.
.

Le triomphe de la vérité

.

Brouille supposée entre les organes de mise en œuvre de la Liste électorale permanente informatisée: Les membres de la Mirena crient à l’intoxication


Vues : 1

« …il n’y avait jamais eu de guerre entre la Cps et la Mirena et qu’il n’y en aura pas…Il importe donc de préciser qu’à aucun moment la Cps, en tout cas depuis mars 2010, ne s’est immiscée dans la gestion autonome du budget de la Mirena, pas plus qu’elle n’a remis en cause le chronogramme établi par la Mirena». Ce sont quelques unes des conclusions de la réunion conjointe tenue entre les membres de la Commission de supervision politique de la Liste électorale permanente informatisée (Cps-Lepi) et les neuf (09) autres de la Mission de recensement national autonome (Mirena) le mardi 17 août 2010 au Plm Alédjo de Cotonou. Ainsi, à la faveur de la publication d’une motion d’alerte qui a conduit certains organes de la presse nationale à faire écho de brouilles entre les deux structures chargées de conduire à bon port la réalisation de la liste électorale, les membres de la Cps-Lepi et de la Mirena sont montés au créneau pour démentir ce qu’ils qualifient de pure intoxication de l’opinion publique. Ainsi, si à la faveur de cette rencontre de clarification qui a enregistré la présence effective de tous les membres deux structures, les membres de la Mirena ont rappelé par la voix de Georges Quenum les points énumérés dans leur motion d’alerte, ils refusent cependant de voir à travers ce document le signe d’un désamour entre les deux structures. Car, estiment-ils, la résolution des différents points soulevés tels que l’amortissement d’un véhicule de la Mirena, l’arrivée des kits, leur paramétrage et leur performance…font l’objet de concertation entre les structures dirigées par l’honorable Nassirou Arifari Bako et Mme Rafatou Houndekon Bachabi.

 La fuite de responsabilité

A quel jeu jouent finalement les membres de la Mirena ? En tout cas, tout porte à croire que le sens de responsabilité a déserté le forum au sein de l’organe technique de réalisation de la Lepi. Sinon, comment comprendre que quelques jours après avoir rendu public une motion pour informer l’opinion publique d’un malaise entre la Cps et la Mirena, les auteurs de cette motion crient à une intoxication. Cette situation, qui frise à bien des égards une fuite de responsabilité, est d’autant plus incompréhensible que parmi les auteurs de la motion d’alerte figurent des personnalités tels que le père Jean-Marie Botchi, le commissaire Césaire Goundeté, le Procureur Général, Assogba A. Nicolas et l’ancien DG/trésor Quenum Georges etc.

Il va alors s’en dire que la Mirena n’échappe pas à la perte de repères et le manque de loyauté décriés par plusieurs observateurs de la vie nationale. Et pour une telle structure, c’est bien triste !

Jean-Claude DOSSA

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page