.
.

Le triomphe de la vérité

.

Entretien avec Michel Dussuyer, entraineur des Ecureuils: « J’ai un travail de supervision et de détection sur les quatre semaines à venir »


Vues : 1

Le Coach Béninois DussuyerPassé le match Ghana-Bénin, le sélectionneur national Michel Dussuyer n’entend pas dormir sur ses lauriers. Dans cet entretien réalisé juste avant son départ pour l’Europe lundi dernier, il dévoile son nouveau plan de préparation de la rencontre qui mettra aux prises le Bénin et le Soudan, comptant pour la seconde journée des éliminatoires de la Can et du Mondial 2010.

Après le match face au Ghana, quel est le plan que vous avez élaboré pour la préparation du match Bénin-Soudan ?
Michel Dussuyer : Il y aura une préparation en deux étapes. Dans un premier temps, on va regrouper les joueurs locaux. Initialement, j’avais pensé organiser un stage de deux semaines identiques  à celui que j’avais fait avec les locaux en janvier, à cheval entre la fin avril et le début mai. Mais comme, les gens ne seront pas encore en place au niveau du championnat et qu’on souhaite avoir un regard sur les joueurs locaux, parce que l’effectif qui a été retenu en janvier ne sera pas forcément le même, donc je pense organiser un regroupement juste avant celui de l’équipe nationale. Ça sera dans la dernière semaine du mois de mai. Ensuite, on les récupérer à partir de 31 mai puisque quasiment tous les championnats étrangers vont finir soit le 30 ou le 31. Donc on va les récupérer entre le dimanche soir et le lundi comme on l’a fait pour la préparation du match contre le Ghana.  Et nous allons travailler toute suite dans l’optique de ce match contre le Soudan qui est très important.

Vous vous envolez pour l’Europe, quel sera réellement l’objectif de ce voyage?
C’est de remplir ma tâche qui serra de superviser les joueurs qui sont déjà dans le groupe et de détecter éventuellement d’autres joueurs qui pourraient compléter le groupe. Donc je suis sur un travail de supervision et de détection  sur les quatre semaines à venir.
Est-ce qu’on peut s’attendre à l’arrivée de nouveaux joueurs pour le match face au Soudan?
Je pense qu’il faut rester attentif  à tout ce qu’il y a. Effectivement je rentre en Europe mais j’ai déjà soumis un calendrier, un planning de travail pour me déplacer sur les quatre semaines à venir et suivre différents joueurs et leurs performances et voir s’ils peuvent soit dans l’immédiat soit plus tard nous rejoindre. On va voir ça.

Est-ce qu’il y a déjà des joueurs qui sont « pistés » ?
Il y a Félicien Singbo qui joue maintement avec son club. C’est bien que je puisse me déplacer pour le voir évoluer  avec son club en perspective du prochain regroupement. Il y a aussi Franck Houssou qui joue à Luxembourg et que je n’ai pas eu l’occasion de voir. Je vais donc me déplacer pour  le superviser. Il y a aussi des pistes pour l’avenir. J’ai demandé à la famille Didavi de renter en contact avec le jeune Daniel, à travailler pour la suite et lui faire sentir  tout l’intérêt que porte le Bénin. Je crois qu’il y a eu trop de gâchis  par le passé. Il y avait de jeunes joueurs qu’on avait laissés de côté. Si on s’était préoccupé de Rod Fanny, peut-être qu’aujourd’hui, on n’aurait pas eu de problème de latéral droit. Il faut tirer les leçons. En tout cas, je pense qu’il faut déjà entamer une discussion et je compte beaucoup sur la famille Didavi pour jouer le jeu.

Est-ce qu’il est prévu un  match amical avant ce match contre le Soudan lorsqu’on sait qu’il n’y a pas de date Fifa avant le 7 juin prochain ?
  On n’a pas de date Fifa et si on n’a pas de date Fifa, on ne peut pas récupérer nos joueurs expatriés pour un match amical dans l’optique de ce match contre le Soudan.
Propos recueillis par la cellule de communication Mjsl

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page