.
.

Le triomphe de la vérité

.

Succession à la tête des Ecureuils: Le remplaçant de Fabisch sera connu ce jour


Les membres du comité  exécutif de la fédération béninoise de football et les cadres du ministère de la jeunesse des sports et loisirs se réunissent ce matin pour procéder au remplacement de l’Allemand Reinhardt Fabisch qui a jeté l’éponge à quelques jours seulement du démarrage des éliminatoires combinées Can/Mondial 2010.

Des sources proches de la fédération font état de ce que, plusieurs techniciens et tous des Français se sont signalés pour prendre les Ecureuils. Puisse que le temps avance, les dirigeants du football béninois veulent faire vite pour parer au plus pressé à ce disfonctionnement né du départ sur la pointe des pieds de l’ex-patron du Onze national. Parmi les entraîneurs qui ambitionnent de prendre les Ecureuils figurent des noms bien connus du public sport béninois. Il s’agit de Bernard Simondi, Didier Nothaux, Hervé Revelli et de Jean-Jacques Domergue. Le tout dernier n’a jamais entraîné une équipe béninoise et manifeste le désir Il a nom Hubert Vélud. Mais les autres Français ont eu par le passé des attaches avec le Bénin. Dans un passé récent, Simondi a été le directeur technique national du football béninois. Sans rien démontrer, il a été renvoyé par la béninoiserie. Mais son amour pour le football béninois est tellement illimité qu’il a envie de revenir. Il est actuellement le coach principal du club algérien de D1 ES Sétif. Tout le monde se souvient de l’affaire Didier Nothaux qui a agité le monde sportif béninois il y a quelques années. Le Français qu’on avait annoncé comme le patron du Onze national dans le temps n’est plus venu au Bénin pour des raisons qui restent non élucidées jusque-là. Jean-Jacques Domergue quant à lui était l’un des prétendants sérieux au poste de coach du Onze national lorsque l’Allemand a été préféré à lui. Le dernier n’est jamais venu au Bénin et n’a jamais été touché d’une manière ou d’une autre. L’ancien coach de l’US Créteil a manifesté lui-même le désir de prendre les Ecureuils du Bénin. Hubert Vélud connaît bien des internationaux béninois Stéphane Sessegnon, Abou Maiga et Noël Séka pour les avoir entraînés  lors qu’ils évoluaient dans ce club qui avait séjourné en ligue 2. En tout cas, le temps n’est plus au repos. Les dirigeants du football national doivent vite faire et bien faire. Ils doivent procéder forcement ce jour à la nomination d’un nouveau coach pour le Onze national. Car le début des éliminatoires c’est pour quelques jours seulement. Les Ecureuils font un déplacement fatidique au pays des Palancras Negras le 30 mai prochain. 
José Mathias COMBOU

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page