.
.

Le triomphe de la vérité

.

1ère session ordinaire du conseil communal d’Abomey-Calavi:Le maire Hounsou Guèdè rallie tous les conseillers Rb et alliés


Vues : 2

(Le collectif budgétaire exercice 2008 adopté à l’unanimité par les 37 conseillers)
La paix est enfin revenue à Abomey-Calavi. Après les turbulences notées lors de l’installation du conseil communal, les conseillers contestataires de la Renaissance du Bénin se sont enfin ralliés aux questions de développement de la commune grce à la diplomatie du nouveau locataire de l’hôtel de ville de cette localité. Après son discours très conciliateur qui a convaincu les conseillers Rb aussi présents à cette première session ordinaire de la nouvelle mandature, la troisième de l’année, les points inscrits à l’ordre du jour ont été adoptés par l’ensemble des élus locaux. La question principale autour de laquelle les 37 élus locaux de la deuxième ville la plus grande du Bénin ont échangé hier est relative à l’adoption du collectif budgétaire exercice 2008. Selon les explications données à ce sujet, le gouvernement du changement a alloué au titre de cette année, une somme de plus de 2,5 milliards à toutes les 77 communes du Bénin dans le cadre de l’appui du gouvernement au projet d’investissement marchand . La part revenue à la commune d’Abomey-Calavi est de 47 millions 840 milles 821 Francs Cfa. Pour exécuter donc ce budget, étant donné qu’un nouveau conseil communal vient d’être installé, il fallait l’inscrire dans un collectif budgétaire afin de l’épuiser avant la fin de l’année prochaine à laquelle le conseil devra adopter son budget communal. Compte tenu de l’orientation faite par le gouvernement, le conseil communal a choisi inscrire cette somme au volet investissement marchand afin de se conformer à la destination proposée par le gouvernement. Mais, l’unanimité n’était pas gagnée d’avance sur la bonne tenue de cette première session ordinaire convoquée par la nouvelle équipe municipale étant donné que d’énormes contestations ont été enregistrées lors de l’installation du conseil communal le 1er Septembre dernier. A la passation de service même le 05 septembre passé, la tension était encore perceptible puisque les conseillers Rb, contestataires de la procédure ayant abouti à l’élection du maire et de ses adjoints n’étaient pas au rendez-vous. Mais curieusement hier, avec les discussions en coulisses et les négociations du nouveau maire Hounsou Guèdè, tous les conseillers sont revenus à de meilleurs sentiments pour engager résolument avec le nouveau locataire de la commune, les questions de développement. Ainsi, hier dans la matinée, des signes probants de l’apaisement ont été notés au niveau de tous les conseillers de la commune autour de la toute première session ordinaire convoquée par le conseil municipal. A l’ouverture de la session, le Maire Hounsou Guèdè a d’abord réaffirmé son engagement à réunir tous les conseillers autour de lui afin d’amorcer réellement le développement de la commune. Pour Hounsou Guèdè, il va falloir qu’au cours de ce deuxième mandat du conseil communal d’Abomey-Calavi, qu’une bonne ambiance de travail, un esprit de tolérance mutuelle, une harmonie et surtout un souci partagé du développement de la commune règnent en leur sein, car, « la population qui nous a mandatée attend beaucoup de nous », s’est-il justifié. Après ses propos assez conciliateurs, tout le conseil communal a approuvé la main tendue et ont donné leur quitus pour l’examen des 5 points inscrits à l’ordre du jour pour ladite session. L’ordre du jour étant adopté, le premier point relatif au collectif budgétaire d’un montant de 47 millions 840 milles 821 Francs Cfa a été adopté à l’unanimité par les 37 conseillers élus de la commune. Deux arrondissements ont été retenus pour bénéficier de ce financement. Il s’agit de l’arrondissement de Godomey et de celui de Calavi. Après ce challenge réussi, le Maire Hounsou Guèdè a levé la séance tout en précisant que les autres point seront abordés ce jour à la session prévue pour durer 4 jours.
Donatien GBAGUIDI

Quelques réactions après le vote du collectif budgétaire
Hounsou Guèdè, nouveau maire de la commune d’Abomey-Calavi
« La session s’est déroulée dans de très bonne ambiance »
« J’ai pris service mardi dernier et c’est évidemment la première session ordinaire que j’ai convoquée sous ma mandature. Je dois préciser que c’est la troisième session de l’année. Franchement, il faut avouer que ce n’était pas gagné d’avance de convoquer une session ordinaire et d’enregistrer la totalité des 37 conseillers élus dans la commune. Personne ne pouvait non plus imaginer qu’on pouvait tenir cette session dans une ambiance aussi bon enfant. Je me rends compte finalement que les 37 conseillers que nous sommes, nous voulons le développement de cette commune. Et chacun de nous l’a prouvé aujourd’hui puisque chacun a dit à cette session, ce qu’il pense qu’on peut du collectif budgétaire pour un réel développement de notre commune. Les débats ont été très pertinents et francs, dépouillés de tout calcul politicien. Nous venons donc d’épuiser le premier point de l’ordre du jour consacré à l’adoption du collectif budgétaire de 47 millions que le gouvernement a mis à notre disposition pour la réalisation d’infrastructures marchandes. A l’unanimité, les 37 conseillers élus ont voté ce collectif budgétaire. Je pense que ça, c’est un acte responsable que les conseillers viennent de poser et je les en remercie vivement »

Conseiller Nonfon de la Renaissance du Bénin
«  Il n’y a pas de hache de guerre déterrée à Abomey-Calavi »
« Pour ma part, je ne pense pas qu’il y avait une hache de guerre au niveau de la commune d’Abomey-Calavi. Nous avons été élus par les populations pour discuter des questions de développement au niveau de la municipalité afin qu’elles puissent vivre mieux. Une fois que les élections sont terminées, je pense que notre premier objectif sera de nous mettre à la tche pour ne pas décevoir nos populations qui attendent d’ailleurs beaucoup de nous. Je puis vous rassurer qu’il n’y a pas la guerre à la commune d’Abomey-Calavi comme l’expriment certains. Notre première préoccupation aujourd’hui, c’est de tout faire pour gagner le pari du développement de la commune d’Abomey-Calavi. Je crois qu’autant que nous sommes au niveau des conseillers de la Renaissance du Bénin, nous partageons cette vision. »

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page