.
.

Le triomphe de la vérité

.

Face aux menaces des syndicats: Le Ministre Sounton fait un retrait stratégique de son communiqué à polémique


Les syndicalistes peuvent désormais marcher à volonté chaque fois qu’ils sont autorisés à le faire dans l’affaire Dangnivo. C’est ce qu’on peut retenir des explications données vendredi dernier à la télévision nationale par le conseiller juridique du Ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique  à  propos du communiqué d’interdiction de toute manifestation publique dans ce dossier.  En effet, le conseiller juridique,  Me Alao Fassassi, tout en martelant l’engagement des services du Ministère de l’Intérieur à veiller au respect scrupuleux des instructions données dans ce communiqué,  s’est permis de faire quelques nuances dans l’application de cette décision. Selon les précisions données, la mesure ne concerne pas ceux  qui  obtiennent  une autorisation régulière avant de marcher ou de manifester. Selon lui, avant toute manifestation, les syndicalistes suivent les règles fixées en la matière avant d’y être autorisés. Du coup alors, ils sortent carrément du  champ d’application de cette décision qui, à y voir de près, vise les manifestations publiques sans autorisation, c’est-à-dire celles illégales qui pourraient troubler l’ordre public. Le conseiller juridique a même conseillé aux syndicats qui verraient dans ce communiqué une atteinte aux libertés publiques, la saisine de la Cour Constitutionnelle qui, au terme de la loi fondamentale, est tenue de se prononcer dans un délai maximum de huit jours, puisqu’il s’agit d’une question touchant les libertés publiques. Et pourtant, le communiqué du Ministre de l’Intérieur, Martial Sounton n’avait donné aucune précision sur la nature des manifestations exclues de son champ d’application. En clair, il s’agit tout simplement d’un retrait stratégique de ce communiqué à polémique contre lequel les centrales  syndicales avaient promis manifester. A  24 heures de l’ultimatum qu’elles ont donné au gouvernement pour le retrait systématique de la décision donc, celui-ci vient de  se donner  une porte de sortie, celle de maintenir le communiqué intact, en le vidant simplement de son contenu. 

 Médard GANDONOU

Reviews

  • Total Score 0%



One thought on “Face aux menaces des syndicats: Le Ministre Sounton fait un retrait stratégique de son communiqué à polémique

  1. Moyafa

    Moi je ne sais pas si à travers ce document le gouvernement a fini par autoriser la marche des syndicats.J’avais écouté le conseiller du Ministre en question et je ne crois pas avoir fait la même lecture que vous.Cependant,ce gouvernement doit savoir une chose: Si yayi est arrivé au pouvoir,c’est grâce aux marches des syndicats,de la société civile,des partis politiques,des vendeurs de paims,des écoliers,des cireurs de chaussures,de tout le peuple Béninois pour que sa candidature soit acceptée et du fait,il est Président de la République aujourd’hui.De ce point de vue,personne,je dis personne ne peut interdire au peuple Béninois la manifestation de sa liberté. Avant l’avènement yayi,des gens avaient pervu leur vie et d’autres traînnent des séquelles jusqu’à ce jour face au régime fachiste que nous avons connu dans ce pays pour arracher notre liberté d’expression notre liberté de marcher notre liberté de la manifestation de la vérité sur des sujets donnés.Il n’en serait plus jamais question de reculer de dix ans. A cette époque les donneurs de leçons d’aujourd’hui étaient où? C’est de la dictature. Le gouvernement de yayi est celui de dictateur. Nous avons lutté pour ne plus jamais avoir ce genre de gouvernement et c’est grâce à cette forme de lutte que yayi est devenu Président. L’autre avait donc raison de qualifier certains d’intellectuels de tarés.Yayi le confirme à travers toute sa méthode de gestion du pays dépuis son arrivée en 2006. Par conséquent, je demande à DIEU de nous libérer des dictateurs afin que la paix et la vraie démocratie règnent dans notre pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page