.
.

Le triomphe de la vérité

.

Financement de la réhabilitation de la ville de Porto-Novo: L’accord de prêt enfin signé


Vues : 2

Abdoulaye Bio TchanéAprès des reports et une intense polémique, c’est finalement hier, mardi 12 janvier 2010 qu’a été signé l’accord de prêt entre la BOAD et le gouvernement béninois à propos de la réhabilitation de la ville de Porto-Novo. La Banque Ouest Africaine de Développement a en effet accordé un prêt de 4 milliards de FCFA au gouvernement en vue du pavage de 5200 mètres linéaires de rues, la construction d’ouvrage d’assainissement et la construction d’un collecteur primaire d’évacuation d’eaux pluviales de 2700 mètres linéaires dans la ville de Porto-Novo. D’un coût total de 5 milliards 552 millions de FCFA, le projet est financé à hauteur de 72,05% par la Boad (soit 4 milliards de FCFA), 27,5% par l’Etat Béninois (1,527 milliards de FCFA) et 0,45% (soit 25 millions de FCFA) par la Mairie de Porto- Novo. Le président de la BOAD s’est dit ému de contribuer à l’embellissement d’une ville qui l’a vu grandir. Il a rendu hommage au maire de porto novo, initiateur du projet : « je tiens donc à lui rendre hommage et à le féliciter ainsi que ses services pour l’aboutissement des négociations » a-t-il dit en substance. Pour Abdoulaye Bio Tchané, les rues à aménager sont importantes pour la mobilité des populations de Porto-Novo et l’assainissement de certains quartiers de la ville. D’autant que la capitale béninoise est désormais soumise aux affres des inondations. Tout cela, rassure Abdoulaye Bio Tchané, ne sera bientôt qu’un lointain souvenir. En rappelant les objectifs du projet il a noté qu’il s’agit d’améliorer l’environnement urbain et la situation sanitaire des zones concernées, assurer le drainage des eaux pluviales et la lutte contre les inondations et d’améliorer la circulation dans la ville. Avec ce concours financier, le montant total des engagements pris par la BOAD au Bénin est porté à 201 milliards de FCFA. Ce projet met à la disposition du gouvernement des ressources utiles pour la réalisation du programme d’action prioritaire élaboré sur la base des orientations stratégiques de développement adopté par l’Etat. Il entre dans le cadre de la réhabilitation de notre capitale et sera utile au programme spécial mis en place pour la célébration à Porto-Novo du cinquantenaire de notre indépendance.

La fin de la polémique
Pour le ministre des finances Idriss Daouda, cet accord de prêt est une initiative du gouvernement prise dans le cadre du cinquantenaire de l’indépendance du Bénin. Idriss Daouda indique ainsi que le projet « va concourir au développement équilibré et durable de l’espace national ». Comme pour tous les autres projets financés par la BOAD dans les villes de Parakou, Djougou et Abomey, la requête de ce projet a été introduite auprès de l’institution par le gouvernement avec la participation des représentants de la commune de porto novo. C’est le 09 juillet 2009 que le gouvernement a sollicité ce prêt autorisé par le conseil d’administration de la BOAD en septembre dernier. Prévue pour le 15 décembre dernier, la signature de cet accord de prêt a été reportée sine die depuis lors à la suite d’une virulente polémique. Les autorités de la mairie de porto novo ont en effet soupçonné le gouvernement de chercher à retarder cette signature pour des raisons politiques. C’est donc à juste titre que le maire Océni Moukaram a marqué sa satisfaction de voir l’aboutissement du projet. Celui-ci est prévu pour s’achever dans vingt (20) mois dont onze (11) mois pour les travaux proprement dits.

Olivier ALLOCHEME

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page