.
.

Le triomphe de la vérité

.

Après l’annonce de l’émission « appel sur l’actualité » relative au projet d’assignation du chef de l’etat devant la haute cour de justice : Rfi coupée, le Cnpa-Bénin et l’Upmb dénoncent le gouvernement


(Indexée, la Haac se défend et décline toute responsabilité)

Les auditeurs de la Radio France Internationale (Rfi) ont été privés dans la nuit du samedi 31 juillet à l’après-midi du dimanche 1er août de toutes les émissions de la chaîne française. A en croire les propos de la correspondante de Rfi au Bénin à l’Agence France Presse (Afp), « Le signal FM de la radio avait été coupé mardi peu après minuit (23H00 GMT) suite à sa couverture des accusations portées par des députés contre le président Boni Yayi dans une affaire d’escroquerie» ; toute chose qui a conduit à l’audition de Raïssa Gbédji par la Haute autorité de l’audiovisuel et de la Communication (Haac) deux heures durant. « Le président de la HAAC Théophile Nata m’a reçue en présence de son directeur de cabinet pour m’exprimer le fait que RFI a traité, selon lui, un peu trop abondamment l’information selon laquelle 50 parlementaires ont demandé, le week-end écoulé, la mise en accusation du président de la république, gâchant du coup les festivités du cinquantenaire du Bénin», a-t-elle expliqué à l’Afp.

Cette interruption brusque est intervenue alors que l’une des émissions phares de la radio mondiale en l’occurrence « Appels sur l’actualité » avait déjà retenu comme thème de débat cette actualité brûlante de la saisine par 50 députés du président de l’Assemblée Nationale pour traduire Boni Yayi devant la Haute Cour de Justice pour parjure et forfaiture lors de son édition du lundi 02 août 2010, lendemain de la célébration du cinquantenaire de l’accession du Bénin à la souveraineté internationale. Il s’agissait à cette occasion de donner la parole aux auditeurs de cette radio de grande écoute pour recueiilr leur avis sur la demande d’assignation du Chef de l’Etat béninois devant la Haute cour de justice pour trahison et forfaiture 

Cette situation à tôt fait de susciter des soupçons à l’encontre des autorités qui auraient procédé à la coupure de la fréquence en réplique de « l’acharnement » de Rfi sur cette actualité car Radio France internationale (Rfi) fonctionne sur la même fréquence que la chaîne de télévision privée Canal 3 et la chaîne de radio internationale Bbc,  qui curieusement émettaient normalement leurs émissions au moment même où la fréquence de la chaîne française était brouillée. 

La Haac décline toute responsabilité dans ce dossier

Face aux regards suspicieux orientés vers les conseillers de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication déclinent toute responsabilité quant à la coupure momentanée de la fréquence 90.00Mgz de la Radio France internationale (Rfi)  lors de l’émission « Appel sur l’Actualité » d’hier. C’est le Vice-président de l’institution qui a parlé hier au nom de ses pairs pour rétablir selon ses explications, la vérité quant à cette affaire qui fait déjà couler beaucoup d’ancre et de salive sur les divers sites internet. Pour Edouard Loko donc, contrairement à ce qu’annoncent les dépêches, la Haac n’a été nullement mêlé à une quelconque interruption de l’émission de Rfi notamment en ce qui concerne « Appel sur l’Actualité » qui mettait hier sur le tapis, l’affaire Icc-Services dans laquelle les députés ont demandé la mise en accusation du Chef de l’Etat. « Il ne peut jamais avoir d’entente entre le gouvernement ni d’autres institutions de l’Etat avec la Haac pour fermer une station de radio », a laissé entendre le Vice-président de la Haac qui disculpe ainsi l’organe de régulation des médias de cette affaire. En attendant, l’opinion publique s’interroge pour savoir « qui a donc coupé la fréquence de Rfi du samedi à 23 heures au dimanche à 14 heures 35 minutes? ».

Donatien GBAGUIDI

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page