.
.

Le triomphe de la vérité

.

Après trois ans de retard dans l’application de la loi: Le gouvernement décaisse 415 millions de subventions aux partis politiques


Vues : 1

(L’ADD de Bruno Amoussou, Rosine Soglo et Séfou Fagbohoun empochent 100 millions de francs)

 Le gouvernement se décide à appliquer la loi. Ainsi, après la prise du décret d’application de la loi portant charte des partis politiques, les services financiers du trésor public viennent de décaisser, sur instruction du ministre des finances, la subvention relative à l’application des dispositions de l’article 40 de la loi n° 2001-21 du 21 février 2003 portant charte des partis politiques.

 Selon ledit article de cette loi, tout parti politique régulièrement inscrit et ayant au moins un député à l’Assemblée nationale bénéficie d’une aide financière de l’Etat de 5.000.000 FCFA par an et par député élu. Ainsi, les partis politiques représentés à l’Assemblée nationale du Bénin en vu leurs comptes renflouer. Près de 415 millions de FCFA au titre de la subvention de l’Etat pour l’année 2010 ont été ainsi débloqués, ce qui constitue une première partie de la manne financière qu’attendent les partis depuis le début de la législature. Selon les responsables de plusieurs partis politiques, le gouvernement doit continuer dans la même logique en faisant le rappel de ce qu’il n’a pas encore fait virer.

Selon des sources concordantes, depuis l’avènement du régime du changement, aucune formation politique n’est entrée en possession de ce droit. Mais suite aux récriminations et doléances des responsables des formations politiques, le trésor public a opéré le décaissement de  ladite somme. Selon des sources proches des services financiers et des états majors des partis politiques représentés à l’Assemblée nationale 5ème législature, les partis politiques ont constaté le virement de leur avoir dans leurs comptes respectives. D’ailleurs, témoigne un député de l’Alliance ADD (Alliance pour une Dynamique Démocratique), les structures compétentes de ce regroupement de partis ont accusé réception de ladite somme, mais précise-t-il, c’est seulement une tranche de ce qui est attendu qui est obtenu. En fait, conformément aux dispositions réglementaires, c’est une fois par an que l’Etat devrait verser une somme de 5 millions par député aux partis politiques, soutient le député qui indique que depuis trois (03) ans que l’Assemblée nationale 5ème législature est installée, c’est la première fois que ladite subvention est libérée sur trois décaissements attendus, détaille ledit député qui confie d’ailleurs que c’est 100 millions que l’ADD à laquelle il appartient a obtenu. Approché pour confirmer ou non cette information, l’ancien Premier questeur de l’Assemblée nationale et trésorier général du Parti Social Démocrate (PSD) Patrice Coovi Gangnito, après hésitations, a confirmé que l’alliance ADD a effectivement reçu virement de ladite somme. Mais nuance-t-il, cela n’est pas un événement d’autant plus que c’est seulement une tranche 100 Millions  à raison de 5 millions par élu qui est débloqué au lieu de trois attendues. Les 100 millions de fcfa réceptionnés par l’alliance des partis seront répartis au prorata du nombre de députés obtenu par chaque parti membre de l’alliance Add, détaille Patrice Gangnito. Ainsi, la Renaissance du Bénin (RB) de Rosine Vieyra Soglo qui a obtenu 08 députés à l’occasion des élections législatives de 2007  va empocher la grande part, soit 40 millions à raison de 5millions par député élu. Le Parti Social Démocrate (PSD) de Bruno Amoussou qui a décroché lors de l’élection 07 députés, encaisse 35 millions fcfa. Le Madep de Séfou Fagbohoun pour sa part obtient 20 millions pour ses 04 députés élus tandis que l’UTD de Barnabé Dassigli qui dispose d’un député qui siège à l’Assemblée nationale reçoit 05 millions pour son seul député élu. Les mêmes sources confirment qu’en dehors de cette alliance de partis, les autres partis qui disposent de députés élus au parlement ont eux aussi reçu virement de leur dû. Aussi bien le Prd de Me Adrien Houngbédji que les Fcbe de Eugène Azatassou sont concernés par ledit octroi de la subvention publique. Même le G13 de Issa Salifou, a touché sa part de cette manne financière décrétée par la loi votée par l’assemblée nationale et promulguée par le président de la République et qui fait obligation au gouvernement de verser par an une subvention de 5 millions de fcfa aux partis représentés à l’assemblée nationale par un député au moins.

