.
.

Le triomphe de la vérité

.

Débat télévisé avec le Président de la Boad: Bio Tchané dans la peau de candidat à la présidentielle sur Africa 24


Vues : 1

 Le Président de la Banque ouest africaine de développement (Boad) Abdoulaye Bio Tchané était l’invité de la chaîne internationale Africa 24 ce mardi 9 mars 2010. Au-delà des questions d’ordre économique, la politique a occupé une place importante de cet entretien. Serein et imperturbable sur les questions d’ordre économique et financier, le Président de la Boad Abdoulaye Bio Tchané l’est, cette fois aussi, sur les interrogation d’ordre politique touchant même à sa carrière personnelle. Trop général et abstrait lors des dernière sorties médiatiques sur les questions touchant à la politique interne au Bénin, Bio Tchané semble davantage prendre la dimension de ses ambitions politiques et l’impératif temporel dans leurs accomplissements. Et du coup, l’on découvre un Président de la Boad qui évite moins l’actualité politique interne dans son pays et qui s’immerge de plus en plus dans ses réalités. Quand bien même le long de cet entretien, il a su éviter des attaques frontales avec le Chef de l’Etat Boni Yayi il a très subtilement, dévoilant sa vision des qualités d’un homme d’Etat et ses souvenirs du Général Mathieu Kérékou, ce qui fait véritablement défaut au régime actuel ainsi qu’à ses dirigeants. Pour le Président de la Boad Abdoulaye Bio Tchané, un homme d’Etat c’est celui qui unit tous les béninois autour d’un idéal de développement. Mais aussi celui qui donne des chances égales à tous, qu’on soit du nord, du sud, de l’est ou de l’ouest. Abordant la question de cette manière, il n’a fait que compléter ce que la Coalition ABT appelant à sa candidature à la présidentielle de 2011, a développé lors de sa sortie à propos des menaces réelles sur l’unité nationale. Et par ailleurs mettant l’accent sur le mérite du Général Kérékou dans la préservation de cette unité nationale, l’invité dément forcément d’une manière ou d’une autre la sauvegarde de cet acquis à son successeur. Quant à sa candidature à la présidentielle de 2011 suscitée par ses compatriotes, l’homme avoue n’être pas indifférent et promet à l’échéance ne pas être défaillant. Dès lors l’on perçoit plus un vrai candidat qui joue sur les mots afin de respecter dans la droite ligne des prescriptions légales de déclaration de candidature.

Medard GANDONOU

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page