.
.

Le triomphe de la vérité

.

Selon le Directeur général de l’Archa, Maxime Houédjissin: « Personne n’est capable de battre Boni Yayi en 2011 »


Vues : 1

Le Directeur général de l’Agence de Réhabilitation de la cité historique d’Abomey (Archa) a rompu le silence hier dimanche 31 octobre 2010 à la faveur de l’émission hebdomadaire « Zone Franche ». Les activités de l’Archa et l’actualité politique nationale ont été au cœur de la sortie médiatique de Maxime Houédjissin.

« Je ne vois personne capable de battre Boni Yayi en 2011 ». Cette conviction est celle du président du parti républicain et ancien questeur de l’Assemblée nationale, Maxime Houédjissin. Selon ses propos, le bilan de la gestion du Bénin à l’ère du Changement assure au Chef de l’Etat une réélection certaine au soir de l’élection présidentielle de mars prochain. Pour Maxime Houédjissin, « il n’y personne en face » pour rivaliser le fauteuil présidentiel avec Boni Yayi. Ainsi, pour le Dg Archa, aucun des potentiels candidats annoncés ne peut ravir au chantre du Changement son fauteuil.

Aussi, le président du parti républicain perçoit-il à travers le regroupement de formations politiques, d’organisations de la société civile et des syndicats au sein du Front de défense de la démocratie (Fdd), une manœuvre des détracteurs du régime du Changement et de son chef, Dr Boni Yayi. « Les masques sont tombés », estime t-il à la lumière de la composition de ce creuset. Car, selon ses propos, les libertés publiques ne sont pas menacées au Bénin.

Archa, une affaire de tous les béninois

L’utilité de l’Agence de réhabilitation de la cité historique d’Abomey est le reflet de la volonté de Boni Yayi de « réparer une injustice à l’endroit d’Abomey ». En effet, selon ses explications, longtemps vitrine du Bénin sur la scène internationale, Abomey est jeté aux oubliettes depuis plusieurs décennies notamment à partir du renouveau démocratique. C’est donc pour rétablir cette injustice qu’à l’instar de Porto-Novo, le Chef de l’Etat a décidé de la création de l’Archa pour sortir la cité des « Houégbadjavi » de l’ornière. Ainsi, depuis son avènement, explique le Dg Houédjisssin, Archa s’investit, malgré les lourdeurs administratives qui empêchent leurs activités d’atteindre la phase de croisière, à redorer le blason du plateau d’Abomey composé de six (06) communes.

A cet effet, maxime Houédjissin confie que la première phase des travaux, d’un coût de 2 millions 100 millions sur un total de 6 milliards pour l’ensemble du projet, a déjà permis de réhabiliter le palais du roi Akaba et permettra de construire des caniveaux et des rues au profit des populations. Dans ce sillage, la ville carrefour de Bohicon fera l’objet de grands travaux destinés à la soustraire des inondations fréquentes dont elle est victime.

Ainsi, pour le Dg Archa le Chef de l’Etat ne s’est pas trompé en créant Archa dont les nobles ambitions suscitent de vifs espoirs au sein des fils et filles du plateau d’Abomey, selon les propos de son directeur général. « Archa n’est pas la chose de Maxime Houédjissin ou de Boni Yayi. C’est l’affaire de tous », clarifie l’ancien questeur Houédjissin.

Par ailleurs, pour mieux expliquer aux fils et filles du plateau d’Abomey les nombles ambitions poursuivies par Archa, le Dg Houédjissin annonce la tenue de journées portes ouvertes dans les prochaines

 Affaire Dangnivo, Lepi

Objet de polémique au sein des syndicalistes, les propos du Dg/Archa Maxime Houédjissin sur l’affaire Dangnivo ont été le fruit d’une incompréhension. En effet, selon l’honorable Houédjissin, sa pensée sur cette question sensible de disparition d’un cadre de l’administration des finances n’a pas été reflétée avec fidélité. Car, selon ses explications, cette situation difficile pour la famille du disparu ne saurait faire l’objet d’instrumentalisation politique. C’est pourquoi il s’insurge contre la volonté affichée par certains acteurs politiques dont la seule ambition est parvenir au pouvoir par tous les moyens. Aussi, invite t-il les parents du disparu à se soumettre à l’exigence du test Adn pour faire émerger la vérité sur le corps découvert à Womey en présence d’un médecin légiste.

Question d’actualité, la réalisation de la Liste électorale permanente informatisée (Lepi) et notamment de la phase d’enregistrement n’a pas été passée sous silence par le Dg Archa. Pour lui, « il faut réaliser la Lepi pour  éviter les tripatouillages et les fraudes », estime t-il. Cela est d’autant plus nécessaire, selon lui que la fiabilité de cet important outil permet au Bénin de se mettre à l’abri des contestations et autres risques de menace sur la paix civile.

Jean-Claude DOSSA

Reviews

  • Total Score 0%



3 thoughts on “Selon le Directeur général de l’Archa, Maxime Houédjissin: « Personne n’est capable de battre Boni Yayi en 2011 »

  1. YARAKINI

    Quand est-ce qu’on finira de ne voir que le bout de son nez et son ventre. Mr Houedjissin a oublié que le commun des béninois ne sera pas dupé par ses apories.D’abord, il a été l’un des ténors du RB et pendant tout le règne de Nicéphore Soglo (que je respecte beaucoup), n’a rien fait bien qu’étant aussi fils d’Abomey que son ex-président. Secondo, il pense que le Bénin est une propirété de certains “budgétivors” qui malgré les forfaits perpétrés, nient toute culpabilité tout en acceptant leur responsabilité. Est-ce toute la famille Houedjissin et consort font la population béninoise? Que dirait Judith Houédjissin sur les propos de son père? On attend vivement sa réponse. D’ailleurs, il est temps que tous ceux-là qui ont commis des forfaits dans ce pays payent et pour punition, ni leurs fils, leurs petits-fils, arrières petits enfants n’occupent plus des postes de responsabilité. Enfin, que dirait supposons que Judith disparaisse dans les mêmes circonstances que Dagnivo, tiendrait-il les mêmes propos?
    Béninoises, Béninois, ne vous laissez pas dupés encore une fois, car la majorité de vos leaders poliiques d’une manière ou d’une autre, ont tous eu de très sales dossiers certes, mais les ténors du changement ont plus commis de crimes financiers que tous les gouvernements connus par ce cher Bénin. Madame yayi n’a-t-elle pas été directrice administrative de ICC-Services? Il est temps de dire la vérité aux béninois sinon vous le payerai très cher tant vous que vos enfants. Je vous prie de bien vouloir redorer votre dignité, votre moralité, votre personnalité puis que tôt ou tard, vous payerai vos dettes même à titre posthume.

  2. Moyafa

    Ah!Que les hommes changent malheureusement. Mais il faut faire avec. Le ventre quand tu nous tiens.Tout ça, c’est de l’hypocrisie intéllectuelle.On ne peut rien dutout c’est aussi un choix.

  3. Professeur Andoche AMEGNISSE

    Le grand frère Maxime Houédjissin n’est vraiment plus le même, mais il faut le comprendre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page