.
.

Le triomphe de la vérité

.

Dénonciation du régime du Dr Boni Yayi: Les jeunes G et F enfoncent le clou


Vues : 4

Assise des Jeunes des Alliances G et F

Assise des Jeunes des Alliances G et F

Les jeunes des Alliances G et F regroupés à travers une coordination étaient à une assise le samedi 28 février dernier au palais des congrès de Cotonou pour apprécier la gestion actuelle du Bénin par le régime actuel. Le tableau était peint en Noir.

« Changer de chauffeur » autrement remplacer l’actuel Chef de l’Etat le Dr Boni Yayi en 2011. Telle est l’option radicale faite par la coordination des Jeunes G et F à la suite d’un jugement successif du régime du Président Boni Yayi. Ce slogan lancé par l’ancien député Modeste Kérékou, un Représentant de l’Alliance G13 et largement repris en chœur par les centaines de militants des formations politiques membres des Alliances G, F et Forces Alliés est illustratif d’une radicalisation de la position de ces groupes. En effet, si au cours des assises de Bohicon, le Président du Psd Bruno Amoussou a émis l’idée d’un « changement de chauffeur », cette déclaration n’est restée qu’au stade des vœux d’un individu que les pourparlers pourront ériger en modus operandi. Aujourd’hui, le principe semble être acquis dans le rang des jeunes des Alliances G et F. Ils ont tous chanté en chœur la chanson. Puis ils sont tous  passés tour à tour au pupitre pour justifier leur position. Du Président du Comité d’organisation desdites assises Beo-Aguiar aux représentants du Prd, de la Rb, du Madep, des partis du G13, le ton était prêté à un sévère réquisitoire. Amateurisme, gestion régionaliste, pilotage à vu du pouvoir d’Etat, pillage de l’économie, défaillance notoire dans les aptitudes politiques de l’actuelle classe politique au pouvoir etc. Ce fut véritablement un tableau noir qui a été peint par les forces actives des alliances G et F.
Ces jeunes « engagés » qui représentent aux yeux de Célestine Zannou, Présidente de Dynamique du Changement, l’espoir du Bénin sont visiblement très motivés pour atteindre leurs objectifs. Plus qu’une unité aux ordres de la structure faîtière que constitue l’assemblée des leaders et Présidents des formations des alliances G et F, la coordination des Jeunes entend constituer un véritable organe de décision au niveau de la base juvénile susceptible d’insuffler une nouvelle dynamique aux alliances G et F. C’est donc véritablement un nouveau maillon qui s’est greffé à l’arsenal de l’opposition qui véritablement ménage sa monture pour la bataille finale que représentent l’élection présidentielle et les  législatives de 2011.
Médard GANDONOU

