.
.

Le triomphe de la vérité

.

Le ministre Grégoire Akofodji déterminé à combattre l’inflation


Vues : 4

Amélioration des conditions de vie des Béninois

Le ministre de l’Industrie et du Commerce a eu lundi dernier une séance d’infirmation Grégoire Akofodjiavec la presse. C’est la salle des conférences du ministère qui a servi de cadre à cette séance d’échanges au cours de laquelle, Grégoire Akofodji a donné des éclairages sur les mesures anti-inflationnistes du gouvernement.

Gabin Euloge ASSOGBA
C’est pour mettre fin à certaines informations distillées au sein de l’opinion pour faire croire aux populations que le gouvernement a échoué dans sa décision sur les mesures anti-inflationnistes que le ministre a jugé bon de rompre le silence. Pour le ministre Grégoire Akofodji, ce n’est pas tous les produits qui sont concernés par la décision du gouvernement comme  le pensent certains Béninois. Les mesures à court terme ont ciblé selon le ministre un cetain nombre de produits. Des produits qui sont censés connaître une baisse.

« Pour apprécier l’effectivité de la baisse, il faut s’en tenir aux produits dont les prix ont été fixés par le gouvernement » a rappelé le ministre qui a indiqué que le plupart des produits concernés sont des produits d’importation.    Les principaux produits bénéficiaires des mesures anti-inflationnistes sont : le riz blanc, le lait en poudre, le lait concentré sucré (sauf lait hollandais), le lait concentré non sucré, le ciment, la farine de blé, le sucre en morceaux, les ptes alimentaires, la tomate concentrée, le fer à béton, les produits pétroliers€¦Ces mesures ne concernent donc pas le haricot, le gari et bien d’autres produits dont certaines personnes accusent le gouvernement de ne pas contrôler les prix. Pour le conférencier, le combat pour le respect de la décision du gouvernement doit continuer.

Pour lui, des commissions sont mises sur pied et travaillent à vérifier sur le marché, l’effectivité des prix homologués par le gouvernement. « On n’a pas encore les moyens d’aller jusqu’au bout de notre combat, mais ce qui est sûr, nous veillons au grain » a affirmé le ministre Grégoire Akofodji. 

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page