.
.

Le triomphe de la vérité

.

Marche de protestation contre l’attaque du siège de la Renaissance du Bénin


Vues : 3

La marche des militants de la Rb(Les militants « Houézèhouè » réclament une sanction exemplaire aux auteurs )
A la faveur d’une marche organisée hier sur le Ministère de l’intérieur et de la Sécurité publique, des centaines de militants de la Renaissance du Bénin (Rb) dénoncent l’attaque perpétrée contre le siège de leur parti et les accusations de montage formulées par certaines personnalités à l’encontre du parti avant d’exiger que toute la lumière soit faite sur cette agression.
« Non au vandalis-me », « Halte à la violence », « Nous voulons une justice digne et équitable », « Non à la torture sous toutes ses  formes »… pouvait-on lire sur les pancartes des nombreux militants de tous les âges venus de tous les quartiers de la ville de Cotonou s’insurger contre l’agression dont a été victime leur parti dans la nuit du 18 au 19 mars dernier. Ainsi, de la Place de l’Etoile rouge au Ministère de la sécurité publique en passant par différentes artères de la ville sous l’impulsion de certaines figures de proue du parti tel que le Chef du 3ème arrondissement, Brice Tchanhoun, ils ont réclamé des sanctions exemplaires à l’encontre des auteurs et commanditaires de cette attaque qui fait suite à des précédentes. Porte-parole des manifestants à cette occasion, Délonix Kogblévi a lu la motion de protestation des marcheurs au Directeur de Cabinet Abassi Allé dudit ministère et de ses collaborateurs, en l’absence du ministre Armand Zinzindohoué.  « Les militantes et militants de la Renaissance du Bénin crient leur indignation contre les nombreuses tentatives destinées à les intimider et à leur faire baisser les bras dans la lutte pour la sauvegarde de la démocratie dans notre pays…exigent que toute la lumière soit faite sur cette horrible affaire à travers une enquête impartiale et crédible… ».
De même, les militants « Houézèhouè » désavouent et s’indignent des propos tenus par l’ancien Secrétaire exécutif du parti et actuel Président du parti Restaurer l’Espoir (RE), Candide Azanaï et le Ministre de la culture, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales Galiou Soglo, selon lesquels, cette attaque relève d’un pur montage orchestré par la direction du parti de Rosine Soglo. Répondant à la requête formulée par les marcheurs, Abassi Allé a rassuré avoir pris acte des attentes des militants RB avant de les rassurer quant aux dispositions prises pour mettre à nu les auteurs et commanditaires de cet acte ignoble afin de les soumettre à la rigueur de la loi. « Ayez confiance en votre justice », dira t-il à cet effet.

Jean-Claude DOSSA

MOTION

– Considérant les manœuvres d’intimidation et de déstabilisation dont notre parti, la Renaissance du Bénin, est victime depuis quelques jours,
– Considérant en particulier l’agression ignoble perpétrée contre le siège de la Renaissance du Bénin dans la nuit du 18 au 19 mars 2009,
– Considérant les allégations grotesques et mensongères de  Candide AZANNAÏ et de Galiou SOGLO, tendant à voir dans cet événement douloureux «un montage» des proches du Président Nicéphore Dieudonné SOGLO,
– Ayant pris acte de la promesse faite le 19 mars 2009 par le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, de lancer une enquête sur cet odieux forfait.
– Les militantes et militants de la Renaissance du Bénin:
-Crient leur indignation contre les nombreuses tentatives
destinées à les intimider et à leur faire baisser les bras dans la lutte pour la ,sauvegarde de la démocratie dans notre pays,
-Proclamant leur détermination à lutter aux côtés des forces politiques saines de notre pays pour la défense des acquis de la Conférence des Forces Vives de la Nation de Février 1990 et  l’amélioration des conditions de vie du peuple béninois.
0 Expriment leur sympathie, leur solidarité et leur soutien militants à leurs deux camarades victimes de l’exécrable agression, Jean-Paul VI EYRA et Robert AMOULE,
. Mettent en garde les auteurs et commanditaires de cet  acte criminel, quels qu’ils soient, contre toute récidive et contre toute action attentatoire à la vie ou à la liberté d’un quelconque responsable ou membre de la Renaissance du Bénin,
. Exigent que toute la lumière soit faite sur cette horrible affaire à travers une enquête véritablement impartiale et crédible.
. Réaffirment leur attachement indéfectible aux idéaux du parti  et leur soutien ferme à sa Direction politique.

Vive la Renaissance du Bénin!
Vive l’Etat de Droit !
Vive le Bénin !

Cotonou, le 02 Mars 2009

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page