.
.

Le triomphe de la vérité

.

Appui du gouvernement au 7ème art:Les cinéastes sélectionnés au FESPACO 2011 interpellent le Ministre Galiou Soglo


Le Pdt de l'Ancb, Appolinaire AIVODJI

En dépit de l’honneur fait aux cinéastes béninois pour participer activement à la 22ème édition du Festival Panafricain de cinéma de Ouagadougou (Fespaco 2011), les autorités gouvernementales ne semblent pas  presser les pas pour soutenir le voyage des participants. Or, dans quelques jours, le Festival ouvrira ses portes avec 8 films béninois dont 6 en compétition.

Face à cette indifférence notoire du gouvernement qui paraît bien compromettante pour les artistes retenus pour représenter le Bénin  à ce grand rendez-vous culturel international, l’Association des Cinéastes et Professionnels de l’Audiovisuel du Bénin (ACB) s’en inquiètent et interpellent le Ministre de la Culture, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales, Galiou Soglo, le premier concerné dans ce dossier.  C’est à travers une lettre à lui adressée dont nous vous proposons de lire l’intégralité.

Cotonou le 18 Février 2011

                                                                                  A

                                                                 Monsieur Galiou SOGLO

                                         Ministre da la Culture, de l’Alphabétisation

                                         et de la Promotion des Langues Nationales 

                                                         Cotonou

 Objet : A/S de FESPACO

 Monsieur le Ministre,

      Je viens respectueusement porter à votre connaissance que l’Association des Cinéastes et Professionnels de l’Audiovisuel du Bénin (ACB) est heureuse de la participation de huit (8) films béninois dont six (6) en compétition à la 22è édition du Festival Panafricain de cinéma de Ouagadougou (FESPACO). Malheureusement, à quelques jours de l’ouverture dudit festival, tous les professionnels du cinéma constatent qu’aucune décision n’est prise pour la participation effective de la délégation béninoise. Un autre constat, c’est le nouveau Directeur de la Cinématographie nommé depuis le 02 février 2011 qui n’a pris fonction jusqu’à ce jour.

Monsieur le Ministre, le caractère spécial de cette 22è édition impose la présence d’une forte délégation et tous les professionnels du cinéma vous prient d’user de votre pouvoir prendre les décisions idoines pour rendre effective la présence de la délégation du Bénin.

Dans l’attente d’une suite favorable, je vous prie d’agréer monsieur le Ministre, l’expression de mes considérations distinguées.                              

                                                                                                            Le président 

                                                                     Apollinaire AIVODJI

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page