerne les séries littéraires, A1, A2 et B. Les mathématiques et les Sciences de la vie et de la terre (Svt) vont cesser d’être des matières à option. Les candidats desdites séries seront évalués non plus en histoire ou géographie mais plutôt en histoire et géographie. Pour ce qui concerne les candidats en séries scientifiques, C et D, la philosophie, l’histoire et la géographie cessent d’être des matières à option si bien que les candidats desdites séries seront évalués à l’écrit aussi bien en philosophie qu’en histoire et géographie, par exemple les séries A1, A2 et B composeront dans ces matières dès le premier jour.

Avant en mathématiques ou STV, ils font deux heures (02h), mais actuellement, l’épreuve de mathématique dure, une heure (1h) c’est-à-dire de 15 heures à 16 heures et une heure trente (01h 30), de 16h 30 à 18 h pour la composition en SVT. Pour les séries C avant c’était l’histoire ou géographie durée deux heures (02h) ou bien philosophie durée 3 heures, mais actuellement c’est histoire et géographie, durée 1h 30 c’est-à-dire de 14 heures 30 à 16 heures et la philosophie durée 2 heures, de 16 heures 30 à 18 heures 30.

Il y a aussi le fait que pour que les jury puissent délibérer en toute connaissance de cause au cas où il aura de justesse de moyenne où on voudrait voir si le candidat peut faire l’objet d’un appui du jury, on introduit des livrets scolaires qui seront mis à la disposition des jurys si le candidat est très bien, ce qu’on appelle rachat, quand bien même avoir un 09 est déjà un rachat. En bref, les livrets scolaires vont jouer aussi.

Il y a d’autres modifications qui rentreront en application les sessions à venir en ce qui concerne les G et F. Dans l’administration de l’office du baccalauréat qui gère l’examen où les enseignants du secondaire, technique et professionnelle sont en grand nombre, désormais selon les recommandations du séminaire de Bohicon, on a décidé que le directeur puisse être appuyé par deux administrateurs délégués, un du secondaire général et un de l’enseignement technique et professionnel.

Donc les deux vont se retrouver à l’office mais c’est le Directeur de l’office du baccalauréat qui aura la plénitude de la confidentialité. Ces deux autres vont l’aider mais cette réforme va être mise en application à moyen terme. Ce n’est donc pas encore une réforme mais des aménagements qui ont pour but de mieux gérer le baccalauréat et faciliter la réussite des candidats et non pour faire en sort que le taux d’échec soit vraiment élevé.

Quelles sont les dispositions sécuritaires pour empêcher la fraude au cours de cet examen ?

Tout candidat surpris en fragrant délit de tricherie ou de fraude n’est pas renvoyé comme cela. Non seulement, il est renvoyé de la salle mais est remis à la justice qui va traiter son cas parce que cela rentre dans le domaine public. C’est un délit contre lequel nous devons lutter dans tous les secteurs. Il faut dire que lorsque certains ont obtenu leur diplôme à la sueur de leur front, d’autres se permettent de falsifier ce qui crée une situation d’injustice et nous serons ferme là-dessus et il n’y aura pas de recours.

Quel est désormais le rôle assigné des parents, enseignants et candidats ?

Je dois dire aux candidats qui sont d’abord les premiers, qu’à partir de maintenant que c’est la veillée d’âme. Il faut être méthodique dans les révisions, les travaux dirigés et ne pas se surcharger afin de se surmener. Il faut que les parents évitent désormais de les attraire à des tâches extra scolaires.

Ce n’est plus le temps de la surprise partie, de danse et autres. Maintenant aux collègues, il faut les féliciter pour ce qui est fait durant toue l’année scolaire. Mais, je les invite à éviter maintenant de surcharger les enfants. C’est le temps de se reposer pour mieux préparer cet examen de façon psychologique.

Propos recueillis pas

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%



3 thoughts on “Professeur Alphonse da Silva, Directeur de l’Office du Baccalauréat du Bénin:« Les candidats composeront uniquement sur présentation de la carte d’identité nationale»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page