.
.

Le triomphe de la vérité

.

Mines et hydrocarbures au Bénin: Cotonou abrite son 1er symposium international


 Cotonou abrite depuis hier, mardi 17 novembre 2010 le 1er Symposium sur les secteurs des hydrocarbures et des mines. L’ouverture de ces assises auxquelles prennent part plusieurs délégations issues de pays africains, a été faite hier par le Ministre d’Etat chargé de la Défense nationale, Issifou Kogui N’Douro, Représentant à l’occasion le Chef de l’Etat. Dossa « Recherches pétrolières et minières au Bénin : défis et opportunités ». C’est autour de ce thème que sont conviés pendant ces trois (03) jours de réflexion les acteurs des secteurs pétroliers et miniers venus aussi bien du Bénin que du Burkina-Faso, Congo, Mali, Niger, Ghana, Angola, Guinée, Guinée Equatoriale… Principal artisan de cette rencontre inédite dans notre pays, le ministre en charge des recherches pétrolières et minières, Barthélemy Dahoga Kassa s’est félicité de l’engouement suscité auprès des pays participants à ce symposium et surtout des compagnies pétrolières et minières telles que Total, Archean, Cbh, Petrobraz, Ihs, Pgs, Etrucsan Ressources ; toute chose qui permet, selon lui, de « raviver l’espoir de tout un peuple impatient d’accéder pour une fois à ces ressources du sous-sol qui lui permettrons d’améliorer ses conditions de vie ». Expliquant le sens du thème retenu pour ces assises, le Dr Barthélemy Kassa dira que ce symposium « est une invitation aux spécialistes, aux experts et aux hommes d’affaires d’apporter leurs contributions pour aider les deux secteurs à sortir de l’ornière et du piétinement qui l’ont caractérisé depuis des décennies au Bénin ». Plus gros commerce de la planète en valeur et en volume avec plus de 160 milliards de réserves pétrolières dans le monde soit 1200 milliards de barils de pétrole brut dont 56% au Moyen Orient et 16% en Afrique, l’importance économique des ressources pétrolières n’est plus à démontrer dans le processus de développement des pays. C’est fort de ce constat que, dira le ministre d’Etat, Issifou Kogui N’Douro, au nom du Chef de l’Etat, le sens du combat engagé par le gouvernement, sous l’impulsion du Chef de l’Etat, Dr Boni Yayi, par la volonté de susciter une meilleure adhésion des acteurs des deux secteurs à la vision du gouvernement et de faire du pétrole une véritable source de prospérité et une manne bénie pour le Bénin. Cette détermination est d’autant plus vive que notre pays se trouve au « cœur d’une grande province pétrolière offshore » comme l’atteste la série de découvertes majeures effectuées dans nombre de pays voisins du Bénin. De même, alors que les ressources minières constituent la principale source de devises pour plusieurs pays ouest-africains, le secteur minier béninois peine à décoller ; toute chose qui explique l’importation de 2003 et 2005 pour plus de 250 milliards de francs Cfa de matériaux locaux. C’est donc pour remédier à cet état de fait que le gouvernement a fait promulguer la loi portant Code minier et fiscalités minières, Code pétrolier, procédé au découpage des nouveaux périmètres miniers et blocs pétroliers…en vue de favoriser des investissements plus importants pour un partage équitable de la rente pétrolière et minière. Ces assises ponctuées de diverses activités, prendront fin ce jeudi 19 novembre 2009.

Jean-Claude DOSSA

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page