.
.

Le triomphe de la vérité

.

Gestion des fonds de l’escorte: Le G13 démonte les arguments du gouvernement


Vues : 5

vehiculesL’Alliance politique G13 était face à la presse hier pour rebondir sur la dernière sortie du gouvernement du Dr Boni Yayi dans l’affaire de gestion des fonds de l’escorte douanière. De nouveaux éléments de preuves sont exhibés dans ce dossier.

Les députés du G13 en appui à leur Président Issa Salifou, maintiennent les allégations de ce dernier sur la mauvaise gestion qui caractérise la gestion actuelle des fonds de l’escorte douanière. Pour ce groupe de députés, tous les éléments de preuves et explications données par les ministres du gouvernement concourent à confirmer la légèreté et la mauvaise gestion du secteur de l’escorte douanière.

A quoi servent les fonds de l’escorte ?
Selon le ministre d’Etat Pascal I. Koupaki, les fonds de l’escorte douanière servent  « …aux ressources de financement de l’Etat » et « … ne servent pas exactement à financer les micro crédits ». De ces propos, les députés du G13 relèvent une grande contradiction au regard des précédents propos du gouvernement sur le même dossier.  En effet, pour l’honorable Rachidi Gbadamassi, initiateur d’une question orale au gouvernement sur la gestion des fonds de l’escorte, la réponse apportée expressément par le gouvernement et consignée par les documents officiels de l’Assemblée nationale du Bénin est sans équivoque : « Les fonds générés par la gestion de l’escorte des véhicules d’occasion sont alloués aux micro finances sur la base du relevé administratif n° 41/PR/SGG/REL du conseil des ministres en sa séance du vendredi 13 octobre 2006 ». Il s’agit selon Gbadamassi d’une grave contradiction entre le ministre des finances et le ministre d’Etat qui est symptomatique du cafouillage qui existe dans la gestion des fonds d’escorte douanière. En  conclusion, les députés du G13 soutiennent que les fonds de l’escorte douanière servent au gouvernement actuel à alimenter « les coffres-forts »  des individus et des barons du pouvoir actuel.

Et les comptes secrets à la Bceao?
Le ministre d’Etat Pascal Koupaki soutenait qu’il n’existe qu’un seul  compte ouvert par le trésor public qui accueille régulièrement les fonds de l’escorte douanière déposés par le Directeur des douanes. Pour le G13 qui a préféré en la phase actuelle de ses allégations garder le secret bancaire, l’Etat béninois dispose à la Bceao trois comptes qui accueillent les fonds de l’escorte. Outre donc le compte 261220OB000060177, officiellement communiqué par le gouvernement, le G13 soutient avec toute la conviction qui est celle de l’honorable Ahossi et de sa suite, qu’il existe deux autres comptes. A cet effet, ces députés attendent une négation de la part du gouvernement pour publier les numéros de compte sus annoncés.
Médard GANDONOU

Reviews

  • Total Score 0%



2 thoughts on “Gestion des fonds de l’escorte: Le G13 démonte les arguments du gouvernement

  1. Boton Sourou

    Oui mais ceux là qui critiquent, en leur temps, on ne savait même pas que cette activité générait autant de fonds. Où étaient passés les fonds de toutes ces années de gestion de l’escorte de véhicules d’occasion avant l’arrivée du gouvernement du changement? Qu’ils nous le dise avant de critiquer ce qui est fait actuellement. Nous savons au moins à quoi ça sert maintenant. S’ils pensent qu’ils vont encore récupérer cette activité, ils se tromptent. Rien n’est parfait on peut demander au gouvernement plus de transparence mais pas critiquer pour critiquer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page