.
.

Le triomphe de la vérité

.

Le Bénin honoré à Genève: Eric ADJA élu Président du Fonds Mondial de la Diaspora


 Lancé le 31 mars dernier au siège de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) à Genève, sous la forme d’une coopérative internationale des migrants concernés par le développement de leurs pays d’origine, le Fonds Mondial de la Diaspora (FMD) ou World Diaspora Fund (WDF) est désormais officiellement installé. Le premier président élu de cet important outil de solidarité mondiale est le Conseiller technique à la Jeunesse du Chef de l’Etat, Dr Eric Adja. L’image du Bénin vient une nouvelle fois d’être rehaussée aux yeux du monde. En effet, depuis le 31 mercredi 31 mars 2010, c’est à illustre fils du Bénin, Dr Eric Adja qu’échoit la lourde et noble responsabilité de conduire aux destinées du Conseil d’administration du Fonds mondial de la diaspora. Cet choix porté sur l’un des plus proches collaborateurs du Chef de l’Etat béninois témoigne de la volonté des administrateurs de ce Fonds de reconnaître et encourager les efforts du Bénin, notamment de sa diplomatie, en vue de la mise en place à Cotonou de l’Observatoire international des Transferts des Fonds des Migrants des pays les Moins Avancés (OITFM). En effet, à l’issue de la Conférence Ministérielle des Pays les Moins Avancés (PMA) sur le renforcement de l’impact des transferts de fonds sur le développement, organisé en février 2006 par le Gouvernement du Bénin, avec l’appui de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), du Bureau du Haut Représentant des Nations Unies pour les Pays les Moins Avancés (UN-OHRLLS), du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), de la Norvège, de l’Irlande et de la Banque Mondiale, notre pays a été choisi par les PMA pour abriter le siège de l’OITFM. Depuis lors, conformément à la Déclaration de Cotonou, deux processus parallèles ont été lancés ; d’une part, un processus intergouvernemental de mise en place de l’OITFM en cours d’achèvement à New-York, sous la houlette du Ministre Jean-Marie Ehouzou, alors Représentant Permanent du Bénin auprès des Nations Unies et de son successeur, l’Ambassadeur Jean-Francis Zinsou ; et d’autre part, un processus multi-acteurs (publics, privés et société civile) de création d’un Fonds de la Diaspora, qui vient de voir le jour en Suisse et qui couronne les efforts du Groupe de Travail sur les Transferts de Fonds que préside Eric ADJA depuis décembre 2008 à Cotonou. Les transferts de fonds des migrants représentent annuellement 300 milliards de dollars US, selon la Banque Mondiale. Mais l’essentiel des ces montants envoyés par la diaspora dans leurs pays d’origine concerne une assistance à court terme (voire d’urgence) pour subvenir aux besoins familiaux en matière d’alimentation, de santé et d’éducation. Une part minoritaire de ces fonds contribue directement au développement de l’activité économique par la construction de logements destinés à préparer le retour au pays ou par le financement d’activités génératrices de revenus. Dans ce contexte, les migrants peuvent devenir d’excellents vecteurs d’investissement, en contribuant à la lutte contre la pauvreté et à la création d’entreprises et d’emplois dans les pays du Sud. Le Fonds Mondial de la Diaspora a donc pour objectif d’offrir aux migrants un véhicule d’investissement sécurisé qui contribuera au développement de leurs pays respectifs. Le FMD investira au moyen de prêts, de garanties, voire de la prise de participations dans les institutions de Microfinance du Sud. Il participera également au cofinancement d’infrastructures décidées par les migrants eux-mêmes et entend offrir aux migrants investisseurs un rendement et une sécurité de placement comparables à celui des fonds Microfinance afin de constituer un placement attractif, sur le plan financier comme social. Par ailleurs, dans le cadre de la recherche de financements innovants et alternatifs pour le développement, le FMD travaillera en partenariat avec les Gouvernements des pays du Sud pour l’émission de « bons de la diaspora », à savoir des titres de créance émis par un pays ou même par une institution infranationale ou une société privée dans le but de lever un financement auprès de sa diaspora vivant à l’étranger. Cet instrument relativement inexploité peut mobiliser les placements des migrants internationaux pour le développement économique dans leur pays d’origine. En effet, selon les études de la Banque Mondiale, les diasporas indienne et israélienne ont mobilisé au profit de leurs pays, respectivement 11 milliards de dollars et 25 milliards de dollars au cours des dernières décennies. Les Philippines ont annoncé leur intention de vendre cette année un bon de la diaspora aux travailleurs philippins à l’étranger afin de mobiliser des fonds pour des projets de développement. Pour sa part, le Ghana a mis en vente le Bon d’épargne Golden Jubilee à l’intention de la diaspora ghanéenne vivant en Europe et aux Etats-Unis. Nous percevons donc le grand intérêt pour notre pays et pour les pays les moins avancés en général, du Fonds mondial de la Diaspora qui vient de naître. Et pour cause ; par ces temps de crise financière internationale, quand bien même les flux d’aide publique au développement en direction de l’Afrique subsaharienne ont augmenté au cours des dernières années, il n’en demeure pas moins nécessaire de recourir à d’autres mécanismes de financement extérieur afin de réduire la pauvreté, d’améliorer les conditions de vie et de créer des entreprises et des emplois dans la région. Somme toute, le choix du Conseiller Eric Adja pour mener à bon port les objectifs du Fmd vient consacrer le dynamisme du jeune collaborateur de Boni Yayi et mettre en lumière les nombreux mérites d’un digne fils de notre pays.

Jean-Claude DOSSA

Reviews

  • Total Score 0%



4 thoughts on “Le Bénin honoré à Genève: Eric ADJA élu Président du Fonds Mondial de la Diaspora

  1. AZOGAN Samson

    Juste pour te dire félicitation.J’espère que vous aurez dû le constater, je suis le petit frère de AZOGAN Télesphore de CHICAGO.Je voudrais bien prendre contact avec vous pour beaucoup de choses.
    Mon contact: 00229 97 26 49 82

  2. TCHIBOZO Etienne

    Je voudrais bien prendre contact avec vous pour des échanges dans le cadre des differents activités de votre institution.
    Félicitation Que DIEU te benisse

  3. GNIMADI Lin Coffi

    Bonjour,
    Par le présent le présent message, je voudrais prendre contact avec vous pour des échanges dans le cadre de l’installation d’une ferme dans la commune de bantè.
    Merci.
    Bien à vous.
    Le Directeur Exécurif de l’ONG GES
    Lin Coffi GNIMADI
    (00229) 96105635/95 24 65 18

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page