.
.

Le triomphe de la vérité

.

Mme Morèle Déhy, Directrice d’Amnesty International Bénin: ” Amnesty International invite à l’abolition de la peine de mort au Bénin”


Vues : 1

A la faveur de la 2ème conférence régionale sur la peine de mort qui se tient à Cotonou du 12 au 15 avril 2010, la Directrice d’Amnesty International  Bénin (AIB), Mme Morèle Déhy donne à travers cet entretien son appréciation sur cette rencontre et fait part de ses attentes vis-à-vis des autorités béninoises dans le combat que mène son organisation pour l’abolition de la peine de mort au Bénin.L’Evénement Précis: Quelle est votre appréciation de la tenue de la 2è conférence régionale sur la peine de mort qui se tient actuellement à Cotonou?

 Morèle Déhy: La tenue à Cotonou de la deuxième conférence régionale sur la peine de mort organisée par la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples est un grand pas du continent qui , suite à la Conférence sous régionale de Kigali au Rwanda pour débattre de l’abolition de la peine de mort dans les régions du centre, de l’est et du sud de l’Afrique, confirme que le continent est résolument engagé sur la voie de l’abolition de la peine de mort . Il y a quelques jours, notre mouvement Amnesty International a publié un rapport sur les Condamnations à mort et exécutions recensées en 2009. Il en ressort que des condamnations à mort continuent d’être prononcées et que des exécutions se pratiquent encore. Notre organisation faut-il le rappeler s’est toujours opposée à la peine de mort sous quelle que forme que ce soit et trouve en cette rencontre régionale l’opportunité pour le continent africain de se débarrasser de cette barbarie. Nous souhaitons que la Commission accompagne les décisions qui seront prises d’actes concrets afin que la peine de mort soit désormais du passé en Afrique. C’est également un signal fort pour la République du Bénin qui abrite cette conférence. Il est temps pour le pays de passer à l’abolition proprement dite.

 Quelles sont les actions que mène Amnesty International pour l’abolition de la peine de mort au Bénin ?

Amnesty International a été à l’origine des changements intervenus à propos de la peine de mort dans le monde, en Afrique et au Bénin. Nous avons travaillé aux côtés des gouvernants du Bénin pour la signature du moratoire sur la peine de mort. En 2008, nous avons mené une action en direction des honorables députés de l’Assemblée nationale du Bénin qui connaissent désormais les raisons pour lesquelles Amnesty International milite et œuvre pour l’abolition de la peine de mort. Notre conférence de presse en octobre 2009 ajoutée aux actions de lobbying personnalisées en direction de plusieurs personnalités et autorités du Bénin ont contribué à faire avancer le débat sur la nécessité d’abolir cette sentence de l’arsenal juridique du pays. Le mouvement prévoit également cette année d’autres actions pour que le Bénin progresse d’Etat abolitionniste de fait vers un Etat abolitionniste en droit.

 Quelles sont vos attentes vis-à-vis des autorités béninoises et plus précisément des députés ?

Amnesty International souhaite que les autorités béninoises notamment les députés se penchent sur le projet de nouvelle constitution du Bénin sur la table du Président de l’Assemblée nationale et qui fait mention de cette abolition. Le Bénin a déjà fait deux (02) décennies sans exécutions et a donc eu le temps d’apprécier la requête de notre mouvement en faveur de cette abolition. Il urge donc qu’au sortir de cette conférence, le grand pas soit franchi. L’histoire le retiendra !

 Entretien réalisé par Jean-Claude D. DOSSA

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page