.
.

Le triomphe de la vérité

.

Lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme en Afrique de l’Ouest: Un réseau régional des professionnels des médias mis sur pieds à Dakar


 

Les journalistes de la sous région ouest africaine font d’une pierre plusieurs coups. Profitant de leur  séjour à Dakar au Sénégal dans le cadre du stage de perfectionnement qu’a organisé à leur intension l’Institut International de Journalisme d’ Inwent sur les enjeux journalistiques de l’intégration régionale en Afrique de l’Ouest, ils ont mis sur pied un réseau régional de lutte  contre le blanchiment d’argent (REJOBA). L’Assemblée générale constitutive dudit réseau s’est tenu à Djoloff hôtel le 4 mars

Informer et sensibiliser les populations sur le blanchiment d’argent, faire des productions écrites et audiovisuelles sur le blanchiment d’argent en dénonçant les auteurs etc, sont les objectifs du Réseau des Journalistes Ouest Africains pour la lutte contre le Blanchiment d’Argent  (REJOBA). Partageant la préoccupation du Directeur Général du Groupe Intergouvernemental d’Action contre le Blanchiment d’Argent Dr Abdullahi SHEHU, les professionnels des médias venus de la sous région ont approuvé l’urgence de mettre en place une structure des médias impliquée dans la lutte contre du blanchiment d’argent en Afrique de l’Ouest. Car pour arrêter les effets néfastes de ce phénomène qui menace dangereusement les économies des pays de la CEDEAO, seule une mobilisation à tous les niveaux est indispensable. C’est pourquoi, les journalistes, ayant compris qu’ils ont un important rôle à jouer en vue d’accompagner les actions de GIABA dans le sens de la lutte contre ce phénomène, ont donc décidé de se mettre en réseau afin d’être plus efficace.

Pour atteindre les objectifs fixés, les membres  du réseau ont, de façon consensuelle, mis sur pied un bureau de onze (11) membres. Il se présente comme suit

                                                        BUREAU DU REJOBA

1-    Coordonnateur :  

Moussa Traoré   (Cote d’Ivoire)

2-    Coordonnateur adjoint :  

Djibril SAIDOU   (Niger)

 3-    Secrétaire Général :  

   Gérard AGOGNON   (Bénin)

 4-    Secrétaire Général Adjoint :

 Babacar DIONE  (Sénégal)

 5-    Secrétaire  à l’Information Communication :

                             Jean Paul  IBIKOUNLE (Bénin)

 6-    Chargé de Programmes :  

Alassane DIARRA    (Mali)

 7-     Trésorier général :

Kpenahi TRAORE  (Burkina Faso)

 8-     Trésorier général Adjoint :

Mireille AMOIN KOUAME (Cote d’Ivoire)

 9-     1er Secrétaire à l’organisation :

        Souleymane  Mazou    (Niger)

 10- 2e Secrétaire à l’organisation :

           Assana SAMBU (Guinée Bissau)

 11- 3ème Secrétaire à l’organisation :

                 NIANG Bassirou (Sénégal)

 Commissaire aux Comptes (2) :

 BALDE Abdoulaye (Guinée)

Abdoulaye THIAM (Sénégal)

 Le Bureau ainsi élu a un mandat de trois(3) ans.

  LES MEMBRES FONDATEURS

 1-         Alain TOSSOUNON  (Bénin)

  2-         Gerard AGOGNON (Benin)   

   3-          Jean Paul IBIKOUNLE (Bénin)

 4-           Moussa Traoré  (Cote D’Ivoire)  

 5-            Kpénahi TRAORE   Burkina Faso

 6-            Abdoulaye BALDE (Guinée)    

 7-            Assana  SAMBU Guinée Bissau 

 8-            Boubacar DIAKITE (Mali)  

 9-             Alassane DIARA (Mali) 

 10- Djibril SAIDOU (Niger) 

 11- Souleymane MAAZOU (Niger)

 12- Babacar DIONE (Sénégal)

 13- Bassirou NIANG (Sénégal)  

 14- Abdoulaye THIAM (Senegal)

 15- AMOIN Mireille Olga KOUAME (Cote d’Ivoire)

 Gérard AGOGNON

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page