.
.

Le triomphe de la vérité

.

4ème journée des éliminatoires Can 2012 Bénin-Côte d’Ivoire:Les Ecureuils abordent le dernier virage dans la grande confusion


Vues : 4

Le 05 juin prochain, le Onze national béninois reçoit son homologue de la Côte d’Ivoire dans le cadre de la 4ème journée des éliminatoires de la Can 2012. Ce match très capital va se dérouler dans une ambiance tendue aussi bien entre joueurs qu’entre acteurs du football.

Le Onze nationale du Bénin

Les Ecureuils du Bénin jouent gros dans deux semaines face aux Eléphants de la Côte d’Ivoire. C’est ce match qui va déterminer l’avenir du Onze national dans la compétition. En effet, après trois journées, le Onze national pointe à la 2ème position loin derrière les Eléphants.

Les Ecureuils du Bénin totalisent actuellement 4pts alors que leurs adversaires du jour en comptent 9. Les Eléphants peuvent se qualifier dès ce match. C’est pourquoi l’enjeu est de taille de leur côté. En face, le Bénin a forcement besoin d’une victoire pour se relancer dans la compétition et entretenir un semblant de suspens jusqu’à la dernière journée et à la seconde. Au lieu d’une union sacrée à la veille de cette sortie importante, les signaux sont au rouge.

Les dirigeants sont plongés dans une crise sans merci depuis le 20 décembre 2010 lorsque 12 des 15 membres du bureau exécutif de la fédération ont quitté Anjorin Moucharafou. La suite a été en défaveur du football béninois surtout de son équipe nationale. Le match à la Côte d’Ivoire à Accra lors de la 3ème journée a montré qu’il y avait mieux à faire pour une équipe béninoise qui a subi les séquelles de la crise avant, pendant et après cette rencontre.

Un match qui était largement à la portée des Ecureuils a tourné à l’avantage des Eléphants qui pourtant affichaient une petite forme lors de cette rencontre. Souvent quand le Onze national joue, c’est l’union sacrée de tous les fils et filles du pays qui booste le moral des joueurs. Cette fois-ci c’est gâté. L’équipe manque de repère et les joueurs ne parlent plus le même langage.

La question du brassard

Comme si cela ne suffisait pas, c’est la question du brassard qui souille les vestiaires. Depuis le match à la Côte d’Ivoire, il y a eu un clan anti-Sessègnon qui est né pour retirer le brassard de capitaine au joueur de Sunderland pour le remettre à Damien Chrysostome. Mais les langues se sont vite déliées et la question a été gérée autrement. Elle refait surface maintenant au profit du match face à la Côte d’Ivoire le 05 juin prochain.

 Au motif d’une prétendue question de nationalité, Stéphane Sessègnon qui a été nommé capitaine par l’ex-coach du Onze national Jean-Marc Nobilo, est sur le point de perdre son brassard. Les dirigeants n’ont pas le temps actuellement de régler ce problème pourtant important dans l’évolution de l’équipe nationale.

Tous ces éléments réunis constituent le cocktail constipant que les dirigeants et les joueurs préparent pour le football béninois le 05 juin prochain. La Côte d’Ivoire ne viendra pas à Cotonou contempler Sessègon et ses coéquipiers pourtant en face, c’est l’amateurisme à haut débit.

José Mathias COMBOU

Reviews

  • Total Score 0%



One thought on “4ème journée des éliminatoires Can 2012 Bénin-Côte d’Ivoire:Les Ecureuils abordent le dernier virage dans la grande confusion

  1. AMOUSSOU P

    Merci pour votre serieuse et pertinente analyse.
    Si le temps vous le permet, allez sur le site de la Nouvelle Tribune (BRAS DE FER ENTRE ANJORIN ET LE MINISTRE KEREKOU 24/05/2011) vous verrez que nos points de vue convergent et c’est bien ainsi
    Des analyses de ce genre, on en redemande.
    BIEN FRATERNELLEMENT.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page