.
.

Le triomphe de la vérité

.

Projet de budget exercice de 2009 à l’Assemblée nationale: La caisse noire de Nago passe de 36 à 80 millions Fcfa


Vues : 1

(Les primes vestimentaires des députés augmentent de 25%)
L’Assemblée nationale est en phase d’adopter son budget pour l’exercice 2009. A cet effet, la session budgétaire devrait s’ouvrir hier. Ce qui a eu lieu en vain en l’absence du quorum requis pour l’ouverture de la session.
Mais avant même de venir à l’étude de ce projet de budget, le fond du budget qui sera soumis à la plénière exhibe des chiffres astronomiques qui sont aux antipodes des données du budget de l’exercice écoulé. L’on peut relever dans ce projet de budget, un dépassement exponentiel de la lettre de cadrage disposée par le ministère des finances.
Dans ce projet de budget, les fonds spéciaux du Président de l’Assemblée communément appelés Caisse noire sont passés de 36 millions à 80 millions de Fcfa soit une augmentation de 122%. La prime vestimentaire de chaque député est passée de 800.000 à 1million de francs cfa soit une augmentation de 25%. La ligne budgétaire consacrée aux crédits de carburation pour le fonctionnement a connu une augmentation de 200.millions passant de 225millions à 425 millions. Les députés ont même pensé à l’augmentation de leur provision pour complément de retraite créant une charge de plus de 250 millions pour l’Etat.
Les dernières informations annoncent une requête du Président de l’Assemblée Mathurin Koffi Nago dans le sens d’une révision à la baisse de ces lignes qui ont connu une augmentation substantielles.

Les députés se moquent de la misère du peuple
La crise socioéconomique qui sévit actuellement au Bénin et qui décime les populations réduisant leur « ratio » alimentaire au mieux à un repas la journée et leur ration alimentaire au bourratif, semble peu impressionnée les Honorables membres de l’Assemblée nationale. Ils se sucrent sur le dos des populations qui s’échinent à s’offrir quotidiennement au bout de dur labeur, un gain de 500Fcfa. Au même moment, dans le rang de ceux qui sont censés les représenter, l’on s’ingénie à s’offrir le luxe. A défaut de se tailler la part de lion dans la dotation d’une Caisse Noire dont rien ni personne ne saurait jamais la finalité, ce sont les primes vestimentaires qui sont à la hausse. Nous sommes en phase de faire remplir  notre  assemblée de députés « faroteurs » et qui veulent paraître. Paraître devant leur peuple miséreux qui, peut-être, va mieux constater leur ascendance et mieux se « dociliser »  en bétail électoral. Ainsi va la démocratie au Bénin.
Médard GANDONOU

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page