.
.

Le triomphe de la vérité

.

Dernière ligne droite pour la présidentielle de 2011: 2010 pour dévoiler la vraie couleur des hommes politiques


YAHOUEDEHOU JanvierL’année 2010 qui marque la dernière ligne droite de transition vers 2011, rendez-vous des élections présidentielles et législatives au Bénin, va mettre fin aux masques qu’enfourchent les hommes politiques. Les réels candidats à la prochaine présidentielle s’afficheront ; les députés et principaux acteurs politiques choisiront sans équivoque leur camp ; l’union fait la Nation désignera son candidat, le G13 pointera son candidat ou s’éclatera etc. ; bref 2010 sera la fin de l’hypocrisie politique ambiante.
A défaut des convictions et de l’engagement, c’est le temps qui va contraindre les hommes politiques Béninois à rompre avec le cache-cache politique pour une ligne politique non équivoque. 2010 leur impose l’obligation de se déterminer quant à leur propre ambition politique, l’urgence de se positionner dans un camp ou dans un autre pour ne pas courir le risque de paraître comme un oiseau de dernière heure. Ce sera une période de grande visibilité sur la carte politique nationale et des moments de forte désillusion pour les blocs politiques qui se sont bâtis sur la fausseté.
La première illustration de cette donne politique qui sera le lot quotidien au cours de l’année 2010 est la reconfiguration inattendue et audacieuse de la majorité parlementaire devenue largement défavorable au gouvernement au terme du vote de la loi des finances exercice 2010. Les votes étriqués entre l’opposition et la majorité présidentielle au parlement lors des grands débats nationaux a subitement fait place à un large écart du fait du ralliement de plusieurs députés de la majorité présidentielle à la cause de l’opposition parlementaire. Ceci, pour certains observateurs de la vie politique, constitue l’éclosion au terme d’un long processus d’incubation. Mieux, ils estiment que 2010 est la fin d’un cycle politique où chaque acteur politique pour relancer sa carrière politique, devra effectuer sa mue politique. C’est une épreuve à laquelle doit se soumettre aussi bien les formations politiques, les leaders politiques, les personnalités politiques, les acteurs politiques aux niveaux inférieurs.

2010 face aux candidats de la présidentielle
S’il y a une évidence qu’aucune chapelle politique ni aucun politologue béninois ne peut réfuter, c’est que cette année 2010 laissera clairement identifier les candidats sérieux pour la présidentielle prochaine. Ce qui n’est pas encore la phase de déclaration légale des candidatures lancée par la commission électorale. S’il  restait une candidature non dévoilée dans les faits, il ne pourrait s’agir que des traditionnels outsiders en quête de notoriété ou de dividendes électorales.
L’Union fait la Nation devra libérer les énergies et permettre au candidat unique qu’elle dégagera de mesurer sa popularité et son accueil dans les diverses régions territoriales qui s’affirment dans leur unicité politique. D’ailleurs beaucoup d’indiscrétions annoncent la désignation de ce joker pour le mois de mars.
En dehors de l’Alliance politique UN, les candidatures présumées doivent se confirmer ou s’infirmer au cours de cette année. Ainsi, 2010 lèvera définitivement le doute sur la candidature des présidentiables comme Abdoulaye Bio Tchané, Célestine Zannou et même Simon Pierre Adovèlandé actuellement détenu dans les liens carcéraux. Ce délai temporel constitue en effet pour eux dans le contexte sociopolitique béninois, un impératif auquel aucun candidat sérieux aspirant à la magistrature suprême ne saurait se dérober. Puisqu’en réalité au Bénin, il y a beaucoup de préalables qui entourent la participation à une élection présidentielle et ce serait illusoire de prétendre à un résultat honorable en s’abstenant de rassurer son électorat sur sa candidature à au moins un an des joutes.
Des députés jetteront le masque
S’il y a un haut lieu politique dont la sincérité de l’expression est actuellement très contestée, c’est bien l’Assemblée nationale.  A l’hémicycle, la franchise dans les votes et les motivations de vote ne constituent qu’une vue de l’esprit. Des honorables députés confessent leur exaspération face au climat de manque de sincérité soutendu par des pressions multiformes. Dans ce parlement où l’atmosphère est devenue explosive, des observateurs parlementaires avertis ont prédit une libération des énergies qui sera un vrai séisme politique sur le plan national. Selon leur projection, ce serait un bouleversement en défaveur du régime en place dans la mesure où seul le pouvoir d’Etat a les moyens de nourrir et d’entretenir l’illusion politique. La confirmation de cette analyse est le résultat des derniers votes de la loi des finances au parlement où sans crainte, cinq députés du groupe parlementaire Sursaut patriotique membres de la majorité présidentielle ont décidé de faire bloc avec l’opposition pour rejeter le budget exercice 2010.

2010 et les anciens barons du régime Kérékou !
Le silence olympien observé dans le rang des barons politiques de l’ancien Chef de l’Etat le Général Mathieu Kérékou face à l’actualité politique nationale, va sans doute s’estomper au cours de cette année pour ceux qui nourrissent encore des ambitions politiques. La relance des  carrières politiques des hommes du régime passé tel que Akindes Adékpédjou, Aboubacar Arouna, Valentin Houdé et autres passera par la clarification de leur position sur l’échiquier politique national.  La ligne de conduite politique de ces hommes qui ont marqué leur grande fidélité au général Kérékou, sera très déterminante et influencera l’opinion quant aux aspirations profondes du Général pour la présidentielle. 
En tout état de cause, 2010 se présente plus que jamais comme l’année des grandes révélations politiques, des grandes désillusions et de classification des probables candidats à la présidentielle selon l’enthousiasme que créera la confirmation de leur candidature.

Medard GANDONOU

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page