.
.

Le triomphe de la vérité

.

Tournée du Chef de l’Etat dans les départements du Bénin: Les populations du Couffo dressent le tapis rouge à Boni Yayi


Vues : 1

Yayi Boni en tournée ( L’axe Amoussou-Yayi se renforce)

Entamée depuis quelques semaines, la tournée du Chef de l’Etat, Dr Boni Yayi s’est poursuivie du jeudi 12 au dimanche 15 Novembre 2009 dans les communes de Djakotomey, Aplahoué, Lalo, Dogbo, Toviklin et Klouékanmé. Dans le département du Couffo, cette tournée a été celle d’une prise de contact et de partage d’idées entre le Président de la République et les différentes couches sociales notamment les femmes bénéficiaires de micro crédits aux plus pauvres, les agriculteurs, les artisans, les jeunes et tous les autres acteurs de développement. Faire avec les bénéficiaires le point de l’exécution du programme de micro crédits aux plus pauvres et échanger avec les populations sur les enjeux du développement spécifique à ce département, tel est l’objectif majeur que s’est assigné le Président Boni YAYI en sillonnant les communes du Couffo, département demeuré pendant longtemps oublié des visites des chefs d’Etat successifs. Au stade municipal d’Aplahoué, ce jeudi 12 Novembre 2009, plus 6.000 femmes, jeunes, sages et têtes couronnées se sont mobilisées pour remercier le Gouvernement du Dr Boni Yayi d’avoir mis à la disposition des couches les plus démunies des micro crédits dont les effets positifs permettent aux bénéficiaires d’entrevoir un avenir plus radieux. Massivement sorties à l’occasion de ces moments de grande joie faits de chants, de danses et de liesses populaires, les populations d’Aplahoué ont allié remerciements et problèmes sociaux. Ainsi, de la construction de routes en passant par les pistes de desserte rurale, les écoles, centres de santé, la très faible couverture en électrification rurale et en hydraulique villageoise…aucune doléance n’a pas été passée sous silence devant le premier magistrat. Devant ces multiples problèmes, le Président Boni Yayi a pu mesurer la grandeur de l’attente des populations de cette commune. Mais déjà lors de l’étape de Djakotomey, le Président Boni Yayi avait sacrifié au même exercice avec des Populations qui ont répondu par milliers à l’appel du Chef de l’Etat pour lui faire part de leurs attentes en ce qui concerne les infrastructures socio-communautaires. Dans la commune de Lalo, petite commune de 432 Km2 dont la population est estimée à 79.685 habitants où le Chef de l’Etat s’est rendu le vendredi 13 novembre 2009, la ferveur ne s’est pas démentie au sein des populations. Dans son allocution de bienvenue, le maire Comlan Célestin Dohou a présenté au Président de la République, les potentialités socio-économiques de sa commune en expliquant que l’artisanat primaire y est pratiqué avec d’énormes potentialités naturelles qui attendent d’être mises en valeur. Malheureusement, la commune de Lalo est confrontée à des problèmes comme l’impraticabilité des pistes de desserte rurales, l’absence d’une recette perception, le retard dans l’équipement du centre de santé…Bref un ensemble de besoins qui, aux dires du maire, annihilent les efforts du gouvernement. Le représentant des jeunes de la commune évoquera à son tour les mêmes préoccupations. Honoré Hossou a, au nom des agriculteurs, présenté la situation agricole dans la commune de Lalo et spécifié les difficultés que rencontrent les producteurs dans leur marche vers l’autosuffisance alimentaire. Selon lui, l’essor que connaît la production du riz est dû à l’appui apporté par le gouvernement à travers la mécanisation de l’agriculture et la mise à disposition des intrants. Pour le représentant des enseignants, Lucien Sodokin, la nomination d’un fils de Lalo comme ministre de l’enseignement secondaire est un signe fort pour les enseignants en service à Lalo. Il a demandé au gouvernement de poursuivre ses efforts en matière de construction de salles de classes et leur équipement en mobiliers et matériels didactiques ainsi que la formation et le reversement des enseignants. Quant aux artisans de Lalo, ils ont saisi l’occasion de cette visite pour plaider pour une augmentation des crédits et remercier le Chef de l’Etat et son gouvernement pour avoir mis en œuvre le projet d’appui aux artisans et la création de la chambre des métiers. Après ce ballet d’interventions, les ministres présents se sont tour à tour succédés pour repréciser aux acteurs du développement à la base ce que le gouvernement a déjà fait et ce qu’il fera en matière de routes, de centres de santé, d’écoles, d’équipements agricoles et de micro crédits dans chacune des communes visitées. A Dogbo, deuxième commune à accueillir le Chef de l’Etat en cette journée du vendredi 13 Novembre 2009, la brève tempête n’a réussi à démobiliser les populations, qui depuis l’aube ont pris d’assaut la place publique pour prendre langue avec le Chef de l’Etat. Dans son message à l’assistance, le Chef de l’Etat a invité tous les acteurs de développement de cette commune à l’union. C’est par Toviklin et Klouékanmé que le Chef de l’Etat a bouclé son séjour dans le département du Couffo. A Klouékanmé le samedi 14 novembre 2009, plus de dix mille jeunes, femmes et sages se sont retrouvés pour échanger autour de la question du développement avec le Président de la République. A l’occasion, le représentant de l’Union communale des producteurs a fait le point des problèmes majeurs qui handicapent les productions végétales, animales et halieutiques. Il s’agit entre autres des perturbations climatiques dont les effets sont aggravés par la non maîtrise de l’eau, l’appauvrissement du sol, l’insuffisance d’intrants spécifiques pour les vivriers, la faible couverture des besoins en crédits adaptés à l’agriculture entre autres. Comme ce fut le cas dans les autres communes, le Président Boni Yayi a délivré aux populations un message de paix et d’unité. Selon le Dr Boni Yayi, seule la pauvreté est l’ennemie commun du peuple béninois. C’est pourquoi il a réitéré aux populations, le soutien de son gouvernement à accompagner sa marche vers un mieux-être économique et social. Le dimanche 15 novembre 2009, dernier jour de ce périple auprès des populations du Bénin profond, le Chef de l’Etat a eu des séances d’échanges avec les groupes organisés du Mono- Couffo dont les sages, les chefs religieux et les femmes qui ont apporté une touche particulière à la réussite de la tournée du Chef de l’Etat dans le Couffo à travers leur disponibilité et leur présence remarquée.

