.
.

Le triomphe de la vérité

.

Lettre d’excuse des joueurs de l’equipe nationale dissoute : la réponse de la fédération ce jour


Vues : 3

Anjorin Moucharaf, Président Fébéfoot

 

Moment de grande décision pour le football béninois. En effet, Les joueurs qui ont signé la lettre d’excuse et de conciliation avec les dirigeants seront situés sur leur sort ce jour. Les dirigeants de la fédération béninoise de football se sont donnés rendez-vous pour statuer sur les tenants et les aboutissants de cette correspondance. Ils vont devoir dire si les joueurs de l’équipe dissoute pourront revenir en sélection nationale lors des futures joutes continentales. Ou s’ils gardent leur position celle de radier définitivement les 23 joueurs. Cette possibilité est d’office écartée. Car entre temps, les langues se sont déliées et les membres de la fédération ont ramené la balle à terre. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’on veut sortir la charte pour que chacun prenne ses responsabilités. Les dirigeants savent que l’absence de textes est à la base de tous les chantages qu’on a observés ces derniers temps de la part des internationaux béninois.

 Une lettre à polémique

La lettre en elle-même contient beaucoup d’imperfections. Telle qu’elle a été écrite, elle ressemble à un tract. La correspondance ne contient la signature d’aucun des 12 joueurs cités. C’est d’ailleurs à Denizli en Turquie où joue le capitaine Damien Chrysostome qu’a été rédigée cette lettre. Comme si tous les joueurs béninois évoluent dans cette ville. C’est pourquoi certains joueurs se sont vite désolidarisés de cette initiative. Mouritala Ogunbiyi et Razack Omotoyossi disent qu’ils ne sont ni de près ni de loin associés et ne sont pas au courant de cette initiative selon une certaine presse béninoise. Par ailleurs, l’objet de la lettre qu’est l’excuse au peuple béninois ne transparaît véritablement pas dans le corps de la lettre. C’est seulement à Anjorin Moucharafou et à Sébastien Ajavon que ces joueurs ont adressé leurs excuses. Pourtant c’est l’argent du contribuable qui finance le Onze national. Même le Chef de l’Etat qui a décanté la situation en ajoutant 2 millions à chaque joueur n’a pas été cité dans la lettre. Encore moins le ministère des sports qui est l’intermédiaire de l’Etat entre la fédération et les joueurs. Comme si ces structures se mettaient à l’écart, les dirigeants pouvaient gérer à eux seuls l’équipe nationale.

 La décision finale attendue

Avec ces dysfonctionnements, on peut s’attendre à un rejet de la lettre d’excuse des joueurs par la fédération béninoise de football. Mais tout porte à croire que cette lettre vient sortir les dirigeants de l’impasse. N’ayant pas bien mûri leur acte, les dirigeants du football étaient dans une situation confuse. Cette correspondance vient créer une porte de sortie de crise. Donc malgré sa forme et son fond bancales, cette lettre permet aux joueurs d’éviter l’humiliation aux dirigeants. Le public sportif attendait déjà la première journée des éliminatoires pour voir l’équipe que le Bénin va présenter face au Burundi le 05 septembre prochain au stade de l’Amitié de Kouhounou. Cette initiative des joueurs vient soulager les dirigeants qui vont saisir la balle au bond pour réhabiliter certains joueurs dont ils ont besoin pour faire les différentes sorties pour ne pas se faire huer dans l’arène de Kouhounou. Une chose est claire, des joueurs de l’équipe dissoute reviendront en équipe nationale. Peut-être que certains joueurs    feront les frais de la dissolution.        

José Mathias COMBOU

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page