.
.

Le triomphe de la vérité

.

Ismaël Tidjani Serpos élevé au grade de grand officier de l’ordre national du Bénin


Vues : 2

Nominé depuis le 2 février 2000 par le président Mathieu Kérékou pour être élevé à la dignité de grand officier de l’ordre national du Bénin, c’est finalement mercredi dernier, 6 mai 2009 que le député PRD Ismaël Tidjani Serpos a reçu sa distinction des mains du président de son parti maître Adrien Houngbédji, grand croix de l’ordre et représentant le grand maître de l’ordre madame Koubourath Osséni. Une occasion pour l’heureux récipiendaire d’inviter les acteurs de la justice béninoise à œuvrer pour que la justice ne succombe pas aux injonctions de plus en plus accrues du pouvoir du changement.
Après s’être fait commandeur le 26 août 1987, le député Ismaël Tidjani Serpos a été élevé au rang de grand officier de l’ordre national du Bénin pour les nombreux et loyaux services rendus à la nation béninoise. Même si le décret de sa nomination a été pris depuis le 2 février 2000, il aura fallu plus de neuf ans, avant que l’heureux récipiendaire ne reçoive officiellement sa distinction. La cérémonie de distinction s’est déroulée le mercredi 6 mai 2009 dans la salle polyvalente du palais des gouverneurs à Porto-Novo en présence de plusieurs personnalités, parents et amis du récipiendaire. Une cérémonie fort simple qui s’est déroulée en trois étapes à savoir, la lecture du décret de nomination, le port de la médaille et ensuite les discours du représentant du grand maître de l’ordre et celui du récipiendaire. Selon les explications du récipiendaire, toutes les fois où il a programmé de procéder à cette cérémonie, son agenda a toujours été confronté à des contretemps circonstanciels. Très émut, il a remercié le président Adrien Houngbédji, président de son parti politique pour la confiance faite en lui en le choisissant pour servir au sein du gouvernement du président Mathieu Kérékou après son retour au pouvoir en 1996. Car, reconnaît-il « même si ce sont mes prestations en qualité de ministre qui ont values cette distinction, il a fallu que dans le répertoire dense de cadres du PRD, il estimât en tant que président de notre parti que ce fut moi qu’il faille propulser à ce niveau de responsabilité nationale ».  Remerciement également à l’endroit de tous les responsables anciens et actuels du PRD, ainsi qu’au président Mathieu Kérékou qui l’a accompagné et soutenu dans les reformes qu’il a apporté à la justice béninoise lors de son passage au gouvernement en tant que ministre de la justice. En effet, dit-il, c’est sous son impulsion que les états généraux de la justice béninoise ont été organisés en 1996. Mieux, ajoute-il, les nombreux chantiers ouverts depuis lors sont toujours en cours de réalisation. Il s’agit de la déconcentration de la justice, la réforme de la législation, la réforme pénitentiaire, le renforcement quantitatif et qualitatif du personnel de toute catégorie, la définition d’un plan de carrière des magistrats avec en point de mire le renforcement de l’indépendance de la magistrature.

L’appel au magistrat

« Dans une ambiance politique aujourd’hui délétère où on n’hésite pas à considérer ouvertement la justice comme le dernier bastion à mettre au pas du changement, je voudrais les inviter à tenir bon contre vents et marées pour que la citadelle de la justice ne succombe pas face à la caporalisation généralisée de toutes les institutions et pouvoirs d’Etat » a déclaré le député Ismaël Tidjani Serpos à l’endroit des magistrats et de tous les membres de la famille judiciaire. Aussi les remercie t-il pour leur engagement au quotidien, afin de conforter la sécurité juridique au Bénin.
Hugues E. PATINVOH

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page