 

***Un début de normalisation des relations politiques entre Boni Yayi et Bruno Amoussou

La sérénité se renforce dans le ciel des relations entre le Chef de l’Etat, Dr Boni Yayi et le Président du Parti Social Démocrate (Psd), Bruno Amoussou. C’est l’avis de plusieurs observateurs au regard du succès enregistré par le Chef de l’Etat dans le département du Couffo. En effet, à cette occasion, la présence des maires, députés…du Psd a été constante aux côtés du premier magistrat dans les différentes localités du département malgré les nombreuses récriminations du parti à l’encontre du régime de Boni Yayi. Cette situation, inédite pour plusieurs analystes de la scène politique, témoigne à bien des égards du début de la normalisation des relations politiques entre le chantre du changement et le renard de Djakotomey, Bruno Amoussou. Ce dernier dont l’ombre a plané dans toutes les localités sillonnées par le Chef de l’Etat, a ainsi fait l’option de faire fi des divergences avec le régime pour contribuer à la réussite de cette tournée inédite pour un Chef d’Etat en exercice dans notre pays. en effet, la dernière visite du futur Président de la République, Mathieu Kérékou dans ce département remonte à plusieurs années lors de sa campagne électorale pour reprendre les rênes du pouvoir.

Siméon WANDJI

Reviews

  • Total Score 0%



One thought on “Tournée du Chef de l’Etat dans les départements du Bénin: Les populations du Couffo dressent le tapis rouge à Boni Yayi

  1. Dotou

    Simplement une tourné de la propagande dans nos villages puisqu’elle n’apporte rien de positif dans la vie de nos pauvres citoyens qui chantent malgré eux pour glorifier le Docteur Président.

    En réalité YAYI est en campagne mais peine perdue, c’est vrai que les gens sortent ne serait ce pour avoir leur mille francs pour la sauce du soir.
    Dans ma langue les gens disent il est venu, Docteur est venu, allons prendre notre “dose de vaccin”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page