Déclaration commune

Projet de déclaration commune de la Coordination nationale des Jeunes du G4, du G13 et de Force Clé
Béninoises et Béninois,
Camarades militantes et militants du G4, du G13 et de Force Clé,
Le renouveau démocratique né de la mémorable conférence des forces vives de la nation achevée il y a exactement ce jour 19 ans, a engagé notre pays dans une nouvelle expérience politique et économique qui reçut un  enthousiasme général.
La tenue des élections présidentielles de mars 2006 a confirmé le principe de l’alternance au pouvoir, principe cher à  la consolidation de la démocratie pluraliste, et a fait naître un immense espoir pour le peuple béninois.
L’ère du changement inaugurée par cette alternance est ainsi née, porteuse de rêves légitimes pour un peuple qui aspire à bâtir un avenir meilleur.
Etait-ce un nouveau départ pour assurer au Bénin toutes les chances de se transformer véritablement en un Etat prospère, stable et durablement apaisé ?
Etait-ce vraiment un engagement sincère pour sortir notre pays du sous-développement, de la pauvreté et la misère et le porter au rang des pays réellement émergents ?
A ces importantes interrogations, on répondra aujourd’hui et malheureusement par la négative.
Et pour cause  certaines plaies béantes et puantes sont ouvertes et entravent la marche vers l’essentiel. Entre autres maux auxquels le Bénin fait face aujourd’hui nous avons:
– les violations répétées de la constitution du 11 décembre 1990 et des lois de la République par le régime dit du changement,
– le non respect du principe sacro saint de la séparation des pouvoirs créant des situations de tension nuisibles entre les différentes institutions de l’Etat, notamment entre l’exécutif et le législatif,
– le développement d’un populisme déconcertant et du culte de la personnalité,
– la tendance à l’affaiblissement et à la suppression des partis politiques au profit du parti-Etat,
– la volonté manifeste de ramener le pays dans une situation de pensée unique,
– la volonté de museler et de régenter la presse,
– les incantations proclamées contre la gabegie, la mal gouvernance et la corruption,
– les choix incohérents opérés pour le développement économique dans un climat d’improvisation et de précipitation,
– la propension au népotisme, à l’ethnocentrisme et au régionalisme.
Voilà autant tares que nous avons crus avoir éliminé de notre société  mais qui ont désormais pignon sur rue.
Mais  ceux qui luttent sont ceux qui vivent. Aussi face à ces impasses et pour ouvrir les portes d’une alternance avec de meilleures alternatives, des forces politiques organisées ont fait front commun depuis plusieurs mois et travaillent à la sauvegarde de la démocratie, de la paix, de l’unité nationale et surtout à l’amélioration des conditions de vie et de travail de leurs concitoyens.
Cette dynamique a été inaugurée par les Députés du G13 et leurs formations politiques l’UPR, Force Espoir, la CBE, l’UNDP, le RPR, le PDPS, le MDS et aujourd’hui l’UNSP, à travers un mémorandum qui célèbre ce jour son premier anniversaire ;
C’est également eu égard à cette dérive générale  du régime dit du changement que la RB, le PSD, le MADEP, le PRD, ont au cours d’un meeting au stade de l’Amitié, le 12 mars 2008, dénoncé dans une déclaration commune, les déviances du pouvoir en place. Cette démarche sera soutenue par les membres de l’Alliance Force Clé qui réaffirmeront leur engagement au Conseil national de l’alliance en  août 2008.
En novembre 2008, presque 08 mois se sont écoulés et aucun progrès n’a été observé dans la manière dont le Bénin notre pays continu d’être dirigé. Au contraire la crise s’est approfondie par les manifestations d’ostracisme et antidémocratiques de l’Etat-FCBE, dont les promoteurs n’ont rien d’autre à offrir au peuple,que le double langage, la délation, la gestion calamiteuse des dossiers de l’Etat.
Toutes ces déviances ont motivé les leaders des partis constituants le G4, le G13 et Force Clé, à se constituer en un véritable regroupement politique de combat qui saura braver les obstacles et les turbulences en vue d’apporter une réplique à la mesure des aspirations du peuple béninois. Autant qu’il sera possible, ces forces continueront aussi de travailler à la mise en place d’une force politique capable d’incarner les sollicitations à l’unité quotidiennement exprimées par nos concitoyens.
Béninoises et Béninois,
Camarades militantes et militants,
La jeunesse ne peut et ne doit plus rester indifférente à ce combat et à cette dynamique unitaire. Elle est le fer de lance comme il se doit de ce vaste  et ambitieux projet et travaillent dans un militantisme désintéressé qui ne se préoccupe pas de prébendes.
C’est dans cette perspective qu’en ce jour anniversaire de la clôture des travaux de l’historique conférence nationale de février 1990, que les jeunes du G4, du G13 et de Force Clé, ont décidé de se constituer en une organisation dénommée : Coordination Nationale des Jeunes G et F. Cette organisation est ouverte à tous les jeunes béninois  afin de partager ses idéaux.
La Coordination nationale des jeunes de l’intergroupe politique  s’engage à œuvrer à la consolidation de la paix, de la démocratie, de l’unité nationale, au progrès du Bénin.
Elle demande à chacun des leaders des forces qu’elle représente ce jour 28 février 2009 à travailler quotidiennement au renforcement des bases du partenariat politique et barrer la route aux nombreux opportunistes prêts à sacrifier l’avenir de notre pays contres des prébendes.
La Coordination rappelle aux leaders du G4, du G13 et de Force Clé et tous les Alliés, que seule une dynamique unitaire pourra redonner espoir et façonner un destin beaucoup plus radieux à notre cher et beau pays.

Vive la Coordination !
Vive la jeunesse béninoise !
Vive le Bénin !
L’union fait la nation.

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page