.
.

Le triomphe de la vérité

.

Travaux routiers Djougou-Ouaké-Frontière du Togo: La Boad octroie 5.870.000.000 Fcfa au Bénin


La facilitation de l’évacuation des produits agricoles à l’intérieur et hors des frontières du Bénin est l’une des priorités de la banque Ouest africaine de développement (Boad). A cet effet, son président a procédé à la signature d’un accord de prêt avec le gouvernement béninois.  Hier dans la salle de conférences du ministère de l’économie et des finances (Mef), le Président Abdoulaye Bio Tchané a concédé à la République du Bénin un prêt complémentaire d’un montant de 5.870.000.000 de francs Cfa. Ce prêt vient dans le cadre du financement partiel du projet d’aménagement et de bitumage de la route Djougou-Ouaké-Frontière du Togo, y compris la bretelle Ouaké-Sèmèrè au Bénin. Au nombre des objectifs visés, il s’agit spécifiquement de contribuer au renforcement des liaisons  transversales entre les pays de la sous-région, notamment entre le Nigéria et le Togo. En mettant en place ce projet, la Boad estime contribuer  au financement de ce projet à 13.870.000.000 fcfa. A en croire le Président Abdoulaye Bio Tchané, ce concours additionnel permettra en plus de l’aménagement et du bitumage de la bretelle Ouaké-Sèmèrè. Au titre des mesures d’accompagnement du projet, le Président de la Boad compte coopérer à la réalisation des mini réseaux d’adduction en eau potable au niveau des villages traversés. Le pavage et l’assainissement des rues à Sèmèrè en sont aussi des  priorités. Une fois, exécutées ces infrastructures favoriseront  selon le Président de la Boad au renforcement de l’activité économique. Dans son intervention, l’ancien ministre béninois des finances a également évoqué la question relative à la mobilisation des ressources nécessaires à l’entretien des infrastructures routières. A ce sujet, il a salue les efforts déployés par l’Etat béninois pour stabiliser les ressources du Fond d’entretien routier (Fer) destinées à cette activité. Pour l’instant, le président Bio Tchané reste rassuré qu’en ce qui concerne le présent projet l’Etat prendra les dispositions idoines pour assurer l’organisation adéquate et le financement approprié de l’entretien des infrastructures à réaliser. Pour sa part, le ministre de l’économie et des finances, a exprimé la satisfaction du gouvernement béninois à réceptionner ce financement. Selon le ministre Idriss Daouda, l’objectif principal de ce prêt complémentaire est de participer au financement partiel du coût induit par la réalisation des travaux complémentaire de la bretelle Ouaké-Sèmèrè. Selon l’argentier du gouvernement, ce financement permettra la construction de marchés et des clôtures solaires le long du tronçon de route à construire. A ce titre,  le ministre a salué à cet effet, le soutien de la Boad qui selon lui constitue un pas important vers le désenclavement des localités de  Ouaké et de Sèmèrè. Ce financement vient en complément au prêt initial d’un montant de 8.000.00.000 Fcfa  dont l’accord de prêt a été igné le 05 mai 2009 à Cotonou. Il convient à cet effet de rappeler que ce projet porte sur un montant initial total de 11.830.000.000 Fcfa conjointement financé par la Boad à hauteur deb 8.000.000.000 Fcfa soit 68% du coût du projet. Cette convention porte à 225.000.000.000 fcfa le volume global des concours octroyés au Bénin.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page