.
.

Le triomphe de la vérité

.

Affaire ICC-Services: Houngbedji assomme le gouvernement, Elègbè rassure les épargnants


Après le long silence de l’opposition sur le scandale Icc Services, l’Union fait la Nation à travers son candidat unique Adrien Houngbédji est monté au créneau à travers un point de presse ce vendredi 16 juillet 2010 à Cotonou, pour donner la position de l’Opposition.

 « L’Union fait la Nation constitue un parti de gouvernement, nous avions l’obligation non seulement d’éviter la logique de provocation, mais de nous donner le temps, le recul nécessaire pour nous informer, pour faire des investigations et pour recueillir les éléments qui nous permettent de donner notre point de vue sans grand risque de contestations » voilà selon les propos de Me Adrien Houngbédji, quelques raisons qui justifient le long silence observé de la part de l’Union fait la Nation dans l’Affaire dite ICC Services. L’opposition s’est donc donnée le temps et les moyens d’investiguer sur le dossier pour avoir une maîtrise entière des détails qui le composent. A cet effet, une Commission de quatre personnes compétentes sur le dossier aurait été constituée par l’UN pour étudier le dossier dans ses différents aspects et a déposé son rapport dans la semaine dernière. C’est donc fort de ce rapport, que le candidat unique Me Houngbédji a planché hier pour situer les responsabilités et proposer des modalités de remboursement des créanciers de Icc Services.

 Faire payer les populations sur l’actif de Boni Yayi

Après avoir procédé à une appréciation juridique, administrative et politique du scandale financier Icc Services, le Candidat de l’Union fait la Nation a sans ambages établi les niveaux de responsabilités au sommet de l’Etat. De cette appréciation, Me Adrien Houngbédji formule une démarche assez simple de désintéressement des épargnants qui se base sur la complicité du gouvernement et de son Chef dans la commission du forfait d’escroquerie réalisé par la société Icc Services. « Je crois que la justice et l’équité veulent que les premiers qui soient astreints à rembourser, soient ceux qui ont protégé ICC, qui ont couvert ses activités, qui ont profité de ses largesses et par conséquent, l’UN dit que c’est le docteur Yayi Boni en personne qui doit commencer à rembourser de ses deniers, de sa poche, les pauvres épargnants. Nous disons ensuite que doivent rembourser les ministres concernés. Car c’était à eux d’empêcher ICC de travailler, d’empêcher ICC de fonctionner comme il l’a fait », soutient-il avec force et conviction. Pour établir cette complicité, l’UN s’est basé sur le caractère illégal des opérations de Icc Services qui ne se retrouvent ni dans la catégorie édictée par la loi du 27 Juillet 1990 qui porte réglementation bancaire ni celle prévue par  la loi du 08 Aout 1997 qui porte réglementation des institutions mutualistes ou coopératives d’épargne et de crédit, mais qui a opéré quatre années dans le pays. Cette passivité de l’Etat face aux activités illégales de Icc Services est doublée selon Me Adrien Houngbédji par une complicité active qui aurait consisté pour le gouvernement à mettre « la police et la gendarmerie pour protéger leurs activités » et les autoriser à détenir et à porter des armes ».

 « Pour voir les dirigeants de Icc Services, il suffit de s’asseoir à la Présidence de la république »

Dans la déclaration de Me Adrien Houngbédji qui soutient la culpabilité du sommet de l’Etat dans l’Affaire Icc Services, le candidat de l’Un ne s’est pas privé de quelques sarcasmes dont il a le secret mais qui illustrent de fort belle manière, la connaissance et la conviction de l’homme sur le degré d’implication du gouvernement. « … il leur suffisait pour rencontrer les dirigeants d’ICC d’aller s’asseoir à la Présidence de la République, ils les auraient certainement rencontré » répond-il au gouvernement qui dans sa réponse à la représentation nationale sur les questions orales à lui adressées dans l’affaire Icc Services, soutient que le manque d’information sur les activités de ladite société est lié à l’impossibilité pour la mission de rencontrer les dirigeants de ICC Services.

En somme, Me Adrien Houngbédji et l’UN croient avec conviction que le scandale Icc Services qui compte des victimes par centaine de milliers dans le rang des populations a des complices au haut sommet de l’Etat et cache bien encore en son sein d’insoupçonnables complices qui n’ont pas de communes mesures avec ceux sous mandat de dépôt et que le candidat de l’Un désigne de « lampistes ».

Houngbédji dans la peau du Président de la République

L’homme d’Etat, ancien premier ministre sous Mathieu Kérékou, Président de l’Assemblée nationale mais aussi plusieurs fois candidats malheureux aux élections présidentielles se taille progressivement une peau de Chef d’Etat. Atmosphère, décor, sécurité, protocole, allure ont prêté des leurs pour imposer dans les entrailles majestueuses des villas Laico de l’Avenue Cen Sad, Me Adrien Houngbédji dans les postures d’un Homme d’Etat. Et le candidat de l’Un joue, tel un bon acteur, joue à fond sur ces détails pour soigner son image. Journalistes installés dans un cadre verdoyant de jardin naturel que fait face un pupitre isolé à la manière de l’Oncle Sam. Un dispositif sécuritaire déroutant que meuble une cargaison d’Agents de sécurité civile dits « Gros bras » qui du regard vous tiennent au respect, une apparition et une disparition du candidat protocolaire…. Bref la déclaration du vendredi avait les allures d’une sortie présidentielle, avec le bémol d’un lourd retard dans le démarrage qui rappelle bien la notion de temps sous les tropiques. Cette démarcation avec le régime actuel se note non seulement dans l’apparence mais aussi dans le fond du traitement des dossiers en l’occurrence celui ICC Services. Dans le fond, l’UN a commis dans son rang des personnes qualifiées pour investiguer sur le sujet et produire un rapport. Ce qui constitue une nette rupture avec la méthode de gestion publique actuelle. Dans la forme et dans le fond, Me Adrien Houngbédji se donne les moyens pour s’offrir une carapace de Chef avant l’échéance de la présidentielle de 2011.

 Médard GANDONOU

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page