.
.

Le triomphe de la vérité

.

Confection du budget 2010 : La conférence budgétaire s’achève ce jour


Vues : 3

 

Le ministre des finances Daouda idriss

Le ministre des finances Daouda idriss

C’est aujourd’hui que prend fin la conférence budgétaire dans le cadre de la confection du budget 2010. Démarrée depuis jeudi dernier, cet exercice permet à chaque ministre de venir défendre le budget de son département ministériel devant le ministre des finances. Chacun d’eux vient présenter les difficultés budgétaires de son département et soumet ses prévisions pour l’année prochaine en tenant compte de l’enveloppe globale inscrite par le gouvernement à cet effet. Dans un contexte d’amenuisement des ressources du fait des effets de la crise économique internationale, la consigne est au serrement des prévisions. Jeudi matin, dès le démarrage de cette conférence, trois ministères ont pu passer. Il s’agit du ministère de la défense représenté par le Chef d’Etat Major des Forces Armées Béninoises, le Général de Division Mathieu Boni, du ministère de l’intérieur et du ministère de la Décentralisation. Pour le Général Mathieu Boni, les besoins budgétaires du ministère de la défense sont consubstantiels à la sécurité dans notre pays. Il s’agit pour lui de donner aux agents de sécurité les moyens pour mieux s’acquitter de leur mission de protection de la nation. A son tour, le ministre Armand Zinzindohoué est passé devant son collègue des finances, de même que le ministre Allassane Séidou de la décentralisation. Celui-ci a présenté les besoins d’investissement de son département évalués à 22 milliards environs. Ces investissements seront inscrits au Fonds d’appui au développement des communes (FADEC). De fait, le ministre a annoncé pour l’année prochaine le démarrage d’une nouvelle phase de la décentralisation qui passera par le transfert de compétences élargies aux communes. Mais pour le ministre des finances Idriss Daouda, la crise financière internationale aura un impact certain sur le budget en cours d’élaboration. Si cette année la croissance économique est évaluée à environ 5%, elle sera de 4% environ l’année prochaine. Malgré tout, le budget 2010 sera sensiblement au même niveau que celui de 2009 qui est d’environ 1200 milliards de FCFA. Interrogé sur le niveau actuel d’exécution du budget national, le Directeur général du budget Arcadius Bertrand Codjia l’a estimé à 58% environ en ressources consommées et en 45% les dépenses en capital. Une fois achevée, la conférence budgétaire débouche sur la présentation du budget en conseil des ministres pour atterrir à mi-octobre sur la table des députés. Olivier ALLOCHEME

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page