.
.

Le triomphe de la vérité

.

Refondation de la République après l’échec du Changement: Boni Yayi trouve son nouveau thème de campagne pour la présidentielle


Il ne fait l’ombre d’aucun doute que le slogan de « Changement » qui a réussi le raz-de-marée électoral en 2006 en consacrant avec environ 75% des suffrages exprimés à ladite présidentielle, Boni Yayi Magistrat suprême du Bénin, a vécu. Les réalités et l’usure du pouvoir ont eu raison de  ce mot de ralliement dont il ne reste aujourd’hui qu’une image meurtrie et malaisément articulée dans les discours officiels. Les promesses dont il était porteur pour le peuple Béninois se sont noyées dans le flot des scandales économiques et financiers dans une atmosphère de putréfaction morale et éthique au sommet de l’Etat. Le slogan de « Changement » est donc devenu dans l’opinion publique un disque rayé qui a fait son temps et dont il faut absolument se débarrasser dans le cours de l’histoire nationale. Le peuple même dans son amnésie collective présumée, n’est pas prêt de sitôt à ressasser ce refrain pour les prochaines élections nationales tant il sonne dans l’entendement comme un espoir manqué, une duperie collective.

  Trouver un cheval gagnant !

A la veille des prochaines échéances électorales, le besoin est donc impératif pour le pouvoir manifestement résolu à se succéder tant à la Marina qu’au Palais des Gouverneurs, de s’offrir les moyens nécessaires à l’atteinte de cet objectif.  Il convient donc après les multiples actes propagandistes et électoralistes conduits sous différentes formes au sein des populations aussi bien par le Chef de l’Etat que sa troupe politique, de déceler le slogan rare comme l’était le « Changement » en 2006 pour emballer le peuple faisant bien sûr, comme d’habitude, appel à son sens d’espérance en l’avenir. La « refondation de la République » évoquée le lundi 05 juillet 2010 par le Chef de l’Etat Boni Yayi lors de sa tournée dans les communes d’Adjarra et d’Avrankou,  semble sans doute être la trouvaille. La formule politique découverte par le pouvoir et ses ouailles pour suppléer à la contre performance du « Changement » afin d’entretenir au sein des populations, l’espoir ou l’illusion d’une vie meilleure.  Ce nouveau thème de campagne lancé à Adjarra, loin des centres urbains Cotonou et Porto Novo symboles politique et économique de la Nation, revêt subtilement un caractère typique des slogans électoraux à savoir l’adhésion de la masse. C’est donc devant un parterre d’hommes et de femmes, laborieux travailleurs de leur Nation mais  majoritairement analphabètes que le Chef de l’Etat Boni Yayi a tenu son discours à l’allure pourtant élitiste de « refondation de la République ».

 Changement et refondation : Interchangeable ? 

Face à un « Changement » dans le creux de la vague dans l’opinion, la nécessité de s’offrir une pièce de rechange est d’évidence. En optant pour une refondation de la république afin d’offrir aux Béninois, comme le mentionne le Chef de l’Etat dans son discours d’Adjarra, un système qui nourrit le peuple et qui ne sert pas à produire la pauvreté, Boni Yayi doit aujourd’hui se rendre compte des limites de son entreprise. Si le slogan de « Changement » s’est imposé dans l’opinion sans une connotation révolutionnaire sur les bases de notre système démocratique, le thème de « refondation de la république » affiche à première résonnance, une implication de remise en cause profonde même des acquis précieux de la conférence des forces vives de la Nation. Ainsi contrairement au « Changement » qui s’affirme dans une neutralité structurelle des institutions républicaines, la « refondation » porte déjà en elle le germe d’un conflit dont il doit mener le combat dans un premier temps sur le front politique avec les formations politiques. Et dans ce combat, il n’y a aucune chance que ce slogan sorte du flot des attaques politiciennes pour véritablement porter au sein du peuple un quelconque espoir. La refondation annoncée dans la Vallée aura-t-elle le bon destin pour franchir les monts et se répandre au-delà ? Rien n’est moins sûr. 

Médard GANDONOU

 

Reviews

  • Total Score 0%



One thought on “Refondation de la République après l’échec du Changement: Boni Yayi trouve son nouveau thème de campagne pour la présidentielle

  1. SONDJO Donhoue Bertrand

    La REFONDATION de la République est plus qu’une nécessité. Mais qui la fera ?
    Pooo ! poo! po! po ! Surtout pas Ces acteurs actuellement en scène. De vrai comédiens ces politiciens (toujours responsables mais jamais coupables !) et en plus ils jouent avec des valeurs qui devraient permettre un réel développement de nos États. Cela dure depuis bientôt 50 ans ! le régime actuel après avoir galvaudé l’espoir du peuple qui a cru massivement au CHANGEMENT tente maintenant d’y substituer la REFONDATION.
    ca peut changer !
    ca va changer !
    ca doit changer !
    Mais quand, comment et par quels acteurs après 50 ans de comédies malsaines ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page