.
.

Le triomphe de la vérité

.

Décision du G13 contre le Coordonnateur national: Les députés Saley, Dayori, Tokou Dari et N’da Antoine rejettent la destitution de Bako (Lire leur communiqué)


Vues : 1

Les Honorables députés Saley, Dayori, Tokou Dari et N’da Antoine membres de l’Alliance et groupe parlementaire G13 dénoncent la dernière décision du groupe prononçant la destitution du Coordonnateur National Arifari Bako. Pour ce groupe de députés qui se désolidarisent de la décision du 21 avril 2010, ” l’Honorable Nassirou BAKO-ARIFARI n’a jamais posé d’acte sans consultation préalable avec la plénière du G13 “. Ainsi à leurs yeux, cette action tend à ” à discréditer la réputation ” du Coordonnateur et apparaît comme “un acte grave et prémédité qui est orchestré à l’encontre d’un collègue qui s’est investi avec force conviction dans la gestion de notre Alliance depuis sa création il y a un peu plus de deux ans “. Par ailleurs, ces députés mettent en garde les autres députés de l’Alliance contre la conclusion d’accord précipité avec d’autres groupes, faisant allusion sans doute au cadre de concertation récemment créé par cette alliance avec l’UN et la Coalition ABT.

COMMUNIQUE DE PRESSE

                                                                                                (AU SUJET DE LA SITUATION AU SEIN DU G13)

 Lors de leur rencontre du 15 avril 2010, les membres de l’Alliance G13 avaient décidé à l’unanimité de confier l’intérim des fonctions de Coordonnateur National et Porte-parole du G13 à l’Honorable Léon Comlan AHOSSI. Rendez-vous alors a été pris pour le 05 Mai 2010 pour la suite des discussions sur la confirmation ou non de l’intérimaire en fonction de la décision finale que prendrait l’Honorable Nassirou BAKO-ARIFARI, actuel Superviseur Général de la CPS-LEPI. Mais contre toute attente, dès le lendemain certains organes de presse avaient annoncé précipitamment la destitution du Coordonnateur national du G13, à l’instigation de certains membres de l’Alliance. Ce conditionnement psychologique de l’opinion annonçait déjà les manœuvres à venir. C’est ce qui a justifié la réaction de l’honorable Nassirou BAKO-ARIFARI lorsqu’il a été interpelé par certains journalistes le dimanche 18 avril 2010. C’est donc sans surprise que nous avons pris connaissance dans la presse, le vendredi 23 Avril 2010, d’un communiqué signé par un groupe de députés du G13, les signataires déclarent avoir destitué l’Honorable Nassirou BAKO-ARIFARI de ses fonctions de Coordonnateur National du G13. Il s’agit là d’un acte grave et prémédité qui est orchestré à l’encontre d’un collègue qui s’est investi avec force conviction dans la gestion de notre Alliance depuis sa création il y a un peu plus de deux ans. Et ce malgré les prévenances de certains des participants à la rencontre du 21 avril 2010 qui mettaient en garde contre la publication d’un tel communiqué sans qu’il soit lu et approuvé par l’ensemble des membres du G13.Cette réserve a été allègrement violée. L’Honorable Nassirou BAKO-ARIFARI n’a jamais posé d’acte sans consultation préalable avec la plénière du G13. Son élection à la tête de la CPS-LEPI a fait l’objet d’une concertation entre les responsables de l’Alliance. C’est pourquoi, nous ne pouvons nous associer à toute opération tendant à discréditer sa réputation. Par ailleurs, la précipitation avec laquelle les collègues ont agi se comprend aisément lorsqu’on voit leur engagement précoce dans un cadre de concertation avec d’autres forces politiques sans consultation préalable avec les différentes composantes du G13. Par conséquent, nous voudrions attirer l’attention des collègues sur les risques de la conclusion précipitée d’un accord politique avec qui que ce soit sans discussions préalables.

Fait à Cotonou le, 25 avril 2010

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page