.
.

Le triomphe de la vérité

.

Eliminatoires de la Can 2012 Bénin-Burundi: La fédération ramène la balle à terre et appelle une dizaine de joueurs


Vues : 1

Le match de la 1ère journée des éliminatoires de la Can 2012 Gabon-Guinée Equatoriale est prévu pour le 05 septembre prochain entre Béninois et Burundais. Le temps presse. Les différents états major des équipes engagées dans la compétition s’organisent. Le Bénin passe à la vitesse supérieure. Les membres du bureau exécutif de la fédération ramènent la balle à terre et font appel à certains cadres du Onze  national qui viendront compléter la liste des Ecureuils locaux qui sont en train de se préparer sous la houlette du Français Jean-Marc Nobilo. Après avoir vu 48 joueurs, le nouveau patron du Onze national a retenu 22 internationaux locaux avec il travaille actuellement pour sortir une liste de 08 éléments qui seront renforcés par les Ecureuils de l’étranger. Parmi ceux dont la liste sera publiée ce matin figure selon nos informations, Stéphane Sessègnon, Mouritala Ogounbiyi, le capitaine Damien Hugues Chrysostome, Yohann Djidonou, Djiman Koukou, Romuald Bocco, Michael Poté… Les joueurs évoluant à l’extérieur vont commencer par fouler le sol natal dès le début de la semaine prochaine. Le dernier des joueurs attendu est le Parisien Sessègnon.

La fédération joue à l’apaisement

Les propos guerriers de la fédération au début de la crise ont laissé place à la négociation. Les joueurs sur lesquels la fédération comptait ne font pas le poids. Ils l’ont prouvé à maintes reprises lors de leurs différentes sorties aussi bien en matches amicaux qu’en compétions officielles. Ceux qu’on a annoncés à cor et à cri pour prendre la place des anciens ont montré leur limite. Ajavon et les siens ont dû abandonner la guerre annoncée dès les premières heures de la crise où on disait qu’aucun international des joueurs qui étaient à la Can 2010 ne reviendrait en sélection nationale. A moins de semaines de la rencontre fatidique que tout le peuple béninois attend, Anjorin Moucharafou, Sébastien Ajavon et consorts qui avaient ravalé leur vomissure donnent définitivement leur langue au chat. Le Onze national béninois aura la couleur que les joueurs qui sont en position veulent qu’il ait. C’est aussi cela les conséquences de la dissolution aveugle.    

Mathias COMBOU

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page