Gérard AGOGNON

Reviews

  • Total Score 0%



3 thoughts on “Après trois ans de retard dans l’application de la loi: Le gouvernement décaisse 415 millions de subventions aux partis politiques

  1. LETONKPO Euloge

    JE NE VEUX PAS CROIRE QUE CE SOIT UNE FACON DE PARTICIPER AU PARTAGE DU GATEAU. JE CRAINS QUE CELA REDDUISE AU MUTISME LES PARTIS POLITIQUES. CAR, QUI A LA BOUCHE PLEINE NE PEUT PARLER. CE N’ETAIT LA QU’UNE PETITE APPREHENSION LEGITIME EN CETTE VEILLE DES ECHEANCES ELECTORALES PRESIDENTIELLES.
    L’AUTRE PERPLEXITE QUE JE VOUDRAIS EXPRIMER EST QU’IL SERAIT BON QUE NOUS SOYONS INFORMES DE LA SOURCE DE CETTE LOI – NOTAMMENT L’ESPRIT DE CETTE LOI – PORTANT FINANCEMENT DES PARTIS POLITIQUES.
    CHAQUE PARTI LEGITIMEMENT DOIT S’AUTOFINANCER. A PART LES CRITERES D’ADHESION DE MILITANTS, DE PROGRAMMES ET DE STATUT POLITIQUE… (TOUTE CHOSE QU’IL FAUDRAIT ENCORE VERIFIER), CES PARTIS DOIVENT AVOIR AUSSI UN BUDGET DE GESTION. DEJA AVEC LE SALAIRE EXORBITANT – SANS FAIRE MENTION DES PRIMES ET AVANTAGES DONT NOS DEPUTES ET MINISTRES JOUISSENT A BELLES DENTS – IL LEUR INCOMBENT DE POURVOIR AUX BESOINS DE LEURS PARTI RESPECTIF PUISQUE PAR LE BIAIS DU PARTI ILS ONT ACCEDE AU PERCHOIR SOCIAL. TOUS EN EFFET DOIVENT REGULIERMENT ETRE INSCRITS DANS UN PARTI. EST-IL DONC ENCORE VRAIMENT OPPORTUN DEVANT TOUTES LES SITUATIONS DE PAUVRETE REELLE, DANS LE CONTEXTE SOCIAL QUI EST LE NOTRE OU ON PRELEVE ET/OU ENVISAGE DE PRELEVER UNE TAXE GOUVERNATIVE SUR CHAQUE TONNE DE CIMENT ET SUR CHAQUE ELEVE INSCRIT DANS UNE STRUCTURE SCOLAIRE PRIVEE, D’OCTROYER A QUI DEJA EST REPU CE SUPPLEMENT DE BOURSE?
    DESORMAIS, LES PARTIS POLITIQUES DOIVENT CONFESSER POUR QUEL INTERET ILS MILITENT D’UNE PART ET DIRE A LA NATION ENTIERE CE QU’ILS PRODUISENT POUR MERITER CE TRAITEMENT PRIVILIGIE D’AUTRE PART.
    C’EST LA POLITIQUE DU VENTRE QUI CONTINUE. PENDANT CE TEMPS, LE PEUPLE MEURT FAUTE DE CONSCIENCE PATRIOTIQUE, AU SENS DE “BONNE GOUVERNANCE” POUR PARLER COMME EUX.

  2. diski

    Pour une premiere fois au Benin……. mais il y a pas t-il mieux a faire ailleurs, est ce que les hommes politiques se rappellent ils de leurs votants?????
    Wait and see……

  3. savoir le dire

    Cher journaliste, cela fait bien longtemps que le gouvernement s’était engagé à mettre en application la loi sur le financement des partis politique au Bénin. Il a pris dans ce cadre le decret d’application. mais ce sont ces politiciens pour des raisons qu’eux seuls connaissent, qui ont retardé le décaissement des fonds prévus pour eux. Ils avaient au temps forts d’une crise dont ils pensaient user pour renverser le régime YAYI, créé tous les problèmes pour la mise en éxécution formelle du decret d’applcation de la loi, un decret pris, je vous le rappèle, par le gouvernement YAYI, alors même qu’on sait que cette loi a été votée cela fait bien des années, avant l’arrivée de YAYI au pouvoir.

    De la même façon, le régime en place, à travers le PR, a pris le decret d’application se la loi portant statut de l’opposition, pour mettre à l’aise les amis qui fesaient, et qui font encore, de l’opposition déguisée, informelle, clandestine, etc…

    qyu’est-ce qu’ils auraient perdu à se déclaré de l’opposition légaliste et légale? Ils ont refiusé de se déclarer,et à ce jour, il n’y a pas encore d’opposants de droit au Bénin.

    Bref, cher journaliste, ce n’est pas parce que vous roulez pour eux (UN) qu’il faille le cou à la vérité avec un titre aussi tendancieux que mensonger.

    Le professionnsalisme journalistique m’obligerait!

    En définitive, il convient de féliciter ce Gouvernement et son Chef YAYI Boni pour ses efforts constants er permanents sur tous les plans, depuis avril 2006, pour le bien de la Nation toute entière!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page