.
.

Le triomphe de la vérité

.

Invitation de Bruno Amoussou et Lazare Sèhouéto à se rendre disponibles pour la Justice: Boni Yayi ouvre un nouveau champ de confrontation avec l’opposition


Vues : 2

(Lire la lettre adressée par le Chef de l’Etat aux deux députés)

 La confrontation entre Boni Yayi et l’opposition n’est pas prête de s’estomper. Ainsi, à travers une correspondance de la Directrice de Cabinet civil du Chef de l’Etat, Véronique Brun Hachemé en date du lundi 09 août 2010, le Chef de l’Etat remet en scelle son invitation de voir les députés Ange-Marie Bruno Amoussou et Lazare Maurice Sèhoueto se mettre à la disposition pour répondre de leurs actes lors de leur passage au gouvernement du président Mathieu Kérékou. Cette invitation qui fait suite à la saisine des ministres Kamarou Fassassi, Armand Zinzindohoué, Rogatien Biaou et Soulé Mana Lawani en vue de leur traduction devant la Haute cour de justice, témoigne de la farouche volonté de Boni Yayi de voir ces deux figures de proue se confronter à la justice pour défendre leur gestion des biens publics conformément aux exigences de la bonne gouvernance.

Cependant, en remettant à jour son invitation à laquelle les députés Bruno Amoussou et Lazare Sèhouéto avaient déjà répondu le 14 août 2009 pour exprimer leur disponibilité à répondre devant la Justice des faits de mauvaise gestion dont ils sont présumés coupables dans l’exercice de leurs fonctions, Boni Yayi opte pour la confrontation avec ses adversaires sur tous les fronts.

Ces derniers ne comptent d’ailleurs pas plier l’échine comme l’atteste la réplique apportée quelques heures après la lettre de la directrice de cabinet de Boni Yayi pour dénoncer une « honteuse fuite de responsabilité » de la part du Chef de l’Etat.

Jean-Claude DOSSA

REPUBLIQUE DU BENIN

Cotonou, le 09 août 2010 

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

                          *********

N°575/PR/DC/SP-C

CABINET CIVIL

 

La Directrice de Cabinet

A

Monsieur le Président Bruno Amoussou

Et

L’Honorable Député Lazare Sèhouéto

Cotonou 

OBJET: Au sujet de la lutte contre la corruption et l’impunité.

Monsieur le Président et Honorable Député,

Par lettre en date du 24 août 2009, vous avez bien voulu porter à la connaissance du Président de la République votre attachement à la bonne gouvernance de notre pays, à la saine gestion des finances publiques et à la lutte contre l’impunité et l’assurer de votre disponibilité à soutenir toute action entrant dans ce cadre.

En outre, au cours de sa récente conférence de presse, le Président Bruno Amoussou a renouvelé son engagement à aider à la clarification de tous les dossiers de mauvaise gestion en cause, notamment ceux relatifs au crédit-relais contracté par la Sonapra et à l’achat de groupes électrogènes usagers par la Sbee et s’est dit offusqué de constater l’absence de réaction du Chef de l’Etat à qui il demande avec insistance de saisir la justice. Compte tenu de votre statut de députés à l’Assemblée Nationale, le Président de la République me charge de vous demander d’utiliser toutes les voies qu’offrent les textes en vigueur pour prendre congé du Parlement et vous mettre à la disposition de la justice en vue de la clarification de ces différents dossiers dans l’intérêt supérieur du peuple béninois.

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page