.
.

Le triomphe de la vérité

.

Réunion des experts communautaires à Cotonou: L’harmonisation du visa unique Cedeao/ Uemoa en marche


Vues : 6

Les Experts de Task Force Ecovisa avec (à gauche) Nifoly Sanoh, Directeur de la libre Circulation de la Cedeao

Les experts Task Force de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) étaient en conclave les 4 et 5 mai 2010 à Cotonou pour procéder à l’harmonisation des feuilles de route de mise en œuvre du visa unique dans la sous région en accord avec l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa).

 Eviter à la zone ouest africaine, les conséquences défavorables de la cohabitation de deux visas uniques. C’est la raison fondamentale de la réunion de Cotonou, censée réunir les Experts de la Cedeao et de l’Uemoa pour l’harmonisation des feuilles de route de mise en œuvre du visa unique. En effet, ces deux institutions communautaires de sous région ouest africaine sont de façon séparée, engagées dans le processus d’harmonisation du visa unique dans l’espace des pays membres. Ce qui implique pour une même communauté deux processus en cours pour la création d’un visa unique. Mais en l’absence de la délégation de l’Uemoa, cette réunion de Cotonou a été pour les cadres de la Cedeao l’occasion de passer en revue les différentes activités adoptées par le Task Force Ecovisa qui est une instance de mise en œuvre des décisions de Chefs d’Etat relatives au visa unique, à Cotonou les 17 et 18 décembre 2009 dans la cadre de la feuille de route de la Cedeao afin d’évaluer leur exécution effective ou non puis d’analyser les possibilités d’harmonisation avec la feuille de route de l’Uemoa. Pour Nifoly Sanoh, Directeur de la libre Circulation de la Cedeao, au regard de « l’engagement de promouvoir les investissements et le tourisme et favoriser le déplacement des investisseurs de la Sous région » que constitue la décision d’adoption de visa unique prise par les deux institutions communautaires, l’absence de l’Uemoa à la rencontre de Cotonou ne constitue pas un handicap aux objectifs fondamentaux. Le Directeur annonce déjà plusieurs autres rendez-vous entre les experts des deux institutions car précise-t-il « depuis la décision de création de visa unique par les instances de la Cedeao, plusieurs réunions ont été tenues par le Task Force et continueront ». Après donc Abidjan, Cotonou en Décembre 2009 puis Cotonou en mai 2010, les experts de l’Uemoa sont sans doute attendus à la prochaine réunion pour une harmonisation des feuilles de route. Pour le moment, la feuille de route adoptée par le Task Force projette dans la concrétisation du visa unique Ecovisa, l’adoption d’une législation Cedeao à travers l’harmonisation des textes nationaux relatifs à l’entrée au séjour des étrangers et envisage pour 2011-2012 une phase de confirmation de faisabilité du visa unique par l’expérimentation du système Ecovisa.

Médard GANDONOU

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page