.
.

Le triomphe de la vérité

.

Suite à la publication du mémorandum de l’ex ministre Soulé Mana Lawani: Menaces et intimidations sur les journalistes de L’Evénement Précis


Vues : 2

L’Evénement Précis  est désormais dans le viseur des assassins de la démocratie béninoise. Depuis avant-hier, les menaces les plus graves fusent de toutes parts pour intimider les journalistes de votre quotidien. Il s’agit de les amener à rebrousser chemin dans leur détermination de faire connaître la vérité dans l’affaire Cen-Sad à leurs  lecteurs et au peuple béninois. Des appels anonymes ne cessent de pleuvoir  sur demandant aux responsables de surseoir à la publication des révélations de l’ancien ministre des finances, Soulé Mana Lawani. Pour ces personnes mal intentionnées, il faut abandonner ce volumineux dossier que le journal s’est engagé à publier en intégralité pour permettre au peuple béninois d’avoir le son de cloche de l’ancien ministre des finances complètement noirci par les différentes commissions engagées par le Chef de l’Etat  à l’époque pour faire la lumière sur le dossier. Les maîtres chanteurs ont même prévenu certains journalistes de la rédaction de savoir qu’ils ont affaire à eux en tout lieu. Mais rassurez-vous, le Directeur de publication du Quotidien, Gérard Agognon qui reçoit la plupart des menaces se dit bien engagé avec son équipe à publier en intégralité, tout le mémorandum de plusieurs pages qu’il détient pour qu’à la fin, on ne taxe pas la presse d’avoir uniquement relayé dans ce dossier un seul son de cloche, celui du gouvernement. Comme dans le cas de l’ancien ministre Alain François Adihou, la version des victimes est toujours relayée par votre quotidien qui n’a aucun parti pris.  D’ailleurs, il ne peut en être autrement, étant donné que depuis l’éclatement de cette affaire, le journal n’a de cesse de demander que  toute la lumière soit faite pour que jaillisse la vérité. C’est dire donc que l’engagement de la rédaction du quotidien l’Evénement Précis à suivre ce dossier est inébranlable et non négociable. Les lecteurs ne doivent donc retenir de ces menaces,  que le dicton « Le chien aboie, la caravane passe ».

Reviews

  • Total Score 0%



One thought on “Suite à la publication du mémorandum de l’ex ministre Soulé Mana Lawani: Menaces et intimidations sur les journalistes de L’Evénement Précis

  1. Moyafa

    Soyez rassurés que le peuple vous soutient. Faites donc votre boulot comme vous le faites. Je suis sûr que vos adversaires d’aujourd’hui vous rejoindront demain. Attendez qu’ils soient encore un peu déçus ou qu’ils changent de position géographique ils vont même venir vous faire des confidances. On est au Bénin et c’est chez nous on se connait donc.Vous l’avez si bien dit: Le chien aboie le monde continue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page