.
.

Le triomphe de la vérité

.

La Boad, l’Uemoa et le gouvernement finalisent enfin les financements du Projet d’aménagement et de bitumage de la route Djougou-Ouaké


Vues : 5

Le Président de la Boad Bio Tchane signant l'accord de financement à CotonouDepuis le mardi 05 mai 2009, l’accord de prêt relatif au financement partiel du projet d’aménagement et de bitumage de la route Djougou-Ouaké-Frontière du Togo a été signé. C’était à la salle de réunion du Ministère de l’Economie et des Finances. D’une valeur de 11 milliards de francs Cfa, ce financement couvre 37 kilomètres de voies et servira à la fois au bitumage et à l’aménagement de cette voie qui est  d’une utilité extrême pour les populations de cette partie septentrionale de notre pays. Et c’est à juste titre que le président de la Banque Ouest africaine de développement, M. Abdoulaye Bio Tchané s’est réjoui de l’officialisation de cet accord par son institution. Car, dira-t-il « cette route traversant les lieux de mon enfance part du lieu de ma naissance, Djougou et finit au lieu de naissance de mes parents, Ouaké». Elle représente donc un symbole pour moi. Pour le président de la Boad le slogan « la route du développement passe par le développement de la route » est une réalité incontestable à laquelle il fonde sa philosophie du développement. Selon les explications de Abdoulaye Bio Tchané, cette route sera constituée en rase campagne, conformément aux normes communautaires, d’une plateforme en crête  de 10 mètres de large comprenant une chaussée de 7 mètres  et deux accotements de 1,5 mètres de large. Il indiquera également que dans les agglomérations, la largeur de la plateforme sera portée à 12 mètres dont 7 mètres de chaussée et 2×2.5 mètres d’accotement. Il faut préciser que l’apport de la Boad  sous Abdoulaye Bio Tchané dans ce projet s’élève à 8 milliards de francs Cfa et fait suite à la signature d’accord de prêt qu’il a effectué il y a à peu près un an dans le cadre du projet de pavage d’Abomey qui porte les engagements de l’institution à 78 milliards dans le domaine des infrastructures de transports et 184 milliards de francs Cfa le montant cumulé des engagements de la Boad au Bénin, tous secteurs confondus. « Je voudrais terminer mon propos en vous assurant de la totale disponibilité de la Boad à accompagner le gouvernement béninois », a rassuré Abdoulaye Bio Tchané. Le ministre de l’économie et des Finances, M. Soulé Mana Lawani pour sa part a remercié  la commission de l’Uemoa  pour avoir investi et ce pour la toute première fois dans le secteur routier à hauteur de 2.366 milliards de francs Cfa. Il a également dit toute sa gratitude au président de la Boad pour la  mise en œuvre dynamique du plan stratégique de l’institution à l’horizon 2009-2013. « Je puis vous assurer que toutes les dispositions seront prises pour accélérer les formalités d’entrée en vigueur de cet accord de prêt en vue d’un démarrage rapide des travaux », a rassuré Soulé Mana Lawani.

Le spectacle honteux du ministre Fagnon lors de la cérémonie.
L’obsession de plaire au Chef  a fait perdre au ministre Nicaise Fagnon hier  lors de la cérémonie de signature de l’accord de prêt relatif au projet d’aménagement et de bitumage de la route Djougou-Ouaké, le respect des normes protocolaires en matière de visite officielle des autorités chargées de la gestion des grandes institutions internationales. Sans doute, il a voulu une fois encore démontrer à tous comme il en a l’habitude, son ardent soutien au Chef de l’Etat. Au lieu de louer les efforts de la Boad et ceux de son président dans la mise en œuvre de cet accord de prêt comme l’a su bien faire son homologue de l’économie et des finances pour se coller ainsi aux règles de bienséance exigées dans ces circonstances, il s’est évertué à démontrer que c’est son Chef Yayi qui a initié ce financement depuis qu’il était président de la Boad. Pour lui donc, l’actuel Président de la Boad Bio Tchané n’a rien fait pour mériter la gratitude du gouvernement car Yayi a « initié le projet, l’a suivi et vient donc de l’exécuter ». Ce faisant, il s’est offert en un spectacle ridicule puisque toute l’assistance riait cet acharnement inlassable à justifier les efforts de son Chef. Que c’est dur de maintenir son poste au Bénin !
Donatien GBAGUIDI

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page