.
.

Le triomphe de la vérité

.

1ère édition de la célébration du nouvel an chinois au Bénin: Le « Happy Spring Festival » pour unir culturellement la Chine au Bénin


Vues : 1

L’ambassadeur de la République populaire de Chine près le Bénin, Geng Wenbing et le ministre de la culture, Galiou Soglo ont procédé le vendredi 05 janvier dernier au lancement de la célébration de la 1ère édition de la fête du printemps chinois au Bénin. La cérémonie qui a eu pour cadre le Centre culturel chinois, a été rehaussée par la présence d’une importante foule. 
La 1ère édition de la fête du printemps chinois encore appelée « Happy Spring Festival » est une réalité dans notre pays. Ainsi, à l’occasion de la célébration du nouvel an chinois, la communauté chinoise résidant au Bénin et les populations sont conviées à plusieurs activités artistiques et culturelles notamment des vernissages, des spectacles, des soirées gastronomiques, des défilés de mode…du 05 au 14 février prochain. Dans son discours à l’occasion du lancement de ces festivités, le ministre de la culture, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales, Galiou Soglo s’est réjoui de cette célébration qui permet aux peuples béninois et chinois de « s’unir culturellement ». Aussi, a-t-il plaidé pour la pérennisation de cette fête en vue d’en faire un véritable facteur d’amitié entre les deux peuples. Pour sa part, l’ambassadeur de la Chine au Bénin, Geng Wenbing a expliqué que ces festivités constituent une occasion de raffermissement des liens entre son pays et le Bénin,  le tremplin idéal pour faire le bilan artistique et culturel et l’opportunité rêvée pour mettre en relief la diversité culturelle de son pays. Ainsi, pour le diplomate chinois, la fête du printemps marque la fin de l’hiver et l’arrivée du printemps dans son pays, sera l’occasion de partage des cultures chinoises et béninoises.  Dans cette perspective, il a lancé une invitation à l’endroit des populations pour venir découvrir et apprécier les richesses culturelles de la Chine durant ces festivités. A la suite de ces interventions, le public a assisté en avant goût  la danse du lion exécutée dans la pure tradition chinoise. La visite de quelques unes des trente huit (38) œuvres issues de la broderie de Suzhou, l’une des quatre (04) écoles d’artisanat de Chine, a permis de s’imprégner de la beauté des motifs, l’harmonie des couleurs, la vivacité et la finesse du travail exécuté par les artisans de ce vaste pays du continent asiatique. Notons que cette fête, démarrée le 05 février dernier se poursuit jusqu’au 13 février  prochain, veille du nouvel an chinois.

Jean-Claude DOSSA

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page