.
.

Le triomphe de la vérité

.

Communiqué de presse sur le coup d’état contre Mamadou Tandja: L’Union fait la Nation use du Niger pour mettre en garde Yayi


Vues : 2

Le coup de force au Niger qui met un terme au régime du Président nigérien Mamadou Tandja a constitué un véritable détour pour l’Alliance béninoise de l’opposition Union fait la Nation qui a produit à cet effet, un communiqué à cheval sur la crise nigérienne et la situation sociopolitique béninoise. Sans nommément indexer le régime du Dr Boni Yayi, cette alliance qui fait office aujourd’hui de la plus grande alliance politique au Bénin s’est illustrer dans ce communiqué par une description assez précise des maux et des faits à l’échelle nationale pour conclure par un parallélisme avec le Niger, des conséquences désastreuses. Contrairement à l’hypocrisie politique des institutions sous régionales africaines et internationales dans l’appréciation de la situation au Niger, le plus grand « parti » du Bénin s’est affranchi de ce classique des déclarations pour soutenir vertement l’aboutissement de la lutte du peuple nigérien. Mais ce soutien dans le contexte sociopolitique béninois n’est point anodin puisque l’Union fait la Nation s’est exercé dans le même communiqué à lancer un appel à tous les peuples pour une résistance aux pouvoirs qui tendent à mettre à mal l’ordre constitutionnel. Mais cet appel paraît foncièrement trouver son encrage dans le contexte béninois dont les faits semblent l’esprit qui soutend la rédaction de ce communiqué. Ainsi par exemple lorsque « l’Union fait la Nation invite tous ceux qui aspirent à la confiscation du pouvoir, tous ceux qui soumettent les institutions républicaines à leur volonté et entravent leur fonctionnement, ceux qui refusent la diversité au sein des institutions, ceux qui musellent la presse à l’aide de contrat de silence, bref tous les candidats au pouvoir sans partage, à se convaincre qu’aucune manœuvre ne saurait étouffer l’aspiration des peuples à la liberté et à la dignité …», l’on déchiffre aisément que le destinataire de ce message est le peuple béninois. Et d’ailleurs le voile est entièrement perdu à la fin de ce communiqué où l’Union fait la Nation a vertement invité « … le pacifique peuple béninois à maintenir sa vigilance afin de préserver notre pays des soubresauts qui agitent le pays frère du Niger ». C’est donc purement un communiqué-alibi sur le Niger pour mieux fustiger la crise sociopolitique que l’Union fait la nation a depuis longtemps dénoncé au Bénin et que le coup de force au Niger semble faire revenir à l’ordre du jour.

Medard GANDONOU

 Déclaration de «l’Union fait la Nation» sur la situation au Niger

Par de grandioses manifestations de rue, les forces de progrès des partis politiques et de la société civile ont empêché l’instauration d’un régime totalitaire dans la République soeur du Niger ; Bravant les intimidations ainsi que les détentions arbitraires, des journalistes ont poursuivi leur lutte pour la sauvegarde des libertés d’opinion et d’expression au Niger ; Par des actions répétées à l’intérieur et à l’extérieur du pays, les Partis politiques ont confirmé leur engagement, au sein du peuple nigérien, pour la défense du pluralisme politique et de la démocratie ; Par sa mobilisation générale et constante, le peuple nigérien a manifesté son attachement au respect des institutions, à leur bon fonctionnement et à la sauvegarde de leur indépendance ; Par ces actions multiformes, le peuple nigérien a opposé une farouche résistance à l’instauration de la dictature et à la confiscation de tous les pouvoirs ; L’ Union fait la Nation adresse ses vives félicitations aux filles et fils du Niger, à tous les démocrates pour leur détermination qui a mis en échec le coup de force « constitutionnel » que le Président Mamadou Tanja perpétrait froidement. Elle salue leur courage qui servira d’exemple à tous les peuples en lutte contre les dictatures, sous toutes leurs formes. L’Union fait la Nation déplore que le Président Tanja, sourd à tous les appels au dialogue et à la concertation, ait contraint les forces armées de son pays à intervenir pour ouvrir de nouvelles perspectives et de nouveaux espaces à l’action publique. L’ Union fait la Nation invite les forces armées nigériennes à parachever leur action salutaire par le maintien de leur neutralité politique et l’organisation d’élections honnêtes et équitables qui dotent le Niger d’institutions crédibles et de dirigeants légitimes au service du pays. L’Union fait la Nation invite tous ceux qui aspirent à la confiscation du pouvoir, tous ceux qui soumettent les institutions républicaines à leur volonté et entravent leur fonctionnement, ceux qui refusent la diversité au sein des institutions, ceux qui musellent la presse à l’aide de contrat de silence, bref tous les candidats au pouvoir sans partage, à se convaincre qu’aucune manœuvre ne saurait étouffer l’aspiration des peuples à la liberté et à la dignité. Le Président Tandja mesure sûrement aujourd’hui la portée réelle des marches de soutien de ses partisans de circonstance. Sa mésaventure devrait inciter tout responsable national à recentrer les activités politiques et gouvernementales sur les vraies préoccupations des populations, laissant de côté la propagande à outrance, les reportages télévisés de manifestations fabriquées, les visites répétées des mêmes chantiers sans aucun effet sur leur avancement et les mensonges grossiers contre les adversaires politiques. L’Union fait la Nation invite le pacifique peuple béninois à maintenir sa vigilance afin de préserver notre pays des soubresauts qui agitent le pays frère du Niger. Elle engage le gouvernement et toutes les forces sociales de notre pays à soutenir toutes les initiatives qui contribueront à la restauration de la démocratie, de la cohésion sociale et de la paix en république sœur du Niger. Victoire au peuple en lutte ! L’Union fait la Nation !

Fait à Cotonou le 22 Février 2010

Signé Antoine Kolawole IDJI, Coordonnateur National

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page