.
.

Le triomphe de la vérité

.

Mobilisation de soutien aux victimes de la catastrophe naturelle du 12 janvier Le Bénin offre 100 millions à Haïti et décrète trois jours de deuil national


Vues : 1

La situation de chaos en Haïti a donné lieu, hier jeudi 21 janvier 2010, à un point de presse du ministre des Affaires étrangères, Jean-Marie Ehouzou. Au menu de cette sortie médiatique, les actions menées par le gouvernement Béninois en faveur d’Haïti et des citoyens béninois présents en Haïti. Le drapeau du Bénin sera en berne du jeudi 21 janvier 2010 à 00 heures au samedi 23 janvier à minuit. C’est l’une des informations portée à la connaissance publique par le ministre des affaires étrangères, de l’intégration africaine, de la francophonie et des Béninois de l’extérieur, Jean-Marie Ehouzou. En effet, selon les explications du Chef de la diplomatie béninoise, au terme de son Conseil des ministres du mardi 19 janvier dernier, le gouvernement a pris plusieurs décisions destinées à témoigner de la compassion du peuple Béninois à la douleur que vit celui frère d’Haïti après la survenance des séismes du mardi 12 janvier dernier. Ainsi, il a décrété sur toute l’étendue du territoire national un deuil national de trois (03) jours durant lesquels le drapeau national sera en berne. De même, dira le ministre Ehouzou, le gouvernement donnera un appui financier à la République d’Haïti à hauteur de cent (100) millions de francs Cfa en plus de la création de comptes dans les banques en vue de favoriser la manifestation de la solidarité populaire en faveur des populations meurtries d’Haïti. Ainsi, à en croire le ministre Ehouzou, un comité interministériel composé des ministres en charge des affaires étrangères, de la défense nationale, de l’intérieur et de la sécurité publique, de la décentralisation et des collectivités locales, de la famille et de la solidarité nationale, de la santé, de l’économie et des finances ainsi que de la communication est chargé de la coordination des actions du Bénin en faveur de Haïti. Dans ce même sillage, le gouvernement Béninois a officiellement saisi la Commission de l’Union Africaine (UA) dirigée par le gabonais Jean Ping en vue d’accorder une place de choix aux violents séismes que vient de subir Haïti lors de la prochaine session des Chefs d’Etat et de gouvernements. La situation des Béninois présents en Haïti Sujet d’inquiétude depuis la survenance des violents tremblements de terre du mardi 12 janvier, le sort des Béninois présents en Haïti n’a pas été occulté par le ministre des affaires étrangères lors de sa sortie médiatique. Ainsi, selon ses propos, vingt huit (28) des trente et un (31) gendarmes et policiers béninois en mission à la Mission des nations-unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah) sont sains et saufs, tandis que trois (03) d’entre eux demeurent encore introuvables. Préoccupé par le sort de ces derniers, le gouvernement a sollicité l’aide des forces américaines en vue de les secourir. De même, la responsable de l’agence de coopération internationale américaine (Usaid) d’origine béninoise, a été épargnée par cette catastrophe naturelle, l’une des dix (10) plus importantes qu’ait connu le monde.

Jean-Claude DOSSA

Reviews

  • Total Score 0%



One thought on “Mobilisation de soutien aux victimes de la catastrophe naturelle du 12 janvier Le Bénin offre 100 millions à Haïti et décrète trois jours de deuil national